COVID-19 : Augmentation des cas positifs

0

Du 26 août dernier à ce jour, notre pays a enregistré 456 cas positifs dont 5 seulement déclarés graves

Après une situation flatteuse avec une baisse considérable des personnes atteintes de la maladie à coronavirus, notre pays a commencé à enregistrer ces dernières semaines une augmentation des cas positif. Et cela malgré la vaccination contre la pandémie se poursuit dans les services de santé.

Pour contrer cette évolution exponentielle de la maladie, les responsables du département de la Santé, ont jugé opportun de communiquer  sur la situation. C’était à la faveur d’une conférence de presse organisée ce mardi 13 Septembre 2022 dans la salle des réunions du ministère.

Introduisant la conférence, Dr Hamadoun Dicko, conseiller technique au ministère de la Santé et du Développement social, dira qu’elle a pour but d’apaiser les esprits sur la flambée de la maladie à coronavirus. Selon lui, cette augmentation s’explique par un relâchement de respect des mesures barrières. Il s’agit : du lavage régulier des mains au savon ; de l’utilisation régulière du gel hydro alcoolique ; du port des masques ; du respect de la distanciation au cours des cérémonies etc. S’y ajoute la reprise des voyages avec l’ouverture des frontières.

Intervenant après le conseiller technique, le Directeur général de la santé, Dr Hamed Tidiane Traoré a surtout évoqué un abandon pire et simple des mesures préventives. C’est pourquoi, il est important de toujours communiquer sur la situation, afin d’éviter l’évolution de la maladie. De même, un accent sera mis sur la poursuite des activités de sensibilisation. Ce qui permettra, selon le Directeur général de la santé, d’atteindre l’objectif visé à savoir 70% de vaccination au niveau de la population.

De son côté,  le Pr Daouda Kassim Minta du Comité scientifique a regretté une flambée à laquelle, nous assistons dans ces dernières semaines. Pour lui, cela s’explique aussi par l’existence des réservoirs asymptomatiques du virus de la maladie à coronavirus au niveau de la population. Le Pr Minta en tant que spécialiste, dira qu’il y a une similitude entre la manifestation des symptômes du coronavirus et ceux du paludisme. C’est, pourquoi, il a demandé de faire appel à des spécialistes, face à toute personne présentant des signes annonçant ces maladies. Ce qui permettra de lever toute équivoque.

Dr Abdourahamane Baby Diallo a insisté sur la gratuité de la vaccination. Pour réussir cette campagne, il a demandé l’accompagnement des professionnels des médias, tout en les invitant à rester dans la dynamique  d’aider l’État.

A noter qu’au Mali, il y a aujourd’hui plus de 2 millions de doses de vaccins contre la Covid-19.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here