Hôpital Gabriel Touré : Relevé depuis un mois, l’ancien DG refuse de rendre le tablier

7

C’est à travers un bras de fer du bureau syndical du Centre hospitalier universitaire (CHU) Gabriel Touré (affilié au Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la famille) contre la direction que l’ex-DG de l’hôpital a été relevé de son poste pour mauvaise gestion et détournement de fonds.

Abdoulaye Nèné, Ex- DG CH Gabriel Touré

Cette  action du syndicat fait suite à des pratiques dont l’ancien DG se serait rendu coupable après constat. Il s’agit, entre autres, de malversations financières à travers la destruction de la pharmacie hospitalière, du bloc technique, des urgences et des salles d’hospitalisation. S’y ajoute le manque criard de lits d’hospitalisation au niveau des pavillons, en l’occurrence ceux de la pédiatrie où les enfants sont couchés à même le sol. Toutes les prescriptions sont achetées en dehors de la pharmacie hospitalière par manque de produits pharmaceutiques. Même les seringues et les gants sont prescrits aux patients.  Ce qui est anormal car ces accessoires sont inclus dans les frais de consultation (gants et alcool).  Preuve de cette mauvaise gestion : un trou de  1,554 milliard de FCFA dans la caisse de la pharmacie de l’hôpital. Conséquence : il n’y a plus de médicaments dans les rayons. Aussi, l’hôpital est plongé dans un « coma » sans précédent suite à une déficience de matériels sanitaires et de produits pharmaceutiques au sein du centre hospitalier.

Les causes (entre autres) de cette rupture de stocks de matériels et de médicaments : la mauvaise gestion, la surfacturation à la pelle et le détournement de fonds par la direction responsable de la structure sanitaire, des dépenses injustifiées et le changement des règles de comptabilisation d’année en année, du moins si l’on en croit le dernier rapport d’enquête sur la gestion de l’hôpital. Même l’inexistence du livre de caisse-fonctionnement et la non-inscription de certains médicaments dans le registre des procès-verbaux de réception ne sont pas de nature à tempérer les curiosités. Autres gaffes relevées dans la gestion de l’ex-DG : l’octroi de bons de commande de médicaments à des fournisseurs non agréés et l’existence d’écarts entre les montants des recettes enregistrés dans les différents supports de gestion.  En effet, il y a un écart de 2,10 millions de FCFA entre le cahier de versement des recettes et le support informatique du régisseur des recettes. Il y a également un dépassement d’un montant de 175 millions de FCFA entre le support informatique du régisseur de recettes et l’extrait de la situation des recettes sur le compte pharmacie. Idem pour le cahier de versement et le relevé bancaire où il est constaté un écart de 218,651 millions de FCFA.

Au niveau des dépenses enregistrées à la comptabilité, l’équation est loin d’être équilibrée : il y a un écart de 167,938 millions de FCFA entre le support informatique de l’agent comptable et le pharmacien en chef. S’y ajoute la somme de 39,772 millions de FCFA d’écart entre le support informatique de l’agent comptable et le relevé bancaire du compte pharmacie. Mais le hic, c’est que depuis la nomination de l’ancien DG, il n’y a jamais eu d’organigramme et de description de tâches.  Pire, le manuel de procédures de gestion des stocks et le système de pharmacovigilance n’ont guère existé. En somme, la caisse de l’Hôpital Gabriel Touré était gérée en dehors des circuits de la comptabilité. Malgré cette situation désastreuse dans laquelle l’hôpital était plongé, l’ex-DG tentait de « cacher la forêt avec l’arbre ». Mais peut-on cacher le soleil avec ses mains ?…Pourtant, il ne parvient toujours pas à payer, à temps et sur fonds propres, le salaire des contractuels de l’hôpital. D’où le recours à des prêts bancaires. Actuellement, tous les comptes du CHU Gabriel Touré sont « au rouge » et aucun fournisseur ne pointe le nez.

Après la mise en place du gouvernement de transition, le ministre de la Santé, Zoumana Makadji,  a eu des séances de travail avec les travailleurs de l’hôpital pour en savoir davantage sur les raisons d’un tel dysfonctionnement au CHU Gabriel Touré.  Il a même effectué une  visite inopinée à la structure pour se rendre compte de l’évidence des faits. Mais ce jour-là, ni l’ex-DG, ni son adjoint n’étaient présents. Par la suite, le Ministre a sollicité l’implication du bureau national du syndicat de la santé et des personnes ressources  afin de faire la lumière sur les faits. Les missions de contrôle et d’audit ont mis à nu une gestion chaotique de la direction de l’hôpital. C’est ainsi qu’à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 10 octobre 2012, le Médecin Lasséni Konaté a été nommé Directeur de l’hôpital Gabriel Touré le samedi 10 novembre, soit juste un mois après ledit Conseil. Mais de la date de sa relève (le 10 octobre 2012) à nos jours, le désormais  ex-directeur du CHU Gabriel Touré clame à qui veut l’entendre qu’il ne bougera de son poste pas d’un iota. De mauvaises langues soutiennent que cette persistance de l’ex-DG à rester à son poste n’est pas étrangère aux relations familiales qui existent entre sa femme et celle du Président Dioncounda : les femmes seraient des sœurs. Par ailleurs, l’ancien DG soutient mordicus que les transfuges du PDES au RDPM du Premier ministre sont « les enfants gâtés de la transition ». C’est pourquoi il n’y a jusque-là pas eu de passation de service entre l’ancien DG et son successeur.

Jean Pierre James

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Fifi Doucouré est très puissante. Au temps de ATT elle massait les pieds de Lobbo aujourd’hui elle masse les pieds de sa cousine première dame Mintou.

  2. ANC, Aboli, Champion, le directeur dechu du chu gabriel touré finfira comme il est venu au monde. Il fera la prison très beintot!
    Suivez son cas et vous verrez!
    A.B.E.S.!

  3. Soyons patients.Le ministre de la santé l’aura sans aucun doute sauf si fifi arrive à résoudre le problème avec soumana.

  4. Quelle honte! Un gouvernement qui prend une decision en conseil de ministre et un simple Directeur s’y oppose. On aura tout vu dans ce pays.

  5. c’est le directeur de l’hopital qui commande ou le ministre de la santé ?? 😉 😉
    triste exemple qu’a donné CMD qui lui aussi refuse de quitter son poste :mrgreen: :mrgreen: TRISTE PAYS QUE LE MALI

  6. ablo va rejoindre
    fifi doucoure ou c’est par ce que
    bagbo est au cpi tu veux le regoindre ?
    OK TU PEUX t’entêté

  7. hé les gens sont trop gourmand toi aussi ablo
    laisse la place aux autres pour qu’ils aient
    leur part aussi
    sinon tu finira comme bagbo ton patron ou je ne
    sais koi avec votre mariage quelle honte

Comments are closed.