Ménopause : Source de conflit dans les foyers

0

La ménopause c’est l’arrêt définitif de l’ovulation et de la menstruation chez la femme. Elle intervient entre 51 et 52 ans. Peu de femmes savent que cette phase de leur vie provoque des changements hormonaux, notamment une bouffée de chaleur, l’irritabilité, l’insomnie, l’anxiété, le stress et la tristesse. Ces changements hormonaux sont source de mésentente et de conflit dans beaucoup de foyers, par ignorance. Les spécialistes nous en disent plus.

La ménopause est l’une des phases les plus sensibles dans la vie d’une femme, tant sur le plan physiologique que psychique, rapportent les spécialistes. Au Mali, beaucoup de femmes ignorent les symptômes de la ménopause. Toute chose qui crée de la discorde dans les foyers, pouvant même provoquer des fois le divorce, nous explique ce sexagénaire. “Après plus de trente ans de mariage dans la paix et le grand amour, un moment donné, ma femme a complètement changé. Notre quotidien se caractérisait par la tension. Tout acte était sujet de dispute. Je ne reconnaissais plus ma femme qui s’énervait contre tout le monde pour un oui ou pour un non. J’ai voulu même prendre une seconde épouse, mais après en avoir parlé à un ami, ce dernier m’a expliqué ce qui se passait et m’a suggéré d’aller voir un médecin avec elle. C’est là que le spécialiste a confirmé les dires de mon ami, comme quoi, effectivement, ma femme faisait un début de ménopause”, a-t-il raconté. Un cas parmi tant d’autres ! Tous les foyers traversent cette période un jour ou l’autre, selon Dr Souma Kodio, gynéco-obstétricien au Centre de santé de référence de la commune III du district de Bamako.”La ménopause c’est la diminution du taux d’estrogène et de la progestérone. Elle ne vient pas de façon brusque, c’est toujours précédé de la période pré ménopause qui est la perturbation des règles. Des fois, la femme peut faire 2 à 3 mois sans voir ses règles. La ménopause peut survenir aussi avant 40 ans et on appelle cela la ménopause précoce. Cette forme est héréditaire.” A indiqué le spécialiste. La ménopause n’est pas une maladie en tant que telle, mais elle est crainte par de nombreuses femmes, nous signale Dr Souma Kodio, parce qu’elle a des conséquences à court, moyen et long termes.

”Les conséquences à court terme, c’est la bouffée de chaleur, l’irritabilité, l’insomnie, l’anxiété, le stress et la tristesse. Les conséquences à moyen terme c’est par rapport aux organes qui sont sensibles aux estrogènes et aux progestérones (vulve, utérus et vagin). Il y a la sécheresse vaginale qui va conduire aux douleurs pendant les rapports sexuels et la baisse de la libido. Il y a un traitement pour accompagner celles qui se sentent bien et ont envie d’avoir des rapports sexuels, malgré leur âge. Ce traitement les aide à humidifier le vagin et diminuer la douleur. Il y a également les conséquences à long terme, les os deviennent très fragiles. Ce sont des femmes qui font des fractures rapidement et peuvent développer des maladies coronariennes (cardiovasculaires). Il y a aussi la perte de mémoire”, nous dit le gynéco-obstétricien.

Il faut savoir que ces conséquences ne sont pas agréables à vivre. Mais si elles sont bien expliquées aux femmes avant la ménopause, elles se sentiront prêtes le moment venu et il n’y aura pas de problème. Il est important d’informer sur cet état de fait qui est un passage obligatoire dans la vie de la femme. C’est un moment difficile pour elle. Durant cette période, les conjoints doivent accorder plus d’attention à leurs épouses, tant au plan sentimental que social. Ce soutien est nécessaire pour maintenir l’équilibre du foyer.

Pour terminer, Dr Souma Kodio, gynéco-obstétricien, ajoute qu’après 12 mois d’arrêt de règle, si la femme se met à saigner, il lui est conseillé d’aller se faire ausculter parce qu’il y a le cancer de l’endomètre et le cancer du col de l’utérus qui peuvent aussi causer cela. Il est aussi conseillé aux femmes en ménopause de consommer les aliments qui contiennent du calcium pour diminuer le risque de fracture des os.                 

Marie DEMBELE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here