Sortie des 14 et 15 èmes promotion de l’école de santé le Bouctou : Les sœurs Sagara à l’honneur

0

Ils sont au total 447 diplômés de sages-femmes, d’infirmiers d’Etat, de biologistes médicales, d’infirmiers de santé publique etc., qui portent désormais les noms du Colonel major Nema Sagara et de sa sœur jumelle Lieutenant-colonel Mariam Sagara

La cérémonie marquant la sortie desdites promotions fut célébrée la semaine dernière au Palais des sports de Bamako. C’était en présence effective des marraines elles-mêmes, accompagnées de leurs invités de marque. Y étaient aussi, le président directeur fondateur des écoles de santé le Bouctou, Dr HamadounGarba Cissé, le corps professoral et l’encadrement administratif desdits établissements.  Puisque ce sont des sœurs des Forces armées du Mali (FAMA) qui étaient à l’honneur, la fanfare nationale était présente pour donner plus d’éclat à la cérémonie.

Le Directeur général du réseau des écoles de santé le Bouctou, Dr HamadounGarba Cissé, a d’abord fait un bref rappel sur les résultats déjà obtenus par cette structure prisée en termes de formation. Partant de sa création de 2000 à nos jours, l’école a formé 3 436 agents paramédicaux. Elle a contribué à mettre à la disposition de l’Etat, 384 sages-femmes d’Etat, 264 infirmiers d’Etat, 658 infirmiers obstétriciennes, 905 infirmières de santé publique, 175 délégués médicaux, 1050 aides-soignants et matrones etc. Soit une réussite annuelle de 80% pour les infirmiers d’Etat, 75% pour les sages-femmes et 65% pour les infirmiers du premier cycle.

Dr HamadounGarba Cissé a aussi fait savoir que le choix des sœurs Sagara n’est pas fortuit. Témoigne leur brillant parcours dans l’armée. Donc, les deux promotions ont décidé de porter leurs noms non seulement pour témoigner leur reconnaissance à leur endroit, mais aussi, pour que ces jeunes filles et garçons puissent s’inspirer d’elles comme modèle pour réussir dans la vie.

Les porte-paroles des récipiendaires, à savoir Mohamed Baba et Fatoumata Keita ont tous remercié les sœurs Sagara pour avoir accepté de les soutenir. Ils sont convaincus qu’ils ne se sont pas trompés du choix porté sur elles, au regard des services déjà rendus à la nation. Aussi, ils se sont tous engagés, au nom de leurs collègues récipiendaires, à donner le meilleur d’eux pour faire honneur à leurs marraines.

Pour le colonel major Nema Sagara, cette cérémonie traditionnelle de parrainage est une formidable leçon d’optimisme, de dynamisme, d’intelligence et d’espoir pour notre pays. Cela s’explique par les différentes promotions déjà formées par cette prestigieuse école au profit des filles et fils de ce pays.

S’adressant aux lauréats la marraine Nema les a félicités pour avoir couronné de succès cette première étape et pour le choix de cette école pour assurer cette formation. De même, elle pense que cette étape doit les conduire sur le front de la construction nationale, à quelque niveau que ça soit.

Parlant du choix porté sur elle et sa jumelle, le Colonel major dira que c’est faire preuve de patriotisme, de sacrifice et surtout d’accepter de s’engager sur le front.

Abondant dans le même sens, le lieutenant-colonel Mariam Sagara dira que la jeunesse constitue le pilier d’une nation. Ce faisant elle devrait accepter de se battre et d’être sur tous fronts, afin de poser les traces d’une réussite dans l’avenir. Elle a également souhaité que leur modèle puisse véritablement inspirer ces jeunes en particulier et la jeunesse malienne en général.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here