Vaccination de masse contre le Covid-19 : Le cri d’alerte d’un virologue Belge

14

Dans une vidéo de 5 minutes et quelques secondes, le, un virologue de nationalité Belge se dit être contre la vaccination de masse enclenchée par l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) contre la pandémie du coronavirus. Dans une lettre adressée à l’OMS, il soutient que cette option entraîne un phénomène appelé « échappée immunitaire » qui accélère la mutation du virus.

Selon le virologue Belge, la vaccination de masse contre le covid-19 affaiblira le système immunitaire et accélérerait la mutation du virus. Le nom de ce phénomène est l’échappée immunitaire.

De quoi s’agit-il ?

Dans ses explications, le Belge fait comprendre que les vaccins contre le Covid-19 ne fonctionnent pas comme les vaccins habituels. Il poursuit en ces termes : « au lieu d’injecter dans votre corps des virus atténués entiers, on injecte le code inutile d’une seule petite partie du virus, celle de la protéinespiike qui se situe dans l’enveloppe du covid-19. Cette protéinespike et la protéine virale responsable de l’ineffectivité. Quel que soit le vaccin, c’est le génome de la protéinespike qui est injectée ».

Selon lui, cette information génétique va rapidement se multiplier dans les cellules et générer de nombreux anticorps très spécifiques à ces protéines. Ces anticorps sont créés de manière très concentrée et éphémère et vont supplanter le reste de vos anticorps innés. Mais ces anticorps spécifiques qui ont une affinité très grande envers le covid 19, n’ont pas atteint leur pleine maturité. Ils vont dans un premier temps conférer une immunité contre le virus mais celui-ci sera de courte durée car le virus qui circule toujours va vite s’adapter et va muter pour éviter ces nouveaux anticorps. C’est ainsi que sont fabriqués les variants. Les virus de type ‘’SARS’’ mutent naturellement rapidement. Mais devant la vaccination de masse en période de circulation virale, ces variants vont se multiplier encore plus rapidement et vont devenir encore plus virulents pour contourner les anticorps spécifiques générés par la vaccination. Ainsi, ces anticorps seront entre temps devenus caduques et vos défenses immunitaires naturelles inefficaces, face au nouveau variant. C’est ça le phénomène d’échappée immunitaire.

Le Dr Geert Vanden Bossche qui soutient cette thèse est loin d’être un ‘’anti vacc’’. Expert en vaccination, il a dirigé le programme de vaccination pendant la pandémie Ébola puis il a travaillé pour la fondation Bill et Melinda Gatte. Aujourd’hui indépendant, il tente d’alerter ses confrères.

Selon lui, la vaccination de masse en pleine période pandémique est extrêmement dangereuse. « En vaccinant massivement les personnes âgées, le virus va adopter une stratégie de mutation rapide et pousser la propagation vers les populations jeunes. Il aura appris à dépasser les défenses immunitaires et engendrera des symptômes beaucoup plus graves qu’auparavant. Ainsi la vaccination aura donc pour conséquence, l’inverse de ce pourquoi elle était faite. Au lieu d’immuniser les populations contre un virus qui était jusque-là plutôt bennin, la vaccination va transformer le covid en bombe biologique de masse. Nous serons ainsi confrontés à un virus super infectieux parce qu’il aura complètement dépassé notre mécanisme de défense le plus précieux, notre système immunitaire », explique le Dr Vanden Bosshe.

Dans les pays ou la vaccination a été plus massive comme Israël, au Royaume Uni et aux États Unis, nous devrions à un plateau épidémique qui durera quelques semaines mais devrait se transformer en véritable flambée dans les mois qui viennent. Il s’agira d’être très attentif à l’évolution des courbes dans ces pays. Il est  également intéressant de constater que les premiers grands variants médiatisés sont apparus dans les pays qui avaient accueilli des essais cliniques des vaccins. Ainsi, le Brésil, le Royaume Uni et l’Afrique du Sud ont tous les trois accueilli plusieurs essais cliniques.

Cette thèse du virologue Belge n’est pas à exclure d’autant plus que l’IHU Méditerranée Infection a établi que plusieurs personnes vaccinées auraient contracté le virus et ses symptômes. Ces chiffres sont assez élevés parmi le personnel soignant.

De même que les chiffres de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament du 24 mars qui attestent que plus de 14 000 personnes auraient subi des effets secondaires néfastes, suite à la vaccination et que 279 ont déjà trouvé la mort.

Face au constat alarmant, le Dr Vanden Bosshe alerte en ces termes: « ces échappées immunitaires pourraient causer une vague infectieuses ‘’instopable’’ et causer la mort d’une partie importante de l’humanité.

En attendant, la lettre qu’il a envoyée à l’OMVS n’a pourtant toujours pas reçu de réponse.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. C’est grace a la vaccination en masse qu’on a pu se debarasser de la variole sur cette terre. Le systeme immunitaire des humains est toujours reste le meme (pas pire, pas meilleur). Pendant l’infection naturelle contre la covid-19 notre systeme immunitaire fait face a un repertoire d’epitopes virales plus large. Les vaccins bases sur l’ARN messsager du ”spike protein” produisent un repertoire d’epitopes plus retrecit mais tres specifique a la covid-19. J’ai fait une comparaison phylogenetique entre les 1273 acides amines de la proteine de la couronne et le genome de l’H. sapiens et a constate que cette proteine est vraiment virale et ne partage pas d’identite de sequence avec notre proteome (un ouf de soulagement). Apres injection du vaccin, l’ARN messager est phagocyte par les cellules du deltoide et traduite en spike protein qui est exprime de facon extra-menbranale grace au peptide de signal. C’est en ce moment que l’immunite humorale et cellulaire est active pour nous donner une protection au cas ou notre corps rencontre un vrais virus de la covid 19 car cela a besoin de la spike proteine pour s’attacher a sa cible ( les canneaux ACE2). L’ARN messager est detruite apres sa traduction en proteine, donc de duree tres ephemere moins de 2H.
    Un vaccin contre la covid 19 ne nous protege point contre la fievre typhoide, par example car ce dernier n’e partage pas d’epitopes avec le premier.
    C’est prudent de prendre un vaccin contre la covid au lieu de tenter sa chance avec une maladie naturelle. Le vaccin a base de l’ARN ne peut point nous donner de la covid tandis que l’infection maturelle peut etre tres mortelle et debilisante.
    J’ai pris les deux doses du vaccin. La premiere dose m’a donne un peu de courbature au niveau du deltoide et a disparu apres deux jours. La seconde dose prise au bras oppose m’a donne un peu de lassitude pour une journee. Et tout est revennu a la normale.
    J’encourage les maliens a se faire vaccine si l’opportunite se presente.

    • Ce virologue de mes chaussures avec sa vilaine tete doit etre ne apres l’eradication de la variole et meme de la poliomyelite!!!

  2. D’après Monsieur Matthieu Balu, Journaliste à sciences video au HuffPost, il y’a certains pays qui sont en avance sur la vaccination mais qui continuent d’enregistrer des chiffres inquiétants sur la progression du Covid, notamment : les Etats-Unis, le Chili, les Emirats arabes unis… Donc, sérieusement, faisons beaucoup attention pour ne pas nous foudre les doigts dans les yeux. Attendons de voir d’abord comme je l’ai si bien dit avant. La vie est trop chère pour la dilapider.

    • En effet tu as raison que la vie est tres chere pour ne pas etre detruite par la COVID19! Vaccinez-vous et tout de suite c’est la meilleure mesure scientifique!

  3. Ce qui il dit fait vraiment peur et ce n’est pas une théorie bidon. L’immunité naturelle serait la meilleur option dans la recherche de l’éradication effective du virus. Mais hélas nous sommes dans un monde capitaliste ultra-matrialiste qui ne donne le temps a rien …

    Un super virus résistant et virulent peut nous créer une catastrophe sanitaire de proportion biblique… car on n’est reellement pas puissant devant de telles répercussions biologiques! Que le bon Dieu nous en garde!

    • Pour aboutir a l’immunite naturelle “herd immunity” au moins 30% de la population de Belgique doit mourrir! Quel virologue en papier.

  4. Wara, grand-soeur et bakary kone, vous allez toujours garder l’Afrique en marge de la science donc du developpment, continuer a ecouter ce charlatan de virologue Belge et nous dire de nous soustraire de la connaissance scientifique ainsi nous allons ensemble continuer a payer comme Continent les prix les plus forts: la maladie, la mort , l’ignorance et la pauvrete!

  5. Faites beaucoup attention à ce vaccin. J’aurais appris qu’il y’a eu des hospitalisations en France après cette vaccination. Ecoutez les spécialistes pour ne pas jeter l’eau avec le bébé. Observons d’abord comme la si bien dit certains intervenants.

  6. Kinguiranke, le grand virologue, je ris de vous car, vous ne savez même pas faire la différence entre un seau et un sot. Comme vous répondez exactement aux critères du 2ème sot, je ne vous polymiquérai point! Je ne gaspillerai pas mon énergie en m’insistant sur votre cas, monsieur le grand virologue!

  7. Autorités maliennes, à vos marques!!! Un Homme averti en vaut deux! Soyez vigilants; n’envoyez pas votre population à la boucherie. Attendez de voir d’abord. Stoppez cette vaccination pour l’instant et observez d’abord ses faits et ses méfaits dans le monde. Prudence = Mère de sûrété, d’après les “petits blancs”.

    • Si vous ecoutez la grand soeur vous allez tous mourrir de COVID19, a vous de choisir ou les charlatans comme grand soeur ou la science! Wara je sais le laboratoire de virologie medicale car j’ai ete forme dans ce domaine a l’Universite d’Erasmus a Rotterdam e je connais tous les vrais virologues en Europe, ce type est un autre charlatan qui ne sait pas de quoi il parle!

  8. Coulibaly ke, la Belgique de toute son existance n’a eu qu’un seul virologiste et il s’appele Peter Piot et les reste sont des marchands de tapis.

    • Etes-vous un virologue? Que connaissez-vous de ce sujet de plus que ce monsieur? Pourquoi devrions-nous dénigrer ce virologue belge pendant qu’ils sont devant nous de plus de 100 ans dans la médecine?

Répondre à Pkagame Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here