2e édition du Salon des Médias du Mali : La SMTD-SA, partenaire des médias et opérateur de services numériques innovants

0

La SMTD-SA a été un des grands partenaires de la 2e édition du Salon des médias (SAM) qui s’est déroulée sur les berges du fleuve Niger au Palais de la Culture du 7 au 10 juin 2023. Elle a fourni l’ensemble des capacités de connexion internet haut débit de qualité à l’ensemble des participants du Salon notamment pour les chaînes de radio et TV installées sur site pour des productions d’émissions en live. Jeune société lancée il y a de de cela huit ans, la Société malienne de Transmission et de Diffusion (SMTD-SA)  se débat et se bat en pleine conjoncture multidimensionnelle au Mali, avec courage pour être à la hauteur des ambitions que l’Etat lui a voulues depuis sa création en 2015. Il faut rappeler que ses missions consistent, entre autres, à assurer la transmission des multiplex de programmes de services publics de télévision, la transmission des programmes de services publics de radiodiffusion sonore, la diffusion des multiplex de programmes de services publics de télévision en mode numérique, la diffusion des programmes et multiplex de programmes de radiodiffusion sonore en mode numérique, en modulation de fréquences et en modulation d’amplitude, la transmission et la diffusion de programmes d’éditeurs de services privés de communication audiovisuelle conformément aux textes en vigueur. Dr Cheick Oumar Traoré, un spécialiste des systèmes d’information en est le Directeur général depuis février 2021. Cette Société nationale stratégique en charge de la diffusion et de la gestion de la fibre optique de l’Etat a animé un panel et organisé une visite à l’intention des éditeurs de TV et de Radio et d’un parterre de journalistes.

La SMTD SA au cœur de la Diffusion et de la Data au Mali : Opportunités et perspectives”, tel était le thème évocateur du panel animé par les cadres de la structure dans l’après-midi du 08 juin, au deuxième jour du SAM.

Malick Dandara, Ingénieur en Radio communication et non moins Directeur des Ressources Humaines, Souleymane Doumbia, Directeur Marketing et Commercial, Cheick Ahmed Tidiane SY, ingénieur en informatique, Chef de services systèmes et réseaux étaient chargés d’entretenir le charmant public venu nombreux sous le chapiteau du Salon. Le panel était modéré par Alassane Souleymane, Conseiller Communication du Directeur général de la SMTD-SA.

Un acteur du Numérique, au cœur de la Diffusion et de la Data

  1. Dandara a fait la genèse de la Diffusion au Mali et expliqué le processus de séparation du service national d’édition de programmes ORTM avec le service de diffusion. L’un des effets a été la création de la SMTD-SA qui a mis la Diffusion dans son cœur de métier.

Créée en octobre 2015, la Société diffuse les chaînes publiques de télévision et de radio, précisément les chaînes du Groupe ORTM, et plusieurs chaînes de télévisions et Radios privées. Il a fait une brève genèse de la diffusion au Mali en tenant compte du contexte actuel. “Le passage à la radiodiffusion numérique est un enjeu politique, économique et sociétal majeur. Il permet d’élargir l’offre télévisuelle, d’offrir éventuellement des chaînes en haute définition (HD), de développer une offre de production audiovisuelle locale, de créer un large éventail de services avec interactivité et d’améliorer la qualité de l’image et du son”, analyse-t-il.  Ce qui fait dire au conférencier que la SMTD-SA offre d’énormes opportunités techniques et technologiques à la pointe aux diffuseurs nationaux et internationaux surtout avec la télévision numérique terrestre. “La diffusion ou transmission des programmes de télévision numérique est assurée généralement par satellite et par voie hertzienne de terre (Télévision Numérique Terrestre : TNT). La TNT est une nouvelle technologique de diffusion des signaux audiovisuels numériques, appelés programmes de télévision, par des émetteurs numériques via des antennes installés au sol : d’où le qualificatif Télévision Numérique Terrestre. La diffusion numérique permet aujourd’hui d’utiliser moins de fréquences pour diffuser plus de programmes TV”, a expliqué le paneliste.

A sa suite, Cheick Ahmed Tidiane Sy a poursuivi sur les opportunités du centre de stockages de données numériques qu’est le Data Center dont dispose la Société. “Un Data Center, centre de traitement de données (en anglais data center ou data centre) est un site sur lequel sont regroupées des équipements constituants du système d’information d’une entreprise tel que les serveurs, les baies de stockage, les équipements réseaux et de télécommunications, etc.)”, a-t-il tenu à expliquer de prime abord. Et en la matière, la SMTD-SA a tout ce qu’il faut pour satisfaire les partenaires et les clients : Accessibilité facile ; un bâtiment conçu selon les normes en vigueur, le Plan de Prévention du Risque Inondation maitrisé (PPRI), une politique de management de la sécurité, un espace d’hébergement de 100 m².  Le tout avec une accessibilité garantie par un réseau de fibre optique sécurisé et redondé. Sur la question venue du public très intéressé, à savoir quels sont les atouts réels de la Société en la matière, Sy répondra de manière prompte : “la Continuité de service, une connectivité au réseau haut-niveau et fiable, la Flexibilité et l’évolutivité”. A ce titre, un clin d’œil est fait aux éditeurs qui ont besoin de ce service pour stocker les grandes quantités de données liées aux contenus proposés dans leurs programmes au public.

Souleymane Doumbia, responsable du service Marketing et Commercial, a rappelé que la porte de la SMTD-SA est ouverte et que des échanges francs sont toujours possibles autour des tarifs voulus attrayants pour la clientèle en matière de diffusion et du data center.

S’agissant des perspectives, les responsables de la Société ont affirmé que compte tenu de la gratuité de réception des contenus des chaines locales diffusées en TNT au Mali, il est évident pour la SMTD-SA de projeter à termes la diffusion de contenus payants afin d’exploiter la capacité de trois multiplex prévus dans l’architecture du réseau à Bamako et dans les capitales régionales. A terme, la SMTD-SA doit envisager l’exploitation des services à plus-values afin d’optimiser la technologie de certains équipements du réseau. Il s’agit entre autres des services interactifs tels les votes, les sondages, le VOD, le monitoring publicitaire, les mesures d’audiences, l’archivage, etc.

La SMTD-SA affiche son standing d’opérateur de fibre

C’est elle qui a offert les capacités de connexion internet haut débit de qualité à l’ensemble des participants du Salon notamment pour les chaînes de radio et TV installées sur le site pour des productions d’émissions en live.

Les équipes des Directions télécommunications et Systèmes d’information étaient à pied d’œuvre pour permettre à la Société de tenir son engagement tout le long de l’évènement. Il s’agissait de pourvoir le site en capacités de connexion internet afin que les participants soient dans les meilleures conditions pour travailler. Faut-il rappeler qu’avec l’évolution technologique, les éditeurs de radio et de TV ont besoin de grandes capacités en connexion internet pour produire leurs émissions sur place et les diffuser pour la plupart en live.

Selon Cheicknè Diallo, chef de service Support, responsable de l’équipe technique, “nous avons déployé environ 120 Mbit avec la fourniture de cinq points d’accès à savoir 1 AP outdoor pour le grand public même en cas de pluie ou intempérie pour internet et 4 AP Indoor dans les différents stands. Un faisceau secours était prêt pour assurer la continuité du service au besoin”.

La connexion donnée par les services techniques de la SMTD SA était de la haute qualité et les exposants et visiteurs s’en sont donné à cœur joie. “En tant que radio, nous avons pu facilement et aisément faire nos directs autant à l’antenne que sur Facebook. Je conseille à cette grande Société d’être toujours dans ce genre d’évènements pour faire connaître son savoir-faire. J’avoue que je ne savais pas que la SMTD SA avait de la fibre optique pour nous rendre service en de circonstances pareilles”, confie Bourama Traoré, technicien de Radio Baoulé FM qui tenait un stand au Salon. Même satisfaction pour les plateformes en ligne de Mali-Online, un des médias partenaires du Salon qui assurait du live quasi non-stop. “Au début, on n’en savait pas mais vos techniciens sont passés nous informer de la disponibilité du réseau. Et nous avons sauté sur cela. J’avoue que c’était du haut débit de qualité et le travail était facile” explique Mady Sacko, son technicien.

Les Éditeurs TV et Radio visitent les centres

émetteurs de Kati et du Point G

Bien avant le panel, la matinée du 08 juin a été mise à profit par la SMTD-SA pour transporter une quinzaine d’éditeurs de programmes Radio et TV pour une visite guidée au sein de ses Centres émetteurs à Kati et au Point G. En plus de représentants de chaînes de Radios et de télévisions, on notait ceux de l’Association malienne des télévisions libres (AMATEL). La visite a été soutenue par des explications techniques du Directeur des Réseaux de Diffusion, Hamidou Sangaré et l’ensemble de ses collaborateurs.

Dans ces deux hauts lieux de la Diffusion, sur les hauteurs de Bamako, les visiteurs du jour ont eu droit à une véritable immersion dans l’univers technique de la Diffusion numérique.

Le réseau de diffusion de la SMTD se présente comme suit : trois sites de diffusion et une station terrienne à Bamako ; quatre-vingt-trois sites de diffusion disséminés à travers tout le pays. La structure a entre autres missions de développer le réseau de Télévision Numérique Terrestre (TNT). Il a été expliqué aux partenaires qu’en tant que Société de diffusion, la SMTD SA est chargée de la fourniture, l’installation et la mise en service d’un réseau de télévision numérique terrestre sur toute l’étendue du territoire national en permettant de créer de grandes opportunités d’application numériques et de services multimédia avec une haute qualité des images, une réception sans interférence, et un choix plus large de programmes télévisuels et des nouveaux services.

C’est à cela que sont dédiées les stations de Kati et du Point G qui prennent en charge le traitement et le transport des signaux de plusieurs chaînes de télévision et radio. A partir de ces points névralgiques est assurée la diffusion de bouquets de chaines de télévision publiques et privées ainsi que des radios publiques sur le satellite Intelsat 35e à 325,5° Est. On peut citer ORTM1, ORTM2, Ségou TV, Bélédougou TV, PINAL, etc.

Plus précisément la SMTD-SA assure la transmission en bande C des chaines de télévision publiques et de la radio nationale sur le satellite Intelsat 37e à 18° Ouest.

Les techniciens, dans leurs explications, ont rappelé que leur société peut offrir à tout organisme, radio ou TV, national ou étranger, préalablement autorisé ses services pour le transport de leurs productions à travers son réseau terrestre de faisceaux hertziens fixes ou mobiles.                                                                               

Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!