3ème Forum National et 2ème Congrès Ordinaire de l’UJMMA : Bannir à tout prix le radicalisme religieux

0
Macky Sall:
L'Express.fr - Elu à la tête du Sénégal en 2012, le "libéral social" Macky Sall veut réduire de deux ans son mandat. Par calcul? Sans doute: les déchirements de l'opposition dégagent l'horizon d'un second bail. Il n'empêche, ce cas d'école mérite un détour par son palais dakarois, où flotte encore l'ombre de Senghor.

L’Union des Jeunes Musulmans du Mali (UJMMA) tient les 7 et 8 mai prochain, son 3ème Forum National et 2ème Congrès Ordinaire sous le signe du radicalisme religieux. L’information a été donnée samedi dernier au Siège du Groupement des Leaders Spirituels Musulmans du Mali sise à l’Hippodrome au cours d’un point de presse animé par le Président de l’UJMMA, Cheick Mohamed Macki et le Président de la Commission d’Organisation Dr. Hamza Maïga, non moins 1er Vice-président, en présence de Cheick Chérif Ousmane Madani haïdara, Président d’Honneur.

Reportés à trois reprises depuis 2012 en raison de la crise politico-sécuritaire, le 3ème Forum national et le 2ème Congrès ordinaire de l’Union des Jeunes Musulmans se tiendront finalement les 7 et 8 mai prochain, sauf changement de dernière minute. Ainsi en a décidé le BEN UJMMA en sa réunion du 4 avril 2016: «Le bureau exécutif national de l’UJMMA a décidé, le 4 avril dernier, après plusieurs concertations, d’organiser le 3ème forum national de la jeunesse musulmane du Mali et le 2ème congrès les 7 et 8 mai prochain au Centre International de Conférences de Bamako», précisent les conférenciers dans la déclaration liminaire.

L’Islam importée est en passe de prendre le dessus sur l’Islam authentique, avec bien entendu la propension  du radicalisme religieux. Face à cette situation, la jeunesse musulmane qui est prise pour cible veut mettre des garde-fous à l’occasion des prochaines rencontres qu’elle mettra à profit pour régulier les prêches sur les radions FM et réorganiser de manière cohérente les lieux de culte. Ce qui justifie pour autant le thème central de la rencontre : «Islam au Mali : défis et perspectives».

Le Président d’honneur de l’UJMMA, Cheick Chérif Ousmane Madani Haïdara qui reste tout de même confiant par rapport au leadership des responsables de l’UJMMA dit compter sur la jeunesse musulmane pour combattre le radicalisme religieux et mettre les commanditaires hors d’état de nuire.

En tout cas, les prochaines assises de l’UJMMA seront l’ultime occasion de combattre ce mal du siècle.

Rappelons qu’avec 75 associations et mouvements de jeunes, l’UJMMA est aujourd’hui une fédération qui compte plus de 124 associations et mouvements et est présente sur l’ensemble du territoire malien, de Kayes à Kidal.

En marge de ce point de presse, la Commission d’organisation a travaillé sur les  textes de l’association en vue d’un toilettage complet.

Samakoro KONE       

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER