Agence de développement régional : L’Etat gèle les salaires du mois d’août

0

Les salaires du mois d’août des travailleurs des Agences de développement régional (ADR) de toutes les régions du Mali et du district de Bamako ont été gelés par l’Etat qui ambitionnerait de faire des réformes sur le statut des travailleurs de cette structure. L’information a été donnée le week-end dernier par Mahamoud Wadjidié, directeur de l’ADR de Bamako. C’était à la faveur d’une conférence de presse.

Dans son introduction liminaire, le conférencier Mahamoud Wadjidié qui parlait aussi au nom de ses autres collègues directeurs, a rappelé que les ADR ont été créées par décret et se trouvent dans toutes les régions du Mali et le district de Bamako. Ces structures ont, selon lui, pour but d’appuyer les régions sur les questions de maîtrise d’ouvrage et sur tout ce qui concerne le développement dans les domaines de la santé, de l’éducation, des infrastructures, des mines…

“L’ADR est le premier outil qui a été créé pour accompagner les collectivités et elle a prouvé toutes ses preuves en terme de réflexion dans le cadre du développement, car on ne peut développer une ville  ou un pays sans faire appel à nos opérateurs, mais, malheureusement, cet outil n’a pas été compris par ceux qui l’ont créé”, a regretté le conférencier qui ajouté que les ADR sont aujourd’hui abandonné sans ressource.

Pour preuve, il a rappelé que toutes les ADR au niveau du pays n’ont pas pu payer les salaires des agents. Pour cause, l’Etat projette de mener des réformes tandis que les agents de cette structure sont recrutés sur concours à travers un cabinet privé.

“Pour le cas de Bamako, nous avons environ un budget de 200 millions F CFA dont 82 millions le salaire des 14 agents et le reste de l’argent est consacré pour le fonctionnement du service”, a révélé le conférencier. Il a surtout déploré le fait que certains agents de l’Etat au niveau des finances ont fait une mauvaise interprétation des décisions des plus hautes autorités par rapport aux  ADR, toute chose qui a entrainé un gel de leurs salaires avant la prise d’un décret pour clarifier leur situation.

Cependant, il a rappelé la forte mobilisation de leur syndicat affilié au Syndicat des travailleurs du ministère de l’Administration territoriale, qui avait projeté de  protester en observant une grève de plusieurs semaines avant que cet arrêt de travail ne soit repoussé au 18 septembre. Mahamoud Wadjidié a invité les plus hautes autorités à accorder une attention particulière à ces agences compte tenu de leur importance dans le développement régional.                                                                                            Kassoum Théra

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here