Après le passage du Premier ministre devant l’organe législatif de la transition : Des membres du CNT se prononcent

0

Le jeudi 21 avril, le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga était devant le Conseil National de Transition pour  faire l’état des lieux de son PAG depuis son arrivée à la Primature. Après 5 heures d’horloge d’échanges teintés de questions directes, des piques et passes d’armes entre le PM et les membres du CNT, nous avons jugé recueillir l’avis de certains, eux aussi membres du CNT sur ce passage du chef de Gouvernement. Lisez plutôt !

Aboubacar Sidiki Fomba , membre du CNT :

« Un bilan à la hauteur, qui donne l’espoir à tous les Maliens, le PM est à féliciter avec tous les membres de son gouvernement».

« Personnellement en tant que membre du CNT le bilan de la transition montre une bonne notation en partant des chiffres. Quand on prend des actions réalisées concrètement qui sont de 33,4% et des actions en cours de réalisation qui dépassent les 53%, on se retrouve à un bilan positif de 67%, soit une moyenne de 8,71 sur 10, le bilan est très bien.

Au-delà, il faudrait savoir qu’au cours de ce bilan l’élément essentiel en est que nous avons pu obtenir une souveraineté militaire qui se justifie par la montée en puissance de l’armée malienne. Ce qu’on avait demandé au régime déchu pendant 7ans, nous venons de l’avoir en 10 mois. En 30 ans de démocratie on n’avait pas une armée, mais en 10 mois on vient d’avoir une armée organisée, héroïque, emblématique et patriotique. Pendant les 10 mois de la transition nous avons aussi bénéficié de l’amour patriotique, les actions de la transition ont donné le sentiment patriotique au peuple malien. A travers leur comportement nous avons constaté le retour de l’honneur et la dignité du peuple malien ce qu’on avait cherché depuis 30ans qu’on n’avait pas obtenu.

Ensuite nous avons constaté une autonomie budgétaire qui a fait que notre pays a pu faire face à plusieurs difficultés, notamment l’embargo et le COVID 19, malgré le bouleversement mondial, le Mali a pu avoir un budget national. Et une bonne amélioration de la justice à travers le vote de la promulgation des lois dans le cadre de la justice à travers la formation. De même qu’une diplomatie agressive qui a fait que le monde a compris que le Mali était dans un problème. Cette diplomatie agressive animée par le PM a fait que notre pays a été connu. Le bilan positif a été aussi réalisé dans le domaine de la santé, il y a eu 30 mille personnes indigentes  immatriculées au RAMED, 28 nouveaux CSCOM construits, au même titre que 10 laboratoires et l’acquisition de 5 ambulances médicalisées. J’ai été très satisfait devant ce bilan positif. Un bilan à la hauteur, un bilan qui donne l’espoir à tous les Maliens, le PM est à féliciter avec tous les membres de son gouvernement ».

 Fousseyni Ouattara, vice-président de la commission défense nationale, sécurité et protection civile au CNT :

«Le Premier ministre  a énoncé plusieurs choses,  dont attend les résultats dans les mois à venir…»

« Le passage du PM devant le CNT est un exercice démocratique dont on ne peut qu’être satisfait. Le PM s’est plié au jeu des questions réponses, je pense que chacun a apprécié à sa façon. Dans l’ensemble tout s’est bien passé. On ne peut dire que tout le monde soit de même avis et puisse aimer la même personne. Il y a eu des appréciations, il y a des gens qui ont décrié. Pour son parcours à mi-chemin, bientôt on verra les résultats, il a énoncé plusieurs choses, je pense que dans les mois à venir on doit pouvoir voir les résultats de cela. Si les résultats ne vont pas suivre en ce moment, je donnerais raison à ceux qui demandent au Premier ministre des actions concrètes au lieu de la bonne causerie ».

Ramata Diaouré membre du CNT :

« Ce bilan est plus que mitigé avec seulement 34% des actions prévues réalisées. Je ne peux donc pas en être satisfaite ».

« Il était nécessaire de faire un bilan d’étape de la mise en œuvre du programme d’action gouvernemental. Ce bilan est plus que mitigé avec seulement 34% des actions prévues réalisées. Je ne peux donc pas en être satisfaite. J’estime qu’il faut que le gouvernement nous propose le plus rapidement possible un chronogramme précis et détaillé et conclue au plus vite ses négociations avec la CEDEAO ».

Propos recueillis par Fatoumata Coulibaly

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here