Assainissement en commune VI : La mairie épinglée par l’Amasbif

1

L’ONG Association malienne pour la sauvegarde du bien-être de la famille (Amasbif), en partenariat avec l’ONG International Water Aid, a organisé une conférence de presse ce mercredi 30 septembre 2020. Objectif : faire la restitution d’une étude consacrée à la collecte des données du budget et les activités de renforcement des capacités réalisées en faveur de l’assainissement en commune VI du district de Bamako. C’était sous la coprésidence de Mme Barry Aminata Touré, Présidente de l’Amasbif, Mamadou Keïta de Water Aid et Amadou Sow.

 

En prélude à la conférence de presse du 30 septembre 2020, l’ONG Amasbif a organisé une réunion de restitution des résultats de l’étude et des renforcements des capacités de 20 personnes, dont : 3 membres de la commission Aepha, 2 membres de la commission finances de la commune VI du district de Bamako, 2 membres de la coordination de Cogevad, 1 membre des services techniques déconcentrés de la mairie, 1 représentant de Water Aid, 1 représentant de Enabel, 3 représentants de l’ONG Amasbif, et 5 membres du jury citoyen, 2 de la presse.

Au cours de son intervention, la Présidente de l’ONG Amasbif a indiqué que cette étude entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de plaidoyer en assainissement, financé par la Fondation Bill & Melinda Gates. En plus de plusieurs autres activités, ce projet a prévu la réalisation d’une étude pour faire le point de la part du budget de la mairie de la commune VI dans l’assainissement. Pour la commune VI du district de Bamako, le Programme de développement social, économique et culturel (Pdsec) de 2016 à 2020, a prévu un budget de 3 milliards de FCFA. L’étude a révélé qu’en plus de leur insuffisance, les montants exécutés, qui pourraient donner une idée des réalisations, ne sont pas visibles dans les comptes administratifs.

« Dans le cadre de cette étude, après analyse des comptes administratifs ; des budgets primitifs et des budgets additionnels de la commune VI en faveur de la prise en compte de l’assainissement dans le budget, nous sommes au regret de constater que le budget du sous-secteur assainissement connait des difficultés réelles dues à l’insuffisance des moyens budgétaires accordés et des ressources humaines capables à relever les défis de ce sous-secteur », a exprimé la président de l’Amasbif.

Elle a aussi estimé que même si la commune VI du district de Bamako a prévu dans son Pdsec de 2016 à 2021 de consacrer 3 milliards de FCFA, l’étude réalisée par l’Amasbif a révélé que les montants exécutés, qui pourraient donner une idée des réalisations, ne sont pas visibles dans les différents comptes administratifs, année après année. Avant de souhaiter une augmentation des ressources consacrées à l’assainissement en commune VI du district de Bamako.

Il est à rappeler que sous l’égide de Water Aid, l’ONG Amasbif, en collaboration avec la mairie de la commune VI du district de Bamako, a mis en œuvre l’extension du projet de plaidoyer en assainissement en commune VI.

Dans cette optique, ladite ONG a conduit plusieurs activités, dont les principales sont : l’organisation des rencontres semestrielles avec la coordination de Gogevad; l’appuie à l’élaboration d’un plan d’action des GIE; le renforcement des acteurs et du Jury citoyen sur les collectes et l’analyse des données en faveur de l’assainissement; la participation des jurys citoyens sur le débat budgétaire et la restitution des comptes administratifs de la Commune ; la dotation des GIE en kits d’assainissement ; l’organisation des sessions des renforcements des capacités sur le suivi et le contrôle du budget alloué à l’Aepha. S’y ajoute l’organisation des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer sur le budget alloué à l’assainissement ; et enfin l’analyse des comptes administratifs ; des budgets primitifs et des budgets additionnels de la commune en faveur de la prise en compte de l’Assainissement dans le budget.

Adama TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. IL FAUT RECRUTER UN EXPERT EN ASSAINISSEMENT QUI A FAIT SES PREUVES DANS D AUTRES COMMUNES POUR PILOTER LE BUDGET- EN FONCTION DES TRAVAUX PRIORITAIRES A EFFECTUER POUR SATISFAIRE AUX NORMES INTERNATIONALES

    LA VOUS AUREZ UNE IDEE DE L OBJECTIF A ATTEINDRE ET DES MOYENS NECESSAIRES AINSI QUE DE LA MARCHE A SUIVRE

    IL FAUT PRENDRE DES GENS QUI ONT DEJA FAIT DES CHOSES CONSEQUENTES ET NON DES DIPLOMES SANS EXPERIENCE DANS LE DOMAINE – IL Y A BEAUCOUP DE CADRE COMPETENT DE PART LE MONDE ET AU MALI QUI ONT TRAVAILLE POUR DES GRANDES SOCIETES D ASSAINISSEMENT ET QUI ONT VU DES METHODES INNOVANTE DE GESTION DES EAUX USEES -DE GENIE CIVIL -ET DE TRAITEMENT DE DECHETS COMME VEOLIA – SUEZ ET J EN PASSE
    IL FAUT ALLER LES CHERCHER CAR ILS SAVENT FAIRE ET ON DEJA FAIT ET ON REUSSIT
    ADMNISTRER Y COMPRIS DANS L ASSSAINISSEMENT-

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here