Autopromotion des femmes et des enfants : Plus de 64 millions FCFA pour la réhabilitation du centre de Yirimadio

0

Le ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Dr. Diakité Aïssata Kassa Traoré, a procédé à la remise officielle des clés du Centre d’autopromotion de la femme et de l’enfant de Yirimadio ce vendredi 6 mars 2020. Financé à 64 659 035 FCFA sur le budget national, ce centre servira à renforcer la capacité des femmes et enfants.

 

Créé par le décret n°10- 126/P-RM du 05 MARS 2010, le Centre d’autopromotion de la femme, et de l’enfant de Yirimadio a pour vocation de favoriser l’autonomisation des femmes, et l’épanouissement des enfants en milieu semi urbain et rural. La réhabilitation dudit centre a coûté au budget national la somme de 64 659 035 FCFA. Ce nouveau  joyau architectural est composé  d’une unité de production performante, une salle de formation en coupe et couture rénovée et équipée, une unité de formation en alphabétisation et une administration qui répond aux normes du travail. Cette rénovation permettra le renforcement de capacité et la création des activités  génératrices de revenus pour les femmes.

  1. Sangaré, coordinateur des chefs de quartier de la commune VI, a salué le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr. Aïssata Kassa Traoré, pour sa promesse tenue.

Pour sa part, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré a mentionné que l’opérationnalisation du centre de Yirimadio va être d’un apport remarquable dans le développement de la commune VI en général et celui des femmes et des enfants en particulier. Il s’agit de contribuer à l’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations au niveau de la commune; de favoriser la promotion du mouvement associatif et l’émergence d’un partenariat entre différents acteurs; d’organiser et participer à l’organisation des activités de renforcement des capacités des femmes par  l’alphabétisation fonctionnelle et la formation technique; d’encourager et valoriser les productions agricoles pastorales et artisanales des femmes; d’organiser et participer à l’organisation des activités socio-éducatives pour les enfants de six (06) à seize (16) ans; de promouvoir les activités de loisirs, pour les enfants de moins de six (06) ans, etc.

Adama TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here