Association des malfaiteurs : Deux groupes de malfrats démantelés par le 3è Arrondissement

0

Deux groupes de malfrats, spécialisés dans les vols multiples à travers la capitale, viennent d”être neutralisés par le  Commissariat du 3ème Arrondissement. Si le premier est dénommé "Coup de Huit", le second se fait appeler "Delta Force".rn

Après une année pleine de succès, surtout dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme à Bamako, le Commissariat du 3ème Arrondissement, à travers sa Brigade de Recherches, vient de faire parler de lui, en ce début d”année 2007. Les éléments du Contrôleur Général, Moussa Sissoko, qui dirige ledit commissariat, ont appréhendé deux bandes de voleurs qui opéraient sur dernière le fleuve. Il s”agit de la bande dénommée "Coup de huit" et de "Delta Force".

rn

Tout est parti du cambriolage de la maison d”Ibrahim Doumbia, sise à Faladié Sema, le 30 décembre dernier, jour de la fête de tabaski, par la bande "Coup de Huit". L’astuce consistait à s’introduire chez les gens aux environs de huit heures pour voler au moment où les propriétaires étaient sortis, soit pour aller au travail, soit pour aller au marché.

rn

Le jour de la tabaski donc, Ibrahima Doumbia, technicien à Welecom, domicilié à Faladié Sema et sa femme ont décidé d”aller fêter dans la grande famille sise à Daoudabougou.

rn

En leur absence, un groupe de bandits composé, de Boubacar Diallo, plus connu sous de "Abou", Amadou dit "Petit Amadou" et un certain Oumar, tous du "Coup de Huit" se sont introduits dans leur la maison en escaladant le mur. Boubacar Diallo était chargé de surveiller l”extérieur. Les éléments du groupe communiquaient entre eux  au téléphone portable.  Ils ont pu enlever les bijoux en or et en argent, les effets d”habillement comme trois ensembles de basin riche, cinq tissus de pantalons, six mètres de basin riche, un costume et la somme de 43 000 FCFA. Et même le pistolet automatique de marque italienne appartenant à Ibrahim Doumbia a été enlevé. Ce dernier, sans chercher midi à quatorze heures, s”est rendu à la Maison de l”Artisanan, le lendemain, le 31 décembre, afin d”aviser les bijoutiers. Dieu faisant bien les choses, Ibrahim Doumbia est tombé sur  le guetteur du groupe Boubacar Diallo qui s”apprêtait à écouler les bijoux de sa femme. C”est ainsi qu”il est parti alerter les policiers du poste du Raid-Da.

rn

Qui sont venus le saisir et le conduire au  Commissariat du 3ème Arrondissement où l”affaire a été confiée à l”Inspecteur principal, Papa Mamby Kéïta, chef de la Brigade de Recherches. Devant l”Epervier du Mandé, Boubacar Diallo a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Ce n”est pas tout. Puisqu”il est même passé à certains aveux. Ils concernent la bande "Delta Force Wembley" et  ses complices notamment Issa Cissé alias "le Gros", Békaye Touré alias "Djéliba" et Boubacar Sissoko dit "Babani".   Ces malfrats ont tous reconnu les faits qui leur étaient reprochés. Selon "Wembley", le groupe "Delta Force" a été créé il y a longtemps. Il a connu ses éléments à l”auto-gare de Sogoniko. Et leur stratégie consistait à s”introduire dans les véhicules de transports comme les Sotrama sur le trajet Rail-da-Autogare afin de voler dans les poches des usagers. Ils ont ainsi volé plusieurs téléphones portables qui est spécialisée dans les vols à la tire sur les usagers des Sotrama sur le trajet Rail-Da-Autogare de Sogoniko. Et le chef de cette bande s”appelle Jean Doumbia alias "Wembley". Papa Mamby Kéïta ne tardera pas à mettre la main sur le nommé ". 

rn

Les dossiers de ces malfrats ont été confiés au Procureur du Tribunal de la Commune II.

rnAlou B HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER