Carnet de route : Ma douloureuse expérience avec Sky-Mali

4

Le lancement de la compagnie nationale Sky-Mali a été salué par tous les maliens. Mais, le service et le mauvais accueil des agents vont faire déchanter plus d’un.

 La compagnie aérienne Sky-Mali, qui vient à peine de commencer, se trouve déjà au centre des reproches et récriminations de la part des passagers.

Sur la ligne Gao-Bamako, pour remplir les formalités et enregistrer ses bagages à Gao, c’est un vrai chemin de croix. Les passagers sont convoqués 4 à 5 heures à l’avance, non à l’aéroport, mais au siège de l’agence. Là, il faut patienter sous le soleil. Aucun dispositif pour l’attente. Il faut patienter et faire la queue sous un soleil ardent. Malheur à celui qui viendrait à se plaindre. On se croirait aux bagnes, tant les préposés sont désagréables.

Après s’être enregistré et patienter 5 heures, les passagers sont embarqués dans un bus pour l’aéroport. A notre départ pour Gao, le vol a été annulé pour cause (compréhensible) de mauvais temps sur Gao. Nous avons été prévenus à 23 heures, pour un départ le lendemain. Le vol aura lieu 3 jours après, mais, il a fallu que nous voyions des messages sur des réseaux sociaux pour appeler. On nous confirmera que le vol est pour ce jour. On était à moins de 2 heures avant l’heure de départ.

Pour le retour, c’était pire. Il y a eu le dépôt de munitions de Gao qui a explosé et les autorités avaient fermé l’aéroport. Sky-Mali n’a pas pris le soin de confirmer aux passagers que son vol était maintenu. Tous ceux qui ont hésité donc ont raté le vol et ont dû payer des pénalités. Le tout, avec des heures au téléphone pour avoir des interlocuteurs, qui, de surcroît, restent désagréables.

 

Aminata Agaly Yattara

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. En général, ces genres de problèmes d’organisation sont courants au début des activités d’une entreprise.
    Il ya lieu de mentionner aussi qu’au Mali, les services d’accueil de nos entreprises (privées et publiques) sont généralement dénudés de tout professionnalisme.
    Si Aminata Agaly Yattara est exacte dans sa version des faits, Sky-Mali doit travailler rapidement à améliorer ses services.

  2. De toute facon cette compnie aerienne n’a pas d’avenir.
    Le client est roi.On doit bien le traiter.
    C’est se qui manque au Mali.Ceux qui doivent te servir sont arrogants.
    Sky-Mali n’ira nulle part.
    Ce qui m’etonne c’est que c’est une societe privee.Le patron qui investi doit s’assurer qu’il ya de l’argent qui entre.Et cela ne se fera pas avec les employes pas aimables avec la clientele.
    Tres problement ils se disent qu’ils sont la seule societe aerienne assurant les lignes interieures.Donc le monopole.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here