CMAS : le Coordinateur général Issa Kaou N’Djim révoqué

1

Au cours d’un point de presse animé le lundi 25 janvier, les présidents de la coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko des six communes de Bamako et  plusieurs régions ont annoncé la destitution de leur Coordinateur, Issa Kaou Djim.

«Après avoir constaté avec amertume les agissements incongrus, les maladresses, les négligences et les désintérêts à ciel ouvert vis-à-vis de l’imam Mahmoud Dicko, nous avons décidé que le coordinateur général de la CMAS, Issa Kaou Djim, ne parle plus au nom de la CMAS», ont indiqué dans une déclaration plusieurs présidents locaux de la CMAS. Les griefs formulés par les signataires contre le coordinateur général de la CMAS sont nombreux.

Selon la déclaration, il lui est reproché d’avoir violé le préambule des statuts et du règlement intérieur  du mouvement  en parrainant  une nouvelle plateforme  et la promotion de celle-ci au détriment de la CMAS, de sceller de nouvelles alliances malencontreuses, incompréhensives et revanchardes pour atteindre ses propres objectifs.

«Nous reprochons la gestion clanique de la CMAS par Issa Kaou Djim, son manque de restitution des décisions au sein du M5-RFP et on ignore comment il a été nommé membre du CNT», déplore Aboubacar Camara, président de la CMAS-commune II, qui a parlé au nom de la coordination de Bamako.

Dans la même veine, le porte-parole des présidents des régions demande de les soutenir afin qu’ils restent fidèles aux idéaux de l’Imam Dicko. Après cette déclaration, une délégation des signataires s’est rendue au domicile du parrain national de la CMAS pour lui remettre un mémorandum dans lequel il lui est  demandé de ne plus reconnaître Issa Kaou Djim comme le coordinateur général de la CMAS. Ainsi, ils ont convoqué une assemblée générale  le  vendredi prochain au siège de la CMAS pour décider de la nouvelle démarche à suivre.

Abou Ouattara/Stagiaire

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce mec est con. Il pense qu’on doit tout dire devant les micros quand on fait de la politique. Il finira très mal, croyez-moi.
    J’ai étudié des cons de son genre sur les bancs à sciences po.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here