Comité de pilotage du PPMTNS : Des résultats encourageants engrangés

0

L’hôtel Radisson Blu a abrité, le mercredi 31 juillet 2019, la 5ème session du comité de pilotage du projet de lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées au Sahel (PPMTNS). L’objet de cette session était d’apprécier les progrès réalisés dans la lutte contre le paludisme et les MTN.  La cérémonie d’ouverture était présidée Moussa Yattara, conseiller technique au ministère de la Santé et des Affaires Sociales en présence de Ousmane Diallo, coordinateur du projet PPMTNS.

Au Mali comme dans la plupart des pays en voie de développement, les maladies parasitaires et infectieuses, en l’occurrence  le paludisme, la filariose lymphatique, les schistosomiases et les vers intestinaux constituent non seulement un problème de santé publique ; mais aussi un important facteur de réduction du potentiel des ressources humaines et leur capacité à contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable  auxquels le Mali, l’Afrique et toute la communauté mondiale ont souscrit. Pour diverses raisons d’ordre financier, matériel, sécuritaire et parfois même culturel, la lutte contre ces affections a connu un certain nombre de contraintes, même si un traitement de masse est actuellement disponible et accessibles aux populations les plus vulnérables. Pour rehausser le niveau d’efficacité de son dispositif de lutte contre le paludisme et les MTN, le Ministère de la Santé et des Affaires sociales, en partenariat avec la banque mondiale et l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS) et en synergie avec le Burkina Faso et le Niger, ont conçu et mis en œuvre un projet régional sur la chimio-prévention saisonnière du paludisme et la lutte contre les maladies tropicales négligées ciblées par la chimiothérapie préventive à l’échelle de ces trois pays. Au Mali, le projet couvre 19 districts sanitaires dont  12 sont frontaliers avec le Burkina Faso et le Niger. Cette 5ème session du comité de pilotage du projet de lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées au Sahel a permis d’évaluer le niveau d’exécution technique et financière du plan de travail budgétisé annuel à la date du 30 juin; d’évaluer l’état de mise en œuvre des recommandations de la 4e réunion du CNP et de formuler des recommandations stratégiques pour optimiser l’atteinte des indicateurs de performance du projet.

Selon Moussa Yattara, conseiller technique au ministère de la Santé et des Affaires Sociales, le projet PPMTNS est en parfaite adéquation avec les objectifs que le Mali s’est fixé dans sa planification quinquennale appelée cadre de relance économique et de développement durable(CREDD) 2019-2023. Il a remercié les partenaires techniques et financiers qui appuient le Mali dans la mise en œuvre de sa politique de santé publique avant de réaffirmer l’engagement du département de la santé et des Affaires Sociales qui, dira-t-il, accorde au projet paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel une attention toute particulière, notamment en raison de l’impact  de ces maladies sur la performance économique du Mali et sur le bien-être social des populations.

Abdrahamane Diamouténé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here