Commune du Mandé : Le village de Kanadjiguila en quête d’espace pour un cimetière

0

Le phénomène de la spéculation foncière a atteint son paroxysme à Bamako et environs. Les maires ont vendu toutes les terres, même les espaces réservés pour les cimetières n’ont pas été épargnés.

C’est le cas de Kanadjiguila, village situé dans le mandé à quelques encablures du quartier de Sebenikoro qui se trouve  dans cette situation. Malgré son immensité et le nombre élevé des populations, ce village a un manque crucial d’espace pour un cimetière.

L’espace qui sert actuellement de cimetière pour ces populations est difficile d’accès. Selon nos informations,  il a d’ailleurs fallu toutes sortes de tracasseries pour que les populations aient cet espace. Un espace menacé aujourd’hui car on y voit de nombreux chantiers autour, souvent même à l’intérieur de cet espace.

En effet, les autorités municipales en complicité avec certaines agences municipales  ont fait de la speculation foncière leur sport favori dans cette localité.

Ils ont tout vendu à tel point que nombreux sont les quartiers de Bamako et environs qui se retrouvent sans cimetière, sans espaces verts, sans espaces pour un marché ou encore pour faire des activités sportives. Du coup, ces quartiers sont obligés de partager le cimetière des autres quartiers.

En effet, à Kanadjiguila, l’actuel espace qui sert de cimetière est situé dans une zone rocheuse et difficile à creuser. Nos sources indiquent que cet espace appartiendrait d’ailleurs à un particulier qui est aujourd’hui en train de réclamer ses terres pour exploitation. C’est face  à cette situation que la population a demandé un autre espace aux autorités administratives et coutumières. Mais coup de théâtre, tous les espaces proches du village sont des propriétés privées.  C’est la triste réalité de ces populations qui demeurent sans espace adéquat pour leur cimetière.

Modibo Dolo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER