Distribution des vivres aux membres de l’Afromer : Qui veut ternir l’image de Mme Traoré Oumou Traoré ?

0

Depuis quelques jours, certaines personnes tentent de salir Mme Traoré Oumou Traoré, présidente de l’Association des femmes professionnelles des métiers de la restauration (Afromer) en l’accusant d’être en complicité avec un individu qui a détourné 2,5 tonnes de vivres destinés aux membres de l’Afromer.

Dans le cadre de l’opération d’urgence de réponse aux besoins alimentaires découlant de l’impact de la pandémie de Covid-19, le gouvernement a décidé de soutenir les corporations professionnelles du district de Bamako dont les acteurs du secteur de l’industrie de restauration, en leur distribuant des vivres. Aussitôt la remise des vivres effectuée, une part importante de la part des membres de l’Association des femmes professionnelles des métiers de la restauration (Afromer) a été détournée par un individu malintentionné.

Selon Mme Traoré Oumou Traoré, présidente de l’Association des femmes professionnelles des métiers de la restauration (Afromer), c’est un individu du nom de Fousseyni Cissé qui a abusé de leur confiance pour détourner 2,5 tonnes de vivres destinés aux membres de l’Afromer.

“À travers une opération d’urgence de réponse aux besoins alimentaires découlant de l’impact de la pandémie de Covid-19, le gouvernement du Mali, à travers le Premier ministre Dr Boubou Cissé a décidé de soutenir les corporations professionnelles du district de Bamako en leur offrant des vivres. Après la remise officielle, la Fédération nationale de l’industrie hôtelière du Mali (Fnih) nous a chargés de faire la répartition des vivres destinés aux acteurs du secteur de l’industrie de restauration. Après les échanges, nous avons mandaté Monsieur Fousseyni Cissé, l’un des membres de ladite association, pour aller récupérer les vivres à l’Opam afin de les acheminer vers nos magasins. Après avoir réceptionné les vivres, il a essayé de me joindre sans succès parce j’étais en réunion.

Entre temps, il a appelé ma collègue pour la mettre devant le fait accompli en disant que les responsables de l’Opam lui ont notifié qu’ils ne prennent en charge les frais du transport des vivres et qu’il était obligé de vendre une tonne à 170 000 Fcfa pour pouvoir payer lesdits frais. Or, dans les documents, il est écrit que c’est l’Opam et le Commissariat à la sécurité alimentaire qui doivent prendre en charge les frais de transport des vivres. Il a pris cette décision sans informer aucun membre du bureau de l’Afromer”, a-t-elle expliqué.

Elle a également souligné qu’après avoir acheminé les vivres au lieu indiqué, Fousseyni Cissé a pris de vitesse les responsables de l’Afromer présents, en faisant une liste de répartition.

“En faisant cette liste de répartition des vivres, il a même oublié certains membres du Bureau exécutif de l’Afromer. Après le compte, nous avons constaté qu’il a détourné 2 tonnes et demie et 15 sacs de vivres. Alors, pour camoufler son comportement inqualifiable, il a dit à certaines personnes que c’est moi qui lui ai ordonné d’agir ainsi. Ensuite, il a démarché certains d’entre nous pour leur dire qu’il va créer une autre association dans le secteur. Le nom de son groupement est l’association des restaurateurs du district de Bamako (Arediba)”, dit-elle, avant de rassurer les membres de l’Afromer qu’elle n’a jamais ordonné Fousseyni Cissé de détourner leurs vivres.

Mme Traoré Oumou Traoré se dit très engagée à faire la lumière sur cette affaire de détournement des vivres afin qu’elle puisse montrer à tout le monde qu’elle est blanche comme neige dans cette affaire.

La question que nous nous posons est de savoir pourquoi Fousseyni Cissé veut-il ternir l’image de cette brave femme, connue généreuse et qui s’est toujours battue pour les autres ?

       Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here