Écoles politique et démocratique : Un espace pour changer le visage de la démocratie malienne

1

Dans le but d’offrir une formation de qualité à la nouvelle génération d’acteurs politiques du Mali, de lui  permettre de faire autrement la politique et d’avoir un large bagage afin de changer les mentalités et de couper le pont avec l’ancienne version de la politique et de la démocratie en cours au Mali etc., l’Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite (NIMD) a initié ces écoles à l’intention des jeunes maliens.

Les écoles ont été lancées le samedi 03 juillet 2021 au Centre International de Conférence de Bamako, en présence de la Représentante régionale de l’Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite (Nimd) pour le  Sahel, Mirjam Tjassing, de l’ambassadeur de la Délégation de  l’Union Européenne au Mali, Bart Ouvry, et du représentant des partis politiques, Makan Moussa Sissoko. La représentante régionale de l’Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite (NIMD) pour le  Sahel, Mirjam Tjassing, a signalé que c’est  dans le cadre de leur collaboration avec les partis politiques et les acteurs du jeu politique que ces écoles ont été initiées pour asseoir un jeu politique en phase avec son époque et de répondre aux attentes des populations. Elle a informé que les écoles ont pu voir le jour grâce au soutien technique et financier de l’Union Européenne et qu’elles permettront de remédier au manque de formations politique et citoyenne des jeunes et femmes. Selon elle, l’école politique qui regroupera 30 candidats rigoureusement sélectionnés par une commission scientifique vise la formation d’une nouvelle génération d’acteurs politiques et l’école démocratique, la formation des citoyens engagés.

La représentante régionale de l’Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite (NIMD) pour le  Sahel a indiqué que les jeunes qui ont eu la chance d’être choisis seront formés aux compétences oratoires, aux fondements de la démocratie, à l’histoire politique du Mali, aux droits humains et la justice, au dialogue politique, à la citoyenneté, au genre et politique, aux relations internationales et le panafricanisme, aux institutions de la République du Mali etc. Elle a précisé que ces cours leurs seront transmis par d’éminents formateurs rigoureusement sélectionnés, eux aussi, en raison de deux week-end de cours par mois pendant trois mois pour l’école politique et de 25 jours ouvrables pour l’école démocratique. L’ambassadeur de l’union européenne au Mali, Barth Ouvry, a fait savoir que depuis 2012, le Mali traverse une crise marquée par des troubles sociaux et que le Mali a besoin des reformes.

A ses dires, sa structure  s’est engagée à soutenir le Mali pour faire en sorte que l’avènement de la démocratie soit ancré dans les institutions, dans les lois et dans les esprits. Il a souligné que L’Union Européenne contribuera au financement des élections prochaines et que la démocratie est une question de l’Etat et de la société civile et cette couche aussi sera accompagnée également par la structure pour rendre le processus électoral crédible. Le représentant des partis politiques, Makan Moussa Sissoko, s’est réjoui de l’ouverture de ces écoles à l’intention des jeunes maliens et a affirmé qu’elles permettront de jeter les bases d’une nouvelle démocratie en phase avec  le peuple.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Des futurs mercenaires intellectuels à la solde et au service des occidentaux ! Des gens formatés et conditionnés !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here