El Hadj Alou Badara Haïdara, directeur d’Aujourd’hui-Mali : “Mes relations avec ATT étaient devenues familiales”

0

Le Vieux est parti !” C’est par ces quelques syllabes que mon frère et ami Mohamed Kéïta (gendre d’ATT) m’a appris le décès brutal de l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré, dans la nuit du lundi à mardi aux environs de 3 h 32. Au premier abord, j’ai compris qu’il s’agissait bien de la disparition de celui que j’ai toujours considéré comme mon père puisque je savais qu’il était parti en Turquie, la veille, pour des examens complémentaires après avoir subi avec succès une opération du cœur à l’Hôpital Mère-Enfant “Le Luxembourg”, quelques jours avant.

L’intervention à Bamako s’est très bien passée au point qu’ATT a tenu à remercier et à féliciter l’équipe médicale. «Effectivement, ATT avait subi une opération du cœur au Centre de cathétérisme cardiaque que lui-même avait inauguré il y a quelques mois. Après cette intervention, il est rentré chez lui où il a passé près de 20 jours. C’est pour vous dire que son état de santé s’était très bien amélioré. Lui-même était très content. C’est pourquoi, il avait décidé de se rendre en Turquie pour des examens complémentaires et pour se reposer un peu. Pour ce faire, il est parti dans un vol ordinaire avec son épouse et d’autres personnes.

Pour la petite histoire, ATT a marché sans aucun concours pour monter dans l’avion. Le lundi, ils ont commencé les examens et tout allait très bien. Malheureusement, nous nous sommes réveillés avec cette mauvaise nouvelle. C’est vraiment très triste. Nous avons perdu un homme exemplaire, un vrai patriote qui aimait son pays, le Mali. C’est une perte énorme pour le Mali. Dors en paix ATT !» nous a confié un personnel de l’hôpital “Luxembourg” rencontré au domicile mortuaire à l’ACI-2000.

Plusieurs personnalités, notamment ses anciens collaborateurs dont les Premiers ministres Ahmed Mohamed Ag Hamani et Modibo Sidibé, étaient présentes. D’ailleurs, depuis l’annonce de la triste nouvelle, le domicile d’ATT refuse du monde. Les va-et-vient sont incessants.

Le décès d’ATT est un coup dur pour moi puisqu’il m’a sincèrement aimé. Grâce à mon frère et ami Mohamed Kéita (époux de sa fille Fanta), nos relations étaient devenues plus familiales. J’ai été toujours accueilli à bras ouverts par la famille Touré, notamment pour célébrer avec elle, à deux reprises (2018 et 2019) les fêtes de fin d’année lors de l’exil forcé de l’ancien président de la République à Dakar. Cela avec ma petite famille.

En hôte attentionné, il était très difficile pour ATT de passer à table sans ABH. Une fois à table, il commençait à parler de l’actualité sportive, surtout les championnats européens. Le programme du week-end, le classement, le meilleur buteur, le meilleur joueur, il était le mieux informé. C’est pour dire combien il aimait regarder les matches de football.

ATT m’a tout donné dans la vie. C’est grâce à lui que j’ai eu un logement social. C’est encore grâce à lui que ma mère a effectué le pèlerinage à La Mecque. C’est toujours grâce à ATT que ma belle-mère a accompli le 5e pilier de l’islam. La famille Touré, à commencer par son épouse Touré Lobbo Traoré et ses deux enfants : Fanta et Mabo m’a adopté et aimé toute ma famille. Merci mon père !

C’est en principe ce samedi 14 novembre, aux environs de 5 heures du matin, que le corps de l’ancien président de la République arrive à Bamako. Et la cérémonie funéraire aura lieu le mardi 17 novembre à partir de 9 h au Camp militaire de la Base 101 où la nation lui rendra le dernier hommage.

Va la tête haute à la rencontre de Ton Seigneur qui saura te pardonner !”

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here