Fin du mariage précoce au Mali : Le concept ‘Edutainment’ mis en pratique à Ségou par les acteurs du programme ‘Le Mariage n’est pas un jeu d’enfants »

2

Du 28 janvier au 2 février 2018, les parties prenantes du programme « Le Mariage n’est pas un jeu d’enfants » étaient  en conclave  au siège de l’ONG Walé à Ségou pour décortiquer  la stratégie Edutainment pour sa mise en œuvre en vue de réduire le mariage précoce dans les communautés.

En prélude à  la commémoration de la journée internationale de la femme, les parties prenantes du projet « Le Mariage n’est pas un jeu d’enfants » à savoir  Oxfam-Mali, l’Ong FAWE Mali, l’ONG WALE et l’association SORO, ont organisé une session de formation avec les leaders religieux, les chefs coutumiers, les responsables des Cap, certains enseignants, des communicateurs sans oublier les premières concernées les jeunes filles sur la thématique du mariage précoce.

L’objectif de cette session était d’appuyer l’équipe du programme à élaborer des messages en lien avec le concept Edutainment pour la campagne du 8 mars 2018. Le concept Edutainment met l’accent sur l’utilisation du divertissement à travers la méthodologie Edutainment, une stratégie qui travaille sur les valeurs culturelles, les normes des communautés et sociétés à la base pour un changement de comportement durable.

Sous la supervision de la formatrice, Katinka Moonen du Royaumes des Pays-Bas accompagné du coordinateur de l’ONG SORO, de la coordinatrice du programme au niveau de  Oxfam-Mali, Rose Dolo,  de la coordinatrice de l’Ong FAWE-Mali, Naparé  Magniné  Diarra, les participants ont  travaillé  sur le concept et les outils de Edutainment en mettant  en exergue la problématique du mariage précoce.

Après de fructueux échanges entre différentes générations, les participants ont élaboré des messages en vue de réduire le mariage des enfants sous nos cieux. C’est dans ce cadre qu’une  pièce de théâtre a été présentée par les jeunes filles au village de Sikoro à Ségou en présence du chef du village et des populations sorties en grand nombre, une population sensibilisée sur les effets négatifs du mariage précoce des filles et jeunes filles.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. En France et dans les pays recomposés de familles recomposées, c’est la fête du slip des infidèles!

  2. Ces voyous de cONG ne vont jamais lutter contre le banditisme juvénile, ni prostitution enfantine, encore oeuvré pour les bons mœurs mais plutôt pour une société dépravée.Elles ne font que du bordel.

Comments are closed.