Flambée des prix pour cause de coronavirus : La colère d’un citoyen

3

Ils doivent certainement avoir un cœur d’airain, ces hommes et ces femmes qui ont osé, sans vergogne, faire monter en flèche les prix sous le fallacieux prétexte de l’apparition du coronavirus au Mali. Un seul exemple : pas plus  tard que le samedi, le sachet d’eau habituellement vendu à 50 F était proposé à …300 F à Sébénikoro. A prendre ou laisser !

Pourquoi cette surenchère alors que leurs concitoyens tirent plus que jamais le diable par la queue?

Il est facile d’accabler l’Etat, qui n’est certes pas exempt de reproches, mais le changement commence par nous aussi.

Savez-vous que ce sont souvent les effets de nos comportements qui nous retournent en pleine figure tel un boomerang ?

En tout état de cause, le ministère  de l’Industrie et du Commerce, est vivement interpellé. Le directeur général du commerce, de la concurrence et de la consommation a rappelé les prix plafonds des denrées de première nécessité et aux contrevenants ce à quoi ils s’exposent. Il a tout notre soutien. Il lui incombe de sévir pour nous épargner ces flambées de prix que rien ne justifie dans un Etat responsable.

M. Camara

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Il faut commencer a arrêter ces vendeurs malhonnêtes qui volent la pauvre population…. que est ce que l’ ASSEMBLÉE NATIONALE attend pour légiférer sur la criminalisation de ce comportement au moment de crise!??? On vendait les masques (paquet de 50 un.) a 55000 CFA dans le supermarché SHOPREAT de Badalabougou. Quel malheur pour les gourmands!

  2. Cette flambée des prix est pourtant dû à vos députés, leurs femmes, maries et enfants, à vos ministres, leurs femmes, maries et enfants, à vos hommes et femmes d’états, leurs femmes, maries et enfants, car c’est eux les vrais commerçants de ce pays qui déterminent les prix des produits transformés et importés sur les marchés locaux et nationaux. Le pauvre peuple se paupérise chaque jour qu’Allah crée, mais la fin de toutes les bêtises se manifesterait un jour, nous attendons ce jour j qui viendrait sans équivoque. Comment peut-on laisser son peuple se paupériser comme ça sans pitié? Ils sont sanguinaires, ils sont des dinosaures, ils sont des rapaces, ils sont des charognards, ils sont des sangsues, c’est regrettable car ils ne se rendent pas comptes qu’il sont la base de la destruction fondamentale de ce pays, le jour où ils se rendront comptes, le Mali serait un havre de paix où il ferait bon vivre sans nul doute.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here