Frontière Mali-Guinée : Crainte de bruit de botte

6

Nous alertons les autorités malienne qu’un conflit frontalier  est en gestation   entre le Mali et la  Guinée deux poumons d’un même corps  dans la zone du Mandé plus précisément dans la Commune de Niouma-Makana, Arrondissement de Siby, cercle de Kati, Région de Koulikoro.

Nous avons mené des investigations très avancés dans les villages de Fadako Mali,Niamou Mali, Labata Mali, Gôrô Mali, Sérikana Mali, Kama Mali, Farafaradjè Mali, N’gagan Mali, Kolena,  ces village sont sous la  menace des forces de l’ordre guinéen déployé le  long de la frontière. Les effectifs militaires guinéens présents  à Tômbalé guinée  sous-préfectures de Niagassola étaient de 6  et le nombre a atteint  26 militaires.  Un magasin d’armement  destiné  aux commandos guinéens  a été installé à  Tômbalé . A en  croire  des militaires guinéens basés à karan guinée,  une offensive militaire se préparerait contre les zones citées.

Les militaires guinéens font actuellement des  patrouilles jusqu’à 17 kms en territoire malien.

Ils procèdent à des  enlèvements de douaniers  et de Civils dans la zone de Niamou sur le territoire  malien vers Tômbalé, les  agents de douane de Siby et Kouremalé peuvent témoigner cela, parce qu’ils ont été victimes à plusieurs reprises de rapts, certains de ces agents ont été séquestrés une fois au moins. En général ce sont les maliens résidants à Niagassola, Tômbalé,Karan, Flanibougou en guinée, qui font des interventions afin qu’ils soient libérés.

Sous le régime du feu général Lassana KONDE les militaires faisaient des rotations  entre Siguiri et le village Guinéen Tômbalé, mais aujourd’hui les commandos sont déployés le long de la frontière avec   renforcement  des effectifs à Tômbalé Guinée,KaranGuinée, Flanibougou Guinée, Kanigo Guinée.

Nous avons été informés que le contingent guinéen basé à Karan  est  parti  enlever deux jeunes maliens sur le sol Malien   pour interrogatoire. Les jeunes en question  ont été informés par les militaires Guinéens, que le gouvernement Guinéen se prépare à occuper  tous les villages et hameaux Malien installés à la frontière avec le Mali.

Alors que actuellement il ya beaucoup de villages et hameaux guinéensinstallé sur le territoire malien, sans leconsentement des populations maliennes,. Egalement ils viennent couper les arbres sur notre territoire sous la surveillance de leurs militaires pour installer des hameaux et des villages. Ils disent à qui veut l’entendre, qu’ils viennent faire leur champ pour cultiver sur le territoire Malien et qu’ils feront tout pour récupérer par un à un.Cette partie de notre territoire.

Nous demandons aux autorités Malienne de faire des enquêtes au prêt des différents villages cités au Mali et enGuinée pour trouver une solution avant qu’il  ne soit trop tard.

Nous proposons au gouvernement duMali de faire le bornage dans cette zone à la frontière pour éviter des conflits.

A suivre.

Siramakan  KEITA

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Quand les religieux ont transformé les mosquées en QG de campagne pour IBK à travers le HCI aucun religieux ne s en est offusqué…..
    Quand les religieux fustigent la crise dans la laquelle le pays est plongé on se scandalisé comme si un religieux ne doit pas avoir d opinion

  2. ” … Nous proposons au gouvernement du Mali de faire le bornage dans cette zone à la frontière pour éviter des conflits… ” … ///…

    :
    Le bornage a été fait côté Mali-Burkina, je crois… ?

    Il vaudrait mieux le faire avec tous les autres pays voisins du Mali.
    Cela éviterait ces provocations à répétition.
    Le Mali ne peut se permettre d’avoir plusieurs fers au feu.
    On a déjà fort à faire au Nord et au Centre du pays.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. Keita ke, ton Francais est tres mauvais, soignes-le avant de nous distraire par des histoires imaginaires qui n’interessent que toi et Boua le ventru IBK!

  4. voilà les conséquences des crises sociaux politique au Mali actuellement le pays est exposé sur tous plans Il est temps que les maliens se rassemble autour de leur patrie qui est menace de tout part Après plus de 60 d indépendance je suis étonné d apprendre de cette partie de la frontière n est pas délimiter vraiment c est honteux vive la paix entre les peuples

  5. Tu ne sais donc pas ce que c’est que la patrie? Penses-tu que la Guinée aurait accepté ta sotte idée si l’inverse se présentait ?

  6. Le MALI a d’autres chats à fouetter. Ces ManDINGUES qui sont les mêmes familles de part et d’autre de la frontière peuvent se casser la gueule là-bas sans que cela ne regarde ni le Mali, ni la Guinée.

    Le MALI a déjà cédé 70 % de son territoire à des simples voyous, pourquoi ne pas céder quelques villages maudits du Mandé qui ne représentent même pas 0,0001 % du territoire national au pays frère de la Guinée ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here