Gouvernement de la transition : Les Maliens entre espérance et crainte

0

Après avoir retenu leur souffle pendant au moins une dizaine de jours, les Maliens prennent enfin connaissance de la liste du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre MoctarOuane. Si certains ont accueilli la nouvelle avec beaucoup d’espoir il n’en demeure pas moins que certains n’ont pas caché  leur pessimisme  par rapport à la compétence de certains membres de ce gouvernement commando qui aura la lourde tâche de restaurer l’autorité de l’État en mettant fin à l’insécurité qui du nord a gagné le centre pour se transformer en guerre communautaire à la faveur de l’implication de groupes terroristes. Outre l’insécurité, il doit mener une lutte implacable  contre la corruption et entreprendre des réformes profondes pour éviter à l’avenir que le Mali ne connaisse une nouvelle crise électorale doublée d’une crise politique. L’application intégrale de l’accord d’Alger fera également partie de la mission herculéenne qui attend les autorités de la transition.

Le lundi 5 octobre 2020, la liste du nouveau gouvernement est publiée sur les réseaux sociaux et dans le journal officiel de la République du Mali. Pour  MadiouSidyAdiawiyakoye Professeur d’enseignement secondaire, il y’a des raisons d’espérer avec l’entrée dans le gouvernement des hommes valables comme le Professeur Doulaye Konate nommé à la tête du département de l’éducation nationale. Historien et homme politique  de son état, il est en terrain connu pour avoir enseigné à l’Université de Bamako à l’École Normale Supérieure  et dans plusieurs autres facultés à travers le monde. Avant de devenir chef du DER Histoire Archéologie, Recteur de l’Université du Mali et président de l’association des historiens. Selon le Pr Madiou, le nouveau ministre de l’Éducation à toutes les cartes en main  pour faire du fondamental et du secondaire des hauts lieux du savoir loin du bruit des hommes politiques qui ont toujours fait de l’école, un temple de règlement de compte avec le pouvoir en place. Avec lui a poursuivi Mr Madioul’Association des élèves et étudiants du Mali comprendra qu’il faut étudier pour être compétitif surtout dans le contexte de la mondialisation qui reste dominé par les startups. Si Madiou a apprécié la nomination du Pr Doulaye Konate, il ne comprend  pas pourquoi Moussa Ag Attaher le porte parole du MNLA qui a proclamé l’indépendance de la fantomatique République de l’Azawad le  6 avril 2012 après la chute des villes de la partie septentrionale du pays. Madiou va plus loin en affirmant que Moussa Ag Attaher et son mouvement indépendantiste le MNLA ont pactisé avec le diable c’est-à-dire le Mouvement pour l’Unicité et le djihad en Afrique de l’ouest (MUJAO) et plusieurs autres narco-djihadistes. Le Pr Madiou n’a pas eu assez de mots pour dire que celui qui est désormais le ministre de la Jeunesse et des Sports n’a pas hésité à se mettre au service du ministre français des Affaires étrangères de l’époque Alain Juppé la jupette  dans l’unique but d’obtenir l’autonomie des régions du nord pour le compte de la France. Il a aussi les mains tâchés de sang parce que c’est la fureur du MNLA qui a provoqué la mort d’une centaine de soldats à Aguelhoc. Le hic ce que le capitaine qui commandait la garnison Sekou Traore dit bad est un promotionnaire du ministre Attaher.  Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Homme intelligent, il peut mettre cette intelligence au service de son pays qui l’a vu naitre et grandir. À en croire le Pr Madiou, il aura du pain sur la planche à la tête du département compliqué de la jeunesse et de sports.  Issa Sao Dr en médecine pense que l’insécurité sera bientôt un lointain souvenir avec respectivement  la nomination du Colonel Sadio Camara  à la tête dudépartement de la défense et des anciens combattants  et  du Colonel Modibo Kone à la  tête du département  de la sécurité et de la protection civile. S’il a approuvé la nomination du Lieutenant Colonel Abdoulaye Maiga à la tête de l’administration territoriale et de la décentralisation en revanche, il n’a pas appréciéla venue du Colonel Major Ismail Wague à la tête du département de la réconciliation. Selon le Docteur, il aurait pu être utile à la tête de l’armée de l’air à cause de son expérience, car ses compagnons d’armes trouvent  qu’il est un excellent pilote. Le Docteur Sao tout en reconnaissant que Madame Drame KadiatouKonare est une excellente femme de culture craint que  sa venue ne nous replonge dans le passé récent du Mali qui a été tant décrié. Son argument son mariTiebile Drame a été le dernier ministre desAffaires étrangères du régimedéfunt du président El Hadj Ibrahim Boubacar Keita. La nomination qui a le plus attiré l’attention du Dr Sao est celui de Mohamed Salia Toure qui devient ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Réputé être proche de l’Imam Mahmoud Dicko, le bruit courait déjà sous IBK qu’il allait diriger le ministère de la Jeunesse et du Sport. D’ailleurs dans les bureaux climatisés de la capitale, on expliquait que c’est la raison pour laquelle, il a quitté la présidence du Conseil National de la Jeunesse.Badra Traore Directeur d’école plus prudent s’est bien gardé de faire trop de commentaire. Dans ses propos il dira que le maçon se juge au pied du mur. Ce qu’il n’a pas compris c’est la trahison dont a été victime le M5 RFP Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces patriotiques. Ce mouvement de contestation à l’origine de la chute du vieux lion de Sebeninkoro IBK n’a pas compris l’attitude du Comité National de Salut du Peuple. Les sicaires pensent que la junte les a fait tourner en bourrique pour placer leurs propres pions. Ce qu’on nous pouvons dire  sans risque de mentir ce que la transition s’annonce mouvementée.

Mariam S. Samaké

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here