Lutte contre la migration illégale : Un projet de 120 milliards F CFA lancé

0

La cérémonie de lancement de la politique nationale de migration (PONAM) a eu lieu le mardi 19 mai 2015 au centre international de conférence de Bamako. C’était  sous la présidence du ministre des Maliens de l’Extérieur, Abdourhamane Sylla en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Tout en se réjouissant du lancement de cette politique dans sa Commune, le maire de la Commune III,  Abdoul Karim  a rappelé qu’elle permettra de réduire considérablement les chiffres de la migration illégale des jeunes maliens vers l’Eldorado.

Pour sa part,  le ministre des Maliens de l’Extérieur, Abdourhamane Sylla a rappelé l’historique du phénomène migratoire au Mali tout en signalant que le gouvernement fait de la gestion des Maliens de l’extérieur une priorité absolue. Le ministre Sylla a expliqué  que plus de 4 millions de maliens vivent à l’étranger et qu’ils ont transféré en 2012, plus de 431 milliards de FCFA au Mali. Le chef du département des Maliens de l’Extérieur a estimé que face aux drames et à la manne financière qu’apporte la diaspora, le gouvernement a multiplié les initiatives pour une gestion du phénomène migratoire. Ces initiatives ont trait à la sensibilisation des localités de grands départs sur les risques et dangers du phénomène migratoire irrégulier, l’assistance aux Maliens en détresse, l’appui aux migrants de retour à travers des projets de réinsertion, l’encouragement des investisseurs de la diaspora vers le Mali avec des facilités a ajouté le ministre Sylla. A en croire  le premier responsable du département des Maliens de l’Extérieur,  la PONAM est un ambitieux projet de 120 milliards F CFA  qui s’articule autour de deux volets : la gestion des migrations dans le cadre des normes internationales et la volonté de mettre en lien la migration et le développement. Il s’agit selon le ministre Sylla de mettre en œuvre tout un ensemble de mécanismes pour favoriser l’investissement de la diaspora et organiser la migration légale.

L’objectif de ce projet est selon le ministre des Maliens de l’Extérieur de créer des emplois dans les principales zones d’émigration du pays afin de fixer les populations sur leur terroir d’origine, mieux connaitre la réalité des flux migratoires afin de lutter efficacement contre la migration irrégulière. Un autre objectif à en croire le ministre Sylla est de sécuriser davantage le séjour des Maliens de l’extérieur dans leur pays de résidence par une meilleure protection  juridique et sociale, impliquer davantage les Maliens de l’extérieur dans le processus de développement par le biais de programmes de valorisation du capital technique, scientifique, financier et par une réduction des coûts des transferts de fonds.

Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER