Incroyable mais vrai: un Procureur général victime de la barbe !

38
Le procureur général Daniel Tessougué
Le procureur général Daniel Tessougué

Les décisions du gouvernement malien ont à peine la longevité des lucioles, même si elles s’entourent d’un brouhaha de tous les diables avec, au menu, tambours et trompettes. Tenez ! Décrétée “année de lutte contre la corruption”, 2014 a enregistré les plus grands scandales financiers du Mali moderne: l’affaire du Boeing “sans papiers” et celui des équipements militaires. Valeur du dossier: 108 milliards! Pourtant, malgré les hauts cri du FMI, aucune des personnes incriminées n’a senti passer le boulet de la justice.Du coup, 2015 a vu apparaître de nouvelles affaires: celles des 1000 tracteurs et des engrais frelatés. Histoire de se dédouaner sur le dos des juges, Ladji Bourama a déclaré leur avoir transmis, sans suite concrète, 200 dossiers de délinquance financière. Le propos n’a pas, bien sûr, échappé à Daniel Tessougué, le célèbre Procureur Général près la Cour d’Appel de Bamako. Dans les colonnes de “La Sentinelle” (n° 17 du 21 décembre 2015), Tessougué réplique: “Le Président de la République a parlé de plus de 200 dossiers.Plus précisément, c’est 209 rapports de la CASCA…Je me suis amusé à voir un peu dans le document que le procureur de la Commune 3 m’a envoyé… On voit que de 2007 à 2013, il ne reste que 20 dossiers”. A la question de savoir pourquoi Ladji Bourama “persiste et signe” dans ses affirmations, le magistrat répond: “Il faut comprendre que le président de la République, lorsqu’il annonce qu’il a envoyé plus de 200 dossiers à la justice, est dans son rôle.”.Rôle de propagande, hein ?

Du coup, le petit peuple s’interroge: Tessougué vient-il d’être relevé de ses fonctions à cause des répliques adressées au chef de l’Etat au sujet des “200 dossiers” ? C’est possible. Mais la tête du magistrat était également mise à prix depuis qu’il avait proposé de raser les “longues barbes” afin de lutter contre le terrorisme. Il s’est immédiatement attiré la sainte colère des chefs musulmans qui ont exigé son départ, prévenant que de ce départ dépendaient leurs relations avec Ladji Bourama. En attendant que celui-ci s’exécute, ils ont multiplié, dans les mosquées, les prêches enflammés contre Tessougué dont un proche fut agressé par des inconnus. Si Tessougué a pu, dans un passé récent, sauver sa place face à Bathily, alors ministre de la Justice, il a dû, cette fois, tirer sa révérence face aux “longues barbes”. Ces barbes-là, nul ne parlera plus de les raser, inch Allah! Morale de l’histoire: pour peu que le gouvernement malien en fasse la demande, Tessougué entrera, en 2016, dans le livre Guinness des records en qualité de premier magistrat de l’univers victime des barbes. Qui dit mieux ?

En vérité, à travers Tessougué, le parquet général perd un magistrat intègre et travailleur. Son principal défaut était qu’il avait une conception révolutionnaire de la justice qui, à ses yeux, devait servir le peuple, même contre l’avis des gouvernants. Or, en démocratie, tout fonctionnaire est prié de servir les gouvernants avant le peuple.

 

Tiékorobani

PARTAGER

38 COMMENTAIRES

  1. Quand l’ex PG dit:« Et j’ai dit qu’il faut revenir à l’Etat de droit… l’Etat droit et ses exigences. Je suis procureur général, je suis commis à une mission par l’Etat. Dans l’exercice de ma fonction, je suis outragé, je suis insulté et c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités ».ça aussi c’est mettre en cause l’existence de l’état. S’il pense que nous sommes à l’état de nature que fait-il à sa place de procureur.

  2. Je pense que le départ du procureur Daniel doit être vu comme un signal dans la lutte contre la corruption car les 200 dossiers qu’il devait gérer dans ce domaine ne bouge pas et le président de la république est toujours calomnier pour cela. Il était donc nécessaire qu’il parte pour que quelqu’un de plus actif travaille.

  3. Je pense que le limogeage de Daniel Téssougué si je peux m’exprimer ainsi traduit la volonté du président de la république de faire de notre justice une justice crédible car un homme de droit doit savoir s’exprimer. Mais ce n’était pas le cas de Daniel qui en plus de trop parler traine avec des dossiers qui sont importants pour la nation.

  4. Moi je pense qu’un homme de loi doit plus être avertissement dans les normes prévues par la loi que déclaration guerrière de part et d’autres dans la presse. Cela n’honore pas vraiment notre justice qui doit être responsable.

  5. Un homme de loi doit travailler « sur le papier » comme on le dit couramment mais ces derniers temps Téssougué a trop travailler dans la presse ce qui n’est pas normal pour un magistrat et je pense que c’est ce qui lui a valu ce limogeage.

  6. Le président IBK est pragmatique. Il n’a jamais soutenu l’Imam Dicko car il est le président et ne gère pas le pays selon l’état d’âme des guides religieux

  7. IBK lui a critiqué l’imam DICKO pour sa déroute. Comment voulez vous forcément trouver une cause au limogeage du procureur?
    Je ne dois pas savoir s’il est le seul à assumer cette fonction dans notre pays? Le président met celui qu’il juge compétent pour faire les dossiers qu’il attend soumettre.

  8. Le limogeage du procureur n’a rien avoir avec l’histoire de l’imam. C’est qui montre l’immaturité et le manque de professionnalisme de nos journalistes maliens. Le procureur est jugé pour incompétence face aux dossiers qu’il a sa possession.

  9. Cette sortie de l’imam a été un fiasco. Je pense qu’il ignore les vraies motivations de ces terroristes. Ils n’agissent pas au nom de Dieu ou de l’islam car ces agissements ternissent l’image de notre noble religion.

  10. Le terrorisme est un phénomène qui ne peut avoir d’explication pour aucune raison.
    Le président IBK est dans son rôle de dire que personne ne doit soutenir ces assassins.
    Merci à IBK d’éclairer les maliens sur ce sujet à polémique.

  11. A ce que je sache, le procureur Général Daniel Tessougue a été limogé pour la faiblesse de ses rendements. Je convie les journalistes maliens à chercher des informations fiables sur cette affaire avant de dire quoi que ce soit.

  12. A ce que je sache, le procureur Général Daniel Tessougue a été limogé pour la faiblesse de ses rendements. Je convie les journalistes maliens à chercher des informations fiables sur cette affaire avant de dire quoi que ce soit.

  13. Nous devons ensemble combattre le terrorisme, pas nous accuser entre nous.

    Il faut beaucoup faire attention pour ne pas qu’on se distrait…

    Vive le Mali, ses populations, ses traditions, cultures, ses religions, sa justice
    Que Dieu bénis cette nation…

  14. Tout donne naissance à son enfant sauf la parole qui donne naissance à sa mère, il faut rouler un mot mille fois avant de le prononcé. Nous ne sommes pas d’une nation qui cherche à faire des conflits, le procureur général Daniel Amagoui Tessougué, a bien eu raison de s’éclaircir sur ce sujet.
    Vive un Mali apaisé…

  15. Nous devrons être des maliens responsables, des maliens conscient des hommes et des femmes qui savent que le pays a besoin de l’aide de tout un chacun pour sortir de ses difficultés.
    Le procureur général a dit ce qu’il a dit, maintenant nous devons être des maliens capable de le comprendre, aucun maliens ne souhaite une mauvaise chose pour ce pays…

  16. Il faut comprendre que ce n’est pas les barbes qui fait d’une personne un terroriste, mettons de la glace dur cette polémique et soyons toujours des maliens unis.

  17. Le Mali est un pays laïc et non un pays islamique, le départ de Daniel Tessougué doit être basé sur quelque chose d’autre et non à cause de ces dossiers du régime. Cherchez à comprendre la raison du limogeage de ce monsieur.

  18. Il doit bien avoir une raison convenable pour le limogeage du procureur général Daniel Tessougué. Quand même, il ne peut être limogé pour avoir enquêté sur les financements du gouvernement cela est impossible.

  19. Le cas Daniel Tessougué n’est pas étonnant puisse qu’on dit qu’il est limogé car ses rendements n’étaient pas à la hauteur. Donc, ne confondez pas les choses s’il vous plait.

  20. Le Mali est un pays où la liberté d’expression est devenue un moyen de mystification. La cause du limogeage de Daniel Tessougué a été bien éclaircie. A ce que je sache, il a été limogé par ce qu’il a négligé des dossiers.

  21. IBK a fait preuve de responsabilité lors de ce bras de fer entre Mahoumoud Dicko et Daniel Tesougué. En plus monsieur le journaleux ce n’est pas IBK qui a délogé Daniel Tessougué, c’est lors d’une session des procureurs que le ministre a été déloger.

  22. Je pense que dans cette bras de fer entre Dicko et Téssougué, Téssougué a vraiment tors, certes nous sommes dans pays laïc, mais cela ne donne pas le droit au procureur d’accuser le président HCI de propos très grave. La population musulmane doit faire une démonstration de force.

  23. Je soutiens la lutte contre le terrorisme, mais je pense que Daniel Tessougué pousse le bouchon trop loin. La barba n’a rien n’avoir avec le faites d’être terroristes ou pas. Tous les barbus ne sont point des terroristes et tous les terroristes ne sont pas barbus.

  24. Daniel Tessougué à tort dans son bras de fer entre lui et le président du haut conseil islamique, ce n’est pas parce qu’il est d’une religion différente qu’il se permettra de faire de la diffamation vis-à-vis de la religion musulmane. Les musulmans ne sont point d’accord avec cela.

  25. Daniel Tessougué à tort dans son bras de fer entre lui et le président du haut conseil islamique, ce n’est pas parce qu’il est d’une religion différente qu’il se permettra de faire de la diffamation vis-à-vis de la religion musulmane. Les musulmans ne sont point d’accord avec cela.

  26. Ce genre de problème à la suite peut engendrer d’autres compromis inattendus dans le pays. Mahamoud Dicko et Daniel Tessougué doivent faire preuve de bonne voie et de patriotisme, la population malienne a assez de problème pour en créer d’autre encore.

  27. Je pense que nous devons plutôt appeler à l’apaisement, et au calme, le pays en ce moment n’a point besoin de cela. Vue crise dont traverse notre pays ce genre de désagrément doit être évité pour éviter d’autre problème inattendu.

  28. Ce dont le procureur Daniel Tessougué fait n’est une lutte contre le terrorisme, mais plutôt la discrimination. Certes, la base de financement des mosquées doivent connue, mais le faite de raser la barbare peut conduire à d’autre problème inattendue et même très grave.

  29. Je pense que nous devons plutôt appeler à l’apaisement, le pays en ce moment n’a point besoin de cela. Vue crise dont traverse notre pays ce genre de désagrément doit être évité pour éviter d’autre problème inattendu. Les embrouilles entre la justice et la religion finissent toujours mal, notre pays à suffisamment de problème.

  30. Certes, le Mali est un pays laïc, mais cela ne donne pays droit au procureur Tessougué d’accuser le Mahamoud Dicko d’apologie de terrorisme. Le procureur Tessougué a failli à son rôle, ses accusations à l’encontre de Mahamoud Dicko est grave et mensongère, étant que homme de droit, il doit savoir mieux user de ses largesses, mais il est en train d’abuser.

  31. J’ai beaucoup apprécié l’intervention du président de la république car, le plus important dans cette intervention, le président n’a pris parti pour qui ce soit mais il simplement faire valoir ce qui peut être du mieux pour notre pays.

  32. Incroyable mais vrai: un procureur général victime de son manque de résultats satisfaisants ces derniers mois. Les réligieux n'ont pas fait démissionné Tessougué. La décision vient des autorités, et seulement des autorités.

  33. L’imam Dicko et ses proches n’ont rien joué dans la démission du procureur général près la cour d’appel de Bamako. Les autorités maliennes ont bien fait de limoger Daniel Amagouin Téssougué. C’est leur devoir. Le rendement du procureur n’était pas aussi que cela.

  34. La polémique entre le procureur général près la cour d’appel de Bamako, Daniel Amagouin Tessougué n’a aucun impact sur limogeage de ce dernier de son poste. La vérité est qu’il a manqué à certaines de ses obligations récemment. Donc s’il vous plait ne faites pas mal interprétation.

  35. Monsieur l’éditeur, ne vous contentez pas toujours des critiques. Apprenez souvent à apprécier et encourager certains actes. Le départ de Daniel Téssougué n’a absolument aucun lien avec la polémique entre lui et l’imam Dicko.

  36. Il est temps que le président de la République sanctionne les malfaiteurs de son régime. Mais, j’aurai voulu qu’il commence par recenser certains journalistes, qui sont les premiers esprits malintentionnés, de la population civile comme Moussokorobani, Tièkorobani je voulais dire, qui trouve que les religieux sont en train de décider à la place des autorités.

  37. Limogeage du procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, Daniel Amagouin Téssougué, n’a absolument rien à voir avec Dicko. Ce dernier a été limogé pour manque de rendement professionnel. Je croyais que ce fameux journaliste était expérimenté. Mais au finish je me suis rendu compte qu’il est le plus borné de nos journaliste.

  38. Juste ajouter “la démocratie à l’Occidental” qui, à son apogée à Athènes, privilégiait une minorité de nobles sur des milliers d’esclaves!!!

Comments are closed.