Intronisation du chef traditionnel de Gadiaga : Samba B. Bathily, le nouveau gardien du temple

0

  La communauté soninké issue de la localité de Gadiaga, région de Kayes, est heureuse de porter au perchoir  Samba BakelBathily.Du haut de ses92 ans, il s’est vu intronisé, il y a quelques mois, en grande pompe à la mairie de Montreuil en France. Sa présence au Mali, la semaine dernière, a donné lieu à une cérémonie grandiose, au cours de laquelle sa communauté lui a rendu un vibrant hommage. C’était le 1er mars dernier, à la Maison des Ainés de Bamako.

Prenant la parole, le sage Samba BakelBathily, le désormais chef traditionnel de Gadiaga, a tout d’abord exprimé sa réelle satisfaction envers les populations de la localité dont il est issu. Et pour cause ? Il a mis un accent particulier sur des vertus comme l’honneur, le respect et l’estime placés en lui par les membres d’une localité forte de 70 villages, située au bord du fleuve Sénégal dans la région de Kayes.

Ensuite, le nouveau gardien du temple de Gadiaga qui réside en France depuis plusieurs décennies a fait un survol rapide de l’histoire de la localité qui l’a vu naitre.

Pour sa part, il s’agit d’une communauté bien connue, dans un passé lointain non seulement par le sens élevé du devoir, mais aussi par la fierté de ses enfants. « Un pays d’humilité, d’hospitalité où les citoyens ont toujours eu pour vocation de défendre les valeurs ancestrales, où les hommes acceptent  de vivre ensemble », a-t-il laissé entendre.

Malgré toute cette chance inouïe que capitalise la population de Gadiaga, le 11ème chef traditionnel des soninkés, se dit inquiet pourtant de la situation actuelle. C’est la raison pour laquelle, le sage a appelé tous les Soninké de Gadiaga à faire preuve de solidarité agissante.

Avant de terminer, il a invité ses frères et sœurs à respecter et à écouter les chefs de villages et chefs de culte, car ils sont dignes de considérations.

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER