Journée Africaine de Prévention des Risques Professionnels : La 23ème édition s’ouvre demain, mardi 30 avril !

0

En prélude à la Célébration de la 23ème journée africaine de la Prévention des risques professionnels, prévue demain mardi 30 avril, le service de la Prévention des Risques Professionnels de l’INPS,  a organisé un déjeuner de presse afin de mieux expliquer aux hommes de media  le concept des risques professionnels. C’était le jeudi 25 avril au centre de formation de l’INPS, sis au Quartier du fleuve sous la présidence du Directeur Général adjoint de l’INPS, Seydou Siaka Diarra.

« Construire les bases d’une prévention durable en milieu de travail en Afrique », tel est le thème central de cet évènement avec comme  sous thème : « la fonction sécurité au travail : rôle et importance en entreprise ».

Lors de ce déjeuner de presse, tenu dans une atmosphère cordiale, les temps forts ont été,  la présentation du contexte et des objectifs de la journée,  une conférence-débat sur les thématiques retenues. Ces thématiques ont été exposée par le chef de  service Prévention des risques professionnels de l’INPS, Dr Abdoulaye Mahamadou Maïga  et le directeur de la Prévention,  de l’Action sanitaire et sociale de l’INPS,  Dr Abdramane Cissé.

Dans son intervention, le chef de service Prévention des risques, a souligné que les risques professionnels sont des accidents produits au cours du travail ou des maladies causées au cours d’un travail. Pour éviter de telle situation, il dira que  l’employeur doit faire en sorte que les lieux de travail, les machines, le matériel, les substances et les procédés de travail soient sous contrôle et ne présentant aucun risque pour la santé et la sécurité  des travailleurs.

Selon lui, chaque année, il se produit dans le monde, des millions d’accidents de travail et de maladies professionnelles. Aussi, il a indiqué que quelques 200 000 travailleurs meurent chaque année des suites d’un accident de travail ou de maladie professionnelle.

En plus, il a fait savoir que la probabilité pour un travailleur en Afrique d’être victime d’un accident serait de 3 à 5 fois plus élevée que dans les pays industrialisées. Cependant, il dira que  très peu de cas sont déclarés si bien que les statistiques ne reflètent pas la réalité.

Plus loin, le chef Maïga  n’a pas manqué de préciser que la journée africaine de la Prévention des Risques professionnels est une activité de  l’Interafricaine de Prévention des Risques Professionnels (IAPRP), regroupant 16 Etats membres.

Selon lui,  de 2008 à 2011, la tendance des accidents et maladies liés au travail, est passé de 16 894 à 13 786 cas, soit une baisse de 20% dans le réseau de l’IAPRP.   C’est pourquoi, l’IAPRP propose à ses Etats membres, de conduire au prisme de leur dispositif national de la sécurité, de la santé, du bien-être au travail et de la protection de l’environnement, des réflexions durant la journée africaine de la prévention des risques professionnels sur le thème ‘’Construire les bases d’une prévention durable en milieu de travail en Afrique : un défi pour tous’’ et le sous thème  sur ‘’la fonction sécurité au travail : rôle et importance en entreprise » a-t-il déclaré.

A noter qu’en 2018, plus de 2000 cas de risques professionnels ont été enregistrés seulement dans le district de Bamako et cette 23ème journée africaine de la Prévention des Risques Professionnels sera commémorée avec la 17ème journée mondiale de santé et de sécurité au travail dont le thème porte sur : « La Sécurité et la Santé et l’avenir au travail ».

Par Mariam SISSOKO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here