Arrêté pour affaire d’équipements militaires: Le ministre Camara est en prison depuis 9 mois, sans jugement

1

Des décennies durant, le système de l’outil de défense de notre chère patrie, le Mali a été presque détérioré, pour ne pas dire disparu. C’est fort de ce constat, que le défunt président, Ibrahim Boubacar Keita, paix à son âme, avait pensé à le réorganiser en vue de l’adapter aux défis actuels, à savoir : la lutte contre le terrorisme, le banditisme et autres crimes organisés.

C’est dans ce cadre qu’a été adoptée la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) dégageant toutes les dispositions légales pour structurer et organiser notre outil de défense. Dès lors, chaque année, des sommes colossales et importantes sont consenties pour faire ce travail. Des marchés ont été attribués à des fournisseurs pour livrer des équipements à notre armée.

Malheureusement, après achats et livraisons des équipements militaires demandés, un gag financier évalué à plusieurs milliards, n’a  pas pu être justifié.  Et pour situer les responsabilités concernant cette affaire, sur instructions du ministre de la Justice, Garde des sceaux d’alors, Me Malick Coulibaly, des audits, des enquêtes ont été faits. A  la suite d’un audit par les services compétents, Mahamadou Camara, Directeur de cabinet de la présidence de la République et ensuite ministre de la Communication et de l’Economie numérique, au  moment de l’octroi desdits marchés, a été interpelé et mis sous mandat de dépôt.

Mais, vu que les procédures légales n’ont pas été respectées, parce qu’il bénéficiait du statut d’ancien ministre, Mahamadou Camara a été libéré, sans procès. Depuis, ce dernier vaquait librement à ses occupations, jusqu’à un rebondissement, après la chute du régime du président défunt.

Interpellé de nouveau pour la même affaire, il y a 9 mois de cela, Mahamadou Camara est depuis en détention et sans jugement pour le moment. N’est-il pas temps de le juger ? Ou à  défaut, pourquoi ne pas lui accorder, une liberté provisoire sous contrôle judiciaire ?

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Writer greatly distort facts. IBK may have increased military budget but his son Karim Keita stole that budget increase plus more plus now splurge on money he stole from Malians people. Writer should not distort those facts. It appear writer is trying to create illusion IBK was good man. IBK was not good man or leader. He was criminally evil plus actions he took was taken with intention of keeping him or his family in power in Mali. More writer statement is examined more offensive it appear to be. Is writing intended as prelude to criminals of IBK family intent to return to Mali after experiencing they have no power elsewhere? To writer stop trying to promote stupidity in Mali we have no patience for it?
    Mr. Camara should be held unto he reveal portion of money stolen through arms plus equipment purchases he received plus world financial institutions he have holding that money plus return those funds to Malians government. He should have to return money before he is considered for release. No money returned. No release. We know once he is released he will run to Cote d Ivoire where many corrupt Malians officials stay. Stop must be put to murder causing corruption with Impunity plus that means to not give those involved in corrupt acts break. Where we give one break all expect same break. In that case funds taken must be identified plus returned or no break. It is insanity in much of Negroid Muslim Africa among government plus military officials to think that what you steal you have right to keep. It must be stopped being it greatly contribute to destroying us.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here