Bientôt 5 ans en prison : Amadou Haya Sanogo attend toujours son jugement

11
Procès d’Amadou Haya Sanogo et coaccusés à Sikasso : Démarrage laborieux avant les vrais débats…
Amadou Haya Sanogo
gifnew

Le 27 novembre prochain, le capitaine-général Amadou Aya Sanogo aura 5 ans au gnouf. Impliqué dans une affaire d’assassinats, de disparitions et d’enlèvements, le «héros» du 22 mars 2012 poursuit sa privation de liberté sur les berges du Sankarani à Sélingué.

Dans un mois, jour pour jour, cela fera cinq ans que le capitaine-général Amadou Haya Sanogo, l’auteur du coup d’Etat le plus débile du monde, né à Ségou en 1972, est en prison et ne sait plus à quel saint se vouer. Celui qui régnait en maître absolu à la tête de l’Etat depuis son quartier général à Kati, investi le 13 février 2013 président du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité, puis le mercredi 14 août 2013, Général de corps d’armée par Dioncounda Traoré, quelques jours après la victoire d’IBK, l’homme n’a plus un sort enviable.

Il est incarcéré toujours pour la vague d’arrestations, de tortures, d’exécutions et de disparitions de bérets rouges. N’ayant pas voulu  répondre aux différentes convocations de la justice, ce qu’il a démenti catégoriquement, il a été interpellé à son domicile le mercredi 27 novembre 2013 à Bamako et conduit devant le juge d’instruction Yaya Karembé, pour un interrogatoire dans cette affaire des bérets rouges. Il n’aurait pas opposé de résistance et fut conduit à bord d’un blindé léger à l’école de gendarmerie de Faladié. Inculpé pour meurtres, assassinats et complicité d’enlèvements de personnes, il est placé sous mandat de dépôt.

L’ouverture du jugement a eu lieu lors d’une session de la cour d’assises à Sikasso. Le renvoi est intervenu quelques jours après le début du procès. Les victimes attendent toujours justice.

Alors que les observateurs pensaient que le scénario était presqu’écrit d’avance. En raison de la réalité des crimes commis contre des «frères» d’armes et de la peine infligée inutilement à leurs proches, la justice ne pourrait se permettre de prononcer un «non-lieu». Aussi, faudrait-il s’attendre à une condamnation «en bonne et due forme». Et la question récurrente est la nouvelle date du jugement de l’homme fort de Kati.

Zan Diarra

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. “Bientôt 5 ans en prison : Amadou Haya Sanogo attend toujours son jugement”

    Les amis, juste une question formulée par un simple d’esprit😂😂😂: ET ALORS????

    Que ce MINABLE ivrogne soit au trou depuis déjà 5 ans, ET ALORS????????????

    Déjà, il faut se rappeler que les malheureux prisonniers que ce PORC à fait froidement exécuter pieds et poings liés, eux, n’ont pas comme lui la chance de voir le jour se lever chaque matin!!!!

    ALORS QUE CE SALE CHIEN DE LACHE-FUYARD-ASSASSIN NOUS FOUTE LA PAIX AVEC SA “DETENTION”!😎😎😎😎😎😎

    Ensuite le SEUL ET UNIQUE VOYOU à lui avoir promis l’impunité, c’est Zonkeba…. et PERSONNE D’AUTRE!

    Les “promesses” de Zonkeba n’engagent que UI-MEME, mais ni la nation malienne ni la justice malienne, ni (encore moins!) La justice internationale !!!

    Or on sait tous que Zonkeba est “sur un siège éjectable ” et que ses jours à koulouba sont comptés, alors…😎😎😎

  2. @Zan DIARRA. L’on ne cessera jamais de l’écrire, le général 4* Amadou Aya SANOGO a été victime de ses erreurs de jeunesse.D’un il a écouté les policiens véreux qui l’ont poussé à obliger CMD à la démission (sans quoi ce serait lui CMD à Koulouba).De deux, il a accepté de rendre le pouvoir sans préserver ses arrières.De 3 il a accepté de quitter sa “base” de Kati à la demande du vieux bellah de SBM, lui-même milliardaire de la démocratie.Si le général SANOGO n’avait pas commis ces erreurs là, il serait encore là et en pleine liberté!Mais hélas, comme on le dit avec “si” on peut tout faire y copmpris mettre paris dans une bouteille!

  3. 20 ans de prison sans jugement, ça me vas ! FOSSOYEURS du pays, on devais mettre en prison tout ces politiciens qui lui faisait la cour kati !

  4. J’espère que général aya sanogo et ses compagnons se portes bien le gouvernement Maliens perdu sont crédibilité à cette procédure judiciaire c’est le temps de libéré Mr sanogo et ses compagnons vive la paix au Mali a bas la force du mal

  5. QUESTIONS:

    1-EST- IL POSSIBLE, POUR UN COMMUN DES MORTELS, DE RENDRE VISITE A’ SANOGO ?

    2-QUELLE EST LA DEMARCHE A’ SUIVRE, ET ELLE DOIT ETRE INITIE’E ?

    3- CE SANOGO EU LA POSSIBILITE’ DE PASSER LE MALI AU “KARCHER” COMME SAMUEL KANYON DOE LE FIT LE 12 AVRIL 1980. POURQUOI NE L’ A T-IL PAS FAIT..??

    NB:
    CE JOUR DU 12 AVRIL 1980, SAMUEL KANYON DOE ARRACHA LE LIBERIA DES GRIFFES
    DU “True Whig Party” NOMME’ AUSSI “Liberian Whig Party”.

    CHOSE QUI EST RESTE’E TABOU ET QUE L’ OCCIDENT NE VOULU DIRE A’ HAUTE VOIX : LE “Liberian Whig Party” FUT LE SEUL PARTI POLITIQUE AU POUVOIR DE 1878 A’ 1980, SOIT 102 ANS DE “DEMOCRATIE SILENCIEUSE”.

    LE MALI GLISSE VERS LA MEME PENTE, VOILA’ 30 ANS…!

    THANKS TO YOU FOLKS !

  6. Les parents de ceux qu’il a assassiné lui attendront définitivement à jamais le retour de leur mari, père et enfant non? il leur a pas donné la moindre chance d’être jugé, le bombardé!!! alors qu’il attende aux frais de l’Etat est une bénédiction pour lui, sinon justice pour justice, il devrait pas être là aujourd’hui avec tous les chefs d’accusation à son encontre, le bourreau du mari de Saba SISSOKO, le Colonel Youssouf, le bombardé et l’auteur du crime imprescriptible de coup d’Etat, celui qui a tiré à arme lourde sur la 1ère institution du pays ne mérite point qu’on s’apitoie sur son sort. Sa villégiature à Sélingué et ses virées nocturnes en V8, les week-ends à BAMAKO et KATI doivent lui suffire franchement, personne n’est dupe il est en ”ben dia”, pas en prison mais les autres qu’il a massacré n’ont pas cette “chance” helas.

  7. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu. Condition that confront comrade Sanogo plus his men go to show how despicable Democracy may instantly become in Mali. This should lead all to question if that is Democracy or oppression entitled Democracy for sake of assisting deceptive condition but there is nothing deceptive about being imprisoned for five years without being convicted of having commit a crime. Legal system that commit like act is not legal system at all. Under total circumstance existing in Mali it is symptom of leadership leading people to genocide thus, deserving of In kind treatment. It is our hope by In Kind treatment Mali leaders will find their way to leading their people to perpetual world class modern living that will be present long after those leaders die. If those leaders do so they will have led well plus fulfilled their duty as leaders.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  8. Cet imbecile a eu la possiblité d’éloigné tous ces vieux politichiens: ibk, cissé, touré, sidibé, dramé…
    Mais il a choisi ces vieux vautours contre Cheick Modibo Diarra… Ils vont le garder le garder en prison pour très longtemp… qeul con!

  9. “Bientôt 5 ans en prison : Amadou Haya Sanogo attend toujours son jugement”
    ZAN DIARRA, TU NE SAIS PAS OU ALLER POSER LA QUESTION? SI TU ES PRESSER DE VOIR LE GUENON DEHORS, VA DEMANDER A SON COMPLICE A KOULOUBA.

Comments are closed.