Mali : Adama Sangaré, le maire de Bamako, en liberté provisoire sous caution mais reste en prison

6

Incarcéré dans le cadre d’une enquête dans l’affaire dite « éclairage public » par le procureur du pôle économique et financier de Bamako, le maire du district a bénéficié, ce mardi, la liberté provisoire après paiement d’une caution. Toutefois, il reste en prison suite à un appel du Procureur Général.

Maliweb.net – Le maire de Bamako, Adama Sangaré,  qui a occupé l’hôtel de ville de Bamako pendant plus d’une décennie a obtenu ce mardi une liberté provisoire. Selon notre source, Adama Sangaré aurait versé une caution afin de bénéficier d’une liberté provisoire. Toutefois, à la suite d’un appel du Procureur général auprès de la Cour d’Appel qui est une opposition à cette liberté provisoire, l’édile reste toujours en prison.

Il faut rappeler qu’il avait été interpellé et entendu en octobre 2019 par les enquêteurs du pôle économique et financier du tribunal de grande instance de la Commune III du district de Bamako dans le cadre d’un dossier portant sur une passation de marché d’éclairage public. À l’issue de cette audition, il a été placé sous mandat de dépôt dans la grande prison de Bamako. Les chefs d’accusation retenus par la justice contre le maire du district sont : « faux et usage de faux » et « atteinte aux deniers publics ».

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Que des pipos… comme à la saperlipopette.

    On nous prépare “psychologiquement” à sa libération. Tout cela n’est que des jeux de mots. Et tant pis pour le bas peuple que nous sommes…

    Eh!!! mon pays.

  2. Du jamais vu en matière de justice. Depuis des semaines que l’accusé principal qui n’est autre que l’ancien DG/EDM a été liberé. Je comprendrai difficilement qu’Adama Sangare reste toujours detenu pour un motif inconnu. En tout cas, l’appel d’opposition du Procureur Général est incompréhensible dans la mesure qu’il n’ignore pas la meme liberté provisoire accordée a deux accusés impliqués dans le meme dossier. S’agissant du meme dossier on accorde la liberte a deux dont l’accusé principal et on la refuse pour deux.

  3. Adama Sangaré ne doit pas se faire beaucoup de soucis, quand un voleur sera juger par des corrompus le % de recouvrir sa liberté sont immense.
    Au mali seul les petits voleurs de cigarettes et les pauvres sont en prison. Les grands voleurs aux cols blancs ne peuvent pas pas être juger ni de rester en prison cela est clair comme l’eau de roche.

    Un voleur ne peut pas juger en aucun ca un autre voleur. La lutte contre la corruption, le verificateur général et autres ne sont que des theatres pour nous faire dormir debout comme des oiseaux.

  4. Pauvres Malick COULIBALY et Mamadou KHASSOGUE vous faites des efforts inutiles, car vous êtes comme des hyènes dans une bergerie, le régime ne vous donnerez jamais la chance de nettoyer ce pays des prédateurs du denier public. Mais ce qui reste certain, ces bêtises seraient sans équivoque freinées très bientôt, car le pays est totalement arrêté en terme d’investissements, les investisseurs ne croient plus à la crédibilité des dirigeants économiques de ce pays et avec ça, il y aura plus de moyens de production et aucune ressource ne serait générées, nous somme dans la gueule du loup et pour en sortir, il faut beaucoup de tacts et d’intelligence, mais il y ‘aurait sans équivoque des dégâts collatéraux.

    • Quelle injustice! Le prétendu héro, à travers l’affaire d’Adama se dévoile. On ne lutte pas contre la corruption mais on règle des comptes personnels en usant de l’appareil judiciaire. Le coup de théâtre d’hier est assez révélateur: la cour décide de libérer Adama sous caution. Le Procureur avant de signer la mise en liberté dit devoir demander l’avis de sa hiérarchie. Et paaaf , le parquet fait opposition.
      Pourtant un ou même deux de ses coaccusés ont bénéficié d’une mise en liberté notamment l’ancien DG d’EDM le principal accusé et la dame des hydrocarbures. Où était Monsieur le Procureur et sa hiérarchie?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here