Reforme du système judiciaire au Mali : Le comité du pilotage du PAJM veille au grain

0

Le PAJM est financé à hauteur de près de 8 milliard de F CFA par l’Union européenne à travers le Fonds européen de développement (Fed) et d’autres partenaires techniques et financiers pour une durée de 4 ans. Son comité de pilotage du programme a tenu vendredi dernier sa 2e réunion annuelle pour s’assurer de son bon fonctionnement.

Les participants, après avoir fait un bref rappel des recommandations de la 1re réunion, ont validé le rapport de démarrage du comité de pilotage du PAJM et dégagé les perspectives à court terme (d’ici fin 1er trimestre 2016).

Le PAJM est un projet qui vient en appui à une réforme structurelle qui vise le renforcement systématique des institutions de la justice malienne. Son objectif est de contribuer à la construction et au renforcement d’un système de justice indépendant, impartial et équitable pour tous les citoyens maliens.

Le PAJM se scinde en 3 composantes ; à savoir : l’amélioration des performances des structures judiciaires, la refondation des valeurs de justice et de lutte contre l’impunité et l’amélioration de l’accessibilité à la justice et la protection sécuritaire.

Le grade des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a profité de cette réunion pour rappeler aux membres du comité de pilotage leur rôle important pour la bonne marche du PAJM. “L’atteinte des résultats attendus du PAJM est largement tributaire du bon fonctionnement du comité de pilotage”, a-t-elle rappelé, avant de les inviter à assumer pleinement leur rôle pour la réussite du programme. Le PAJM contribuera, a précisé Mme le ministre de la Justice, à consolider l’institution judiciaire au Mali en initiant des bonnes pratiques à celle-ci.

L’ambassadeur de l’Union européenne a assuré les autorités maliennes du soutien de l’UE dans la mise en œuvre de la réforme du secteur de la justice. “L’UE ne peut que soutenir et encourager les partenaires maliens dans le processus de réforme du secteur, qui avec la préparation du Programme d’urgence pour le renforcement du système judiciaire jette les bases pour les changements qui se feront dans la justice au cours des prochaines années”, a-t-il indiqué.

Et de préciser que pour une démocratie performante, respectueuse des valeurs fondamentales universelles et de l’Etat de droit, l’une des priorités de l’UE est de garantir un système de justice accessible, indépendant, impartial et ouvert à tous.

Le représentant du ministre des Affaires étrangères a salué l’engagement de l’UE et des PTF à soutenir le Mali dans sa réforme du secteur de la justice. Ce soutien contribuera, selon lui, en plus de la justice ordinaire, à la bonne mise en œuvre de la justice transitionnelle au Mali.

Youssouf Coulibaly

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER