Le patriarche, Mamadou Touré lors de la lecture coranique à l’occasion du 3e anniversaire de la disparition de Birama Touré : « Je suis derrière la presse et tout ce qu’elle fera dans cette affaire est honorable »

1

Dans le cadre du 3e anniversaire de la disparition du journaliste Birama Touré, une cérémonie de lecture coranique a été tenue en sa mémoire ce mardi 29 janvier 2019. Cet évènement tenu au sein de la famille de Birama non moins famille fondatrice de Bamako, a enregistré la présence des représentants de chacune des 7 grandes familles marabouts de Bamako, en plus de certains patrons de la presse. L’objectif de cette rencontre est de bénir et de prier pour que lumière soit faite sur l’affaire de Birama. Suite à cette lecture, le patriarche de la famille fondatrice de Bamako, Mamadou Touré, a donné l’assurance à la presse de son accompagnement.

Le disparu Birama Touré est un journaliste du journal « Le Sphinx ». Il a disparu en date du 29 janvier 2016. Depuis cette date jusqu’à nos jours, tous ses confrères et sa famille se demandent ce que l’État malien est en train de faire pour l’aboutissement du dossier. Cela, malgré des démarches menées par la presse ainsi que les personnes de bonne volonté, parmi lesquelles, l’accent doit être mis sur la semaine d’alerte de la presse pour Birama, Claude et Ghislaine, qui a été initiée par le Mouvement de Protection de la Presse contre les Violences à l’occasion du deuxième anniversaire de sa date de disparition, le 29 janvier 2019. Malgré des révélations de taille suivies des manifestations, le dossier Birama Touré demeure malheureusement toujours flou par le fait que justice peine de se faire pour l’éclaircissement du peuple voire de la famille Touré tout comme l’ensemble de la presse malienne.

Pour ce qui concerne ce 3e anniversaire de la disparition du journaliste du «Le Sphinx », 7 familles marabouts des Touré  se sont réunies en plus des différents membres de la famille ainsi que les confrères pour consacrer plus d’une heure de lecture du coran en la mémoire du disparu Birama. L’objectif de cette séance était de prier pour que la vérité puisse surgir sur cette affaire.

Juste après la séance de lecture coranique, le patriarche de la famille fondatrice de Bamako, Mamadou Touré, a tenu à assurer la presse en disant: « Je suis derrière la presse et tout ce qu’elle fera  dans cette affaire est honorable  ».

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. C’est plutot la presse qui doit etre derrière toi pour que jhustice soit rendue mais vous avez deja vendu votre fils et mange sa chair par la corruption de la famille dite présidentielle….. honte…..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here