L’encens : Au-delà de l’arme de séduction

0

L’encens, considéré comme le quotidien des femmes, occupe une place très importante dans la société malienne.

 

Le Mali est une société à grande valeur ancestrale. Parmi ces valeurs, l’encens occupe une place très importante. L’encens est un terme vernaculaire pour qualifier diverses substances de bonne odeur. Il est admis par tous, qu’il fut le premier parfum de l’humanité. Il y a plusieurs sortes d’encens et à chacun son utilité.

Pour le sociologue M. El Khalil, les encens étaient faits par les “veilles femmes” de la société. “Conserver son mariage jusqu’à la vieillesse est une grâce divine, mais qui est aussi cherché sur le plan social par les vieilles dames qui s’appuyaient sur les encens”.

Selon le sociologue, “Il y avait deux sortes d’encens pour la nouvelle mariée, à savoir le goundo woussoulan ou moussoya Woussoulan et woussoulan de différenciation. Le goudo woussoulan était donné à la nouvelle mariée à la veille de sa sortie de la chambre nuptiale. Seule sa maman pouvait faire cela pour elle. Il y a les cas d’exception où on donnait à un marabout ou une vielle de la société pour le préparer. La mariée ne doit l’utiliser qu’en présence de son mari. Cela lui permettait de garder son mari. Ce woussoulan était fait une à deux ans avant le mariage avec beaucoup de substances et surtout les bénédictions”.

Le woussoulan de différenciation par contre ajoute le sociologue était fait pour toutes les femmes “c’était pour la bonne odeur et on l’utilisait à n’importe quel moment sauf si le soleil est au zénith”.

Nos mamans en savent beaucoup car elles le préparaient elles-mêmes pour leurs filles. Elles connaissent diverses sortes d’encens, les produits et le temps mis pour la maturation.

Jeanne Soucko, 73 ans, a préparé les encens de ses filles à leurs mariages. “On peut commencer à préparer l’encens pour sa fille après les fiançailles. On peut aussi le faire des années avant son mariage et la garder sous terre. Cela sent très bon. Une femme qui ne met pas d’encens est comme un homme. On doit toujours sentir cette odeur sur la femme. Une femme qui utilise les encens peut être considérée comme une femme propre”.

Beaucoup de Maliennes fabriquent et vendent de l’encens pour diverses causes. Tous les encens ne sont pas faits juste pour la bonne odeur, soutient Bolo, fabricante et vendeuse d’encens. “Chez nous ici, l’encens est considéré comme une arme de séduction pour la femme. L’encens n’est pas seulement aimé par les femmes. Il est aussi apprécié par certains hommes de notre communauté. C’est un facteur de rapprochement entre la femme et son mari. Et même les voisins qui sentiront l’odeur chez toi t’accorderont une certaine appréciation”.

Il y a des secrets de la femme qui ne peuvent être appliqués qu’en les préparant avec de l’encens, nous confie la vendeuse. “Par exemple, quand une nouvelle mariée entre pour la première fois dans sa belle-famille, on l’accompagne avec de l’encens pour qu’elle soit aimée par les membres de la famille et que le mari ne puisse rien lui refuser. Certains encens sont préparés par les marabouts avec des noms d’Allah ou par les vieilles dames. Il y a des encens qu’on utilise dans les lieux de mariage quand on fait les éloges de certaines dames”.

A Bamako, plusieurs femmes utilisent l’encens pour sa bonne odeur mais aussi ses bienfaits comme Marie Rosalie Traoré. “L’encens est signe de respect et de joie dans le foyer, car elle rapproche les deux conjoints. En plus, je pense que l’encens complète la grandeur et la féminité de la femme. Il est un secret pour la femme pour attirer son homme. Personnellement je l’aime beaucoup parce qu’il rend l’odeur de ma maison très bonne. Tous ceux qui vivent chez moi l’aiment aussi. Je conseille à chacune d’utiliser l’encens dans leur maison surtout en ces temps de pluie”.

La substance joue également un rôle important dans les églises aussi bien que les mosquées aux dires de Marie Rosalie. “Chez nous avant d’enterrer les morts on les encense. Nous le faisons aussi dans les églises et dans les mosquées comme signes de respect envers Dieu. Économiquement aussi l’encens rapporte gros en termes de gain car il est exporté. La qualité de l’encens fait la différence”.

En plus de ses vertus, la substance est utilisée pour avoir la protection d’Allah, pour prospérer dans le travail et empêcher les mauvais esprits autour de sa famille.

A chacun donc sa manière de préparer.

 

Marie Thérèse Coulibaly

(stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here