Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’administration territoriale : « Nous réaffirmons notre volonté inébranlable d’organiser des élections dont les résultats seront acceptés par tous les acteurs »

1

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, a profité de l’atelier de réflexion de deux jours sur la mise en place de l’organe unique de gestion des élections, pour réaffirmer leur volonté inébranlable d’organiser des élections dont les résultats seront acceptés par tous les acteurs.

Le ministère de l’Administration et de la Décentralisation a organisé du 29 au 30 juin 2021, au cm Centre international de Conférences de Bamako, un atelier sur la mise en place de l’organe unique de gestion des élections.

Selon lui, le Premier ministre a instruit la réouverture du débat pour envisager la possibilité d’organiser les futures échéances électorales de la Transition par l’organe unique de gestion des élections. Conformément à cette instruction du chef du gouvernement, a-t-il précisé, « il est apparu nécessaire pour le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de requérir l’avis des partis politiques et de la société civile sur la question ». Le ministre de l’Administration et de la Décentralisation a rappelé que son département travaille dans un esprit  d’inclusivité, de transparence et de co-construction. « Ces trois principes ont guidé nos démarches lors des différentes rencontres MATD-partis politiques-société civile et des différents ateliers organisés depuis le début de la Transition sur la relecture des différents textes (Charte des partis politiques, loi organique sur les députés et la loi électorale) », a souligné le ministre Abdoulaye Maïga. A ses dires, « cette synergie d’actions concertées, inclusives et transparence pour ériger les fondations du Mali nouveau, est le fruit d’un dialogue politique constant entre le gouvernement de la Transition et les acteurs politiques, les organisations de la société civile maliennes sous les leaderships du chef de l’Etat, Son Excellence le colonel Assimi Goïta, et du Premier ministre, chef du Gouvernement ».

Le ministre en charge de l’Administration a rassuré la classe politique et la société civile : « C’est le lieu et le moment de vous réaffirmer notre volonté inébranlable de trouver les voies et moyens pour l’organisation d’élections dont les résultats seront acceptés par tous les acteurs », a laissé entendre le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga.

Par ailleurs, le ministre a remercié les partenaires techniques et financiers bilatéraux et multilatéraux et tous les amis du Mali, pour leur soutien et leur accompagnement dans la consolidation de la sécurité, de la paix et du développement de notre pays.

Quatre présentations ont été faites au cours de ces deux jours de discussions. Elles portaient sur : « L’état des lieux par rapport à l’organe unique de gestion des élections » ; « La note d’orientation portant sur l’organisation des élections pendant la Transition au Mali » ; « L’expérience des structures de gestion des élections au Mali, les contraintes et défis de l’organisation des futures élections par l’organe unique de gestion des élections à mettre en place » ; et enfin, « La faisabilité, les contraintes, les moyens nécessaires et le temps indispensable pour la mise en place de l’organe unique de gestion des élections pour l’organisation des futures élections et les alternatives possibles pour le renforcement de la crédibilité du processus électoral.»

B Siby. 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Kise fosi te jaba la! Comment organiser des elections credibles dans les coins dont l’insecurite existe? En tant que militaire tu nous servira mieux si tu peux liberer la nation des narco-jihado-rebelles.
    Entre parenthese le caca de ton “chef de l’Etat, Son Excellence le colonel Assimi Goïta” sens comme celui du malien lambda. Arreter d’utiliser ces titres pompeux! C’est la facon la plus facile de faire un yeredonbali d’un pietre humain.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here