L’Imam Mahmoud Dicko lors de son Sermon du vendredi dernier : «Le pays où on ne s’écoute pas, où on ne se soutient pas, est destiné à s’effondrer »

12

Le vendredi 5 novembre, le Cheick Imam Mahmoud Dicko était devant les fidèles musulmans dans sa Mosquée à Badalabougou pour le sermon et la prière du Vendredi. L’occasion a été opportune pour lui de se prononcer sur la situation actuelle de notre pays. Il prône à faire recours à des personnalités respectables pour la gestion de la crise actuelle que le pays traverse et de ne pas se fier uniquement aux solutions des « réseaux-sociaux ». 

Comme tous les vendredis, la mosquée de l’imam Mahmoud Dicko à Badalabougou  a accueilli des fidèles venus de tous les coins de la capitale pour prier et assister à son sermon hebdomadaire.

Et ce vendredi l’imam Dicko n’a pas manqué à son habitude. Il a parlé de la situation actuelle du pays. Dans ce sermon il a déploré la mésentente, qu’il regrette entre les Maliens.

«Le pays où on ne s’écoute pas, on ne se soutient pas, est destiné à s’effondrer », a-t-il indiqué. D’après lui, les problèmes que notre pays traverse sont dus au manque de recours à des personnalités respectables qui pourraient servir de médiateurs entre les protagonistes pour qu’une solution puisse être trouvée à chaque problème. Selon lui, ce profil de personne n’est pas dans le lot seulement des personnes âgées, ni dans le rang des personnes coutumières, des savants  encore moins des religieux. Et si cette personne ou ces personnes qui pourraient servir de médiateur dès que ça chauffe sont devenus rares dans un pays, quel serait l’avenir de ce pays ?, s’interroge-t-il. Et de dire que le pays ne se construit pas avec les réseaux sociaux.

Une pierre dans le jardin des réseaux sociaux !

« Les réseaux sociaux, c’est virtuel et personne ne sait souvent les auteurs de ce qui en sont publiés » a-t -il précisé. Selon toujours l’Imam Dicko, ce qui est dit sur les réseaux sociaux ne peut rien apporter de bon pour notre pays.

Pour lui, cette situation est inquiétante pour notre pays, puisque tout est focalisé sur ces réseaux sociaux. Il insiste toujours que pour sortir notre pays de l’ornière, il faut toujours cette personne que tout le monde écoute et qui pourra réconcilier les gens. Dans son prône, le Cheick imam Mahmoud Dicko a déclaré que cette personne ressource et respectable doit être issue de notre société, quelle que soit sa couche d’origine. « Et si jamais on n’a pas cette personne dans notre société, elle ne doit pas venir d’ailleurs » indique-t-il.

En effet, il a rappelé un hadith du prophète Mahomet (Psl) relatant que si on confie une responsabilité à quelqu’un qui ne le mérite pas, on peut s’attendre à tout sauf du bon résultat. Pour lui, on doit prier pour notre pays afin que la stabilité revienne.

« Ce pays a besoin que ses fils s’entendent, se guident entre eux », a-t-il précisé. Et c’est, dit-il, ce qui a été recommandé par Dieu au prophète, en disant si quelqu’un vient vers toi en cherchant la stabilité et la paix, il serait du devoir pour toi de l’accueillir à bras ouvert et s’il prévoit un plan pour te trahir Dieu saura t’épargner. « Le croyant doit avoir un cœur pur qui aspire à la paix et non à la division. Toute personne qui vient au croyant avec le message de la paix, il faut lui montrer que toi aussi tu aspires tant à cette paix », a-t-il rappelé. Cela, pour convaincre sur des capacités réelles sur le plan interne, à pouvoir établir un dialogue franc avec les protagonistes qui évoluent dans des groupes armés terroristes. Qu’ils qualifient comme « nos fils, les fils d’un même pays ».

Une sortie qui cache mal son vrai mobile !

Cette sortie du Cheick Imam Mahmoud Dicko a donné lieu à des réactions et interprétations. Certains estiment, qu’il s’agit d’une désapprobation de l’ancienne autorité morale du M5-RFP à la gestion de la transition. Surtout après l’épisode de l’incarcération de son beau-fils (jugé comme son porte flingue caché), Issa Kaou Djim.

D’autres aussi jugent cette sortie de l’Imam de Badalabougou assez déplacée. Etant donné qu’il avait fait faux bond au mouvement M5RFP, en annonçant qu’il retourne dans sa mosquée, pendant que ce mouvement ait été chassé du siège de la CMAS. Maintenant que ses poulains sont en désespoir de cause avec les militaires : « il veut peindre tout en noir », confie un chroniqueur.

Tout compte fait, ce qui peut être dit après une analyse saine du discours tenu par le Cheick Imam Mahmoud Dicko, vendredi, sont de deux ordres.

Il a raison sur sa déclaration concernant les réseaux sociaux, qui ne font qu’aggraver cette crise malienne. A cause de ces médias incontrôlés, toutes les couches de la Nation sont divisées entre elles (religieux, politiques, syndicats…)

Ensuite, sa demande à faire recours à une personnalité ou des personnalités respectables pour faire de la médiation dans la crise multidimensionnelle actuelle est un discours qui cache mal son plaidoyer ‘’pro domo’’ pour soi-même. En clair, l’imam de Badalabougou veut s’inviter à la table, histoire de préparer le terrain des prochaines élections. Cette partie n’est pas dans le Coran, sic !

Adama Tounkara (stagiaire)

 

 

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Il est temps et grand temps que DICKO prenne conscience de son comportement négatif sur la vie politico-religieuse de notre pays, il est véritable Satan, diable sans foi ni loi capable de vendre son pays au moins offrants, pourvu qu’il puisse maximiser ses propres avoirs, quelle honte pour l’avancée et l’avenir de notre pays.

  2. Le premier fauteur de trouble au Mali, c’est ce même faux Cheik Mahmoud Dicko, lequel, de ses propres dires, a transformé les mosquées en QG de campagne pour faire élire IBK. Et j’en oublie.
    Il ne manque pas d’homme et de femme valable au Mali, mais ces derniers ne peuvent avoir voix au chapitre dans cette chienlit où les sauts et les nangarabaw ont pris et monopolisé la parole pour répandre leurs sottises. Dans pays normal des délinquants de cet acabit n’aurait pas la parole. L’intelligence et le bon sens ont déserté le cœur des Maliens. Le mensonge et la duplicité se sont érigés en mode de gouvernance?

  3. QUI PEUT EVALUER LE NOMBRE DE MALHEUREUX MAHAMOUD DICKO ET SA RELIGION ONT FAIT EN 1000 ANNEES SUR NOS TERRES DE KAFRS ?

    QUI EST CE QUE MAMOUTOU DICKO ECOUTE?
    QUI EST CE QUE MOUNMOUNTOU DICKO SUPPORTE A PAR SOI MEME?

    MAMATOUH DICKO S EFFONDRE VISIBLEMENT!

    LA RELIGION POUR FABRIQUER DES IDIOTS QUI VIVENT DANS DES CONTES PENDANT QUE LES CONTEURS PROFESIONELS VIVENT BIEN ET [email protected] EN MOQUENT DES IDIOTS!

  4. QUI EST CE QUE MAMOUTOU DICKO ECOUTE?
    QUI EST CE QUE MOUNMOUNTOU DICKO SUPPORTE A PAR SOI MEME?

    MAMATOUH DICKO S EFFONDRE VISIBLEMENT!

    LA RELIGION POUR FABRIQUER DES IDIOTS QUI VIVENT DANS DES CONTES PENDANT QUE LES CONTEURS PROFESIONELS VIVENT BIEN ET [email protected] EN MOQUENT DES IDIOTS!

  5. NOUS DISONS A DICKO DE PENSER A FAIRE LA JUSTICE POUR LES ENFANTS QUI SONT MORTS DEVANTS SA MOSQUEE.QU IL SACHES QUE L ISLAM EST UNE RELION IMPORTEE . NOUS LAISSERONS PERSONNES VENIR NOUS BERNER ENCORE . IL A VU SANS LUI NOUS AVONS MOBILISE LES MALIENS POUR LA CAUSE DU MALI . PETIT JEU COMPRIS. NOUS DISONS A L ANCIENNE CLASSE POLITIQUE AVEC CES SOMA RELIEUX DE FAIRE ATTENTION S IL NE VEULENT PAS LE CHAO DEFINIF POUR LE MALI.
    TOUTES PERSONNES QUI DISENT DE FAIRE LES ELECTIONS QU ELLES SACHENT QU ELLES OBSERVES TOUS JOURS .

  6. L’attitude qui consiste à vilipender les réseaux sociaux est une justification commode pour se refuser à examiner ses propres positions et ses propres travers. SI DIONKOUNDA TRAORE AVAIT ÉCOUTÉ LES RÉSEAUX SOCIAUX, NOUS NE SERIONS PAS DANS LA SITUATION OÙ NOUS SOMMES AUJOURD’HUI. RAPPELEZ-VOUS, RELISEZ CE QUE DISAIENT KASSIM, BKAMAN, ET BIEN D”AUTRES ET TOUTES LES MISES EN GARDE QU’ILS AVAIENT ADRESSÉES A DIONCOUNDA TRAORE. LEURS POSTES SONT ENCORE SUR CE SITE: A SAVOIR QUE LA FRANCE NE VENAIT PAS POUR SAUVER LE MALI, MAIS POUR FAIRE LE CONTRAIRE DE CE QU’ELLE DISAIT. DES PERSONNALITÉS COURAGEUSES ET RESPECTÉES COMME AMINATA TRAORE ONT AUSSI DIT CELA SUR LES MÉDIAS ET LES RÉSEAUX SOCIAUX. DES CENTAINES, DES MILLIERS D’AUTRES AFRICAINS INTERNAUTES ONT MIS EN GARDE DIONCOUNDA TRAORE SUR DIVERS AUTRES SITES PANAFRICAINS. CHACUN PEUT LES RELIRE ET VÉRIFIER CE QU’ILS DISAIENT A DIONCOUNDA PUISQUE TOUS CES POST SONT ENCORE SUR INTERNET. AU CONTRAIRE, DIONCOUNDA A PANIQUÉ ET A LIVRÉ LE PAYS, SON PROPRE PAYS, AUX FORCES ÉTRANGÈRES ET CHACUN VOIT LE RÉSULTAT AUJOURD’HUI: DES CONSÉQUENCES EFFROYABLES ET 10 ANS PLUS TARD NOUS SOMMES EN TRAIN DE LUTTER POUR RÉTABLIR LA SOUVERAINETÉ DU MALI SUR SON PROPRE SOL ET TOUT CELA PARCE QU’ON A FAIT PEUR A UN DIRIGEANT QUI PENSAIT D’ABORD A SAUVER SA PEAU AVANT DE PENSER AUX CONSÉQUENCES SUR SON PEUPLE. OÙ ÉTAIT L’IMAM DICKO A L’ÉPOQUE? QU’A-T-IL DIT POUR ÉVITER AU MALI CETTE CATASTROPHE? ET S’IL A DIT QUELQUE CHOSE, NE REJOIGNAIT-IL PAS LES RÉSEAUX SOCIAUX?

    Personne ne dit qu’il faut prendre tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux comme vérité d’évangile et je suis sur que Choguel et Goita ne basent pas leur politique sur ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Il y a du tout sur les réseaux sociaux: du bon et du mauvais. A chacun de faire son tri puisque le tri n’est pas fait d’emblée sur les réseaux sociaux. Il ne faut pas insulter l’intelligence de Choguel et Goita en laissant penser qu’ils se contentent de ce qui est dit sur les réseaux sociaux comme si eux ne sont pas capables de réfléchir par eux-memes. Même s’ils le voulaient, ce ne serait pas possible. C’est juste une manière de les calomnier et de laisser entendre qu’ils ne sont pas sérieux. CE NE SONT PAS LES RÉSEAUX SOCIAUX QUI DICTENT LA POLITIQUE DE CHOGUEL ET GOITA.

    D’ailleurs, ceux qui font ces reproches à Choguel et Goita sont mal placés pour parler ainsi. TIÉBILÉ DRAMÉ ÉTAIT L’UN DES FRÉQUENTATEURS LES PLUS ASSIDUS DES RÉSEAUX ET IL FUT UNE ÉPOQUE OÙ SON LANGAGE ÉTAIT EXACTEMENT CELUI DES RÉSEAUX SOCIAUX (par exemple sur la question de l’État unitaire) AU POINT OÙ ON POUVAIT SE DEMANDER S’IL N’EN ÉTAIT PAS L’UN DES ANIMATEURS. Donc que s’est-il passé depuis pour que les mêmes gens viennent vilipender les réseaux sociaux?

    LES RÉSEAUX SOCIAUX SONT TOUT JUSTE DES LIEUX DE DISCUSSION COMME IL Y EN A PARTOUT DANS TOUTES LES SOCIÉTÉS. MÊME SANS ÊTRE SUR INTERNET LES GENS SE REGROUPENT ET DISCUTENT PARTOUT POLITIQUE: EN FAMILLE, DANS LES CERCLES D’AMIS, SUR LES LIEUX DE TRAVAIL, ETC. ET MAINTENANT D’AILLEURS MÊME LES MARABOUTS COMME L’IMAM DICKO S’Y SONT MIS ET DISCUTENT POLITIQUE APRÈS LEURS PRÊCHES SUR LES LIEUX DE PRIÈRE. Dans ces conditions, comment dire que la politique de Choguel et Goita vient seulement des réseaux sociaux? Pourquoi seulement les réseaux sociaux et pas les familles, pas les cercles d’amis, pas les lieux de travail, pas les lieux de prière, etc.? Et ces milliers d’autres lieux où les gens discutent politique?

    J’AI UN IMMENSE RESPECT POUR L’IMAM DICKO, MAIS C’EST UN HOMME COMME LES AUTRES ET TOUS LES HOMMES SONT FAILLIBLES. CETTE FOIS-CI IL A MANQUÉ DE SAGESSE ET A DIT QUELQUE CHOSE QUI NE SE JUSTIFIE PAS MALGRÉ SA GRANDE SAGACITÉ ET SES IMMENSES CONNAISSANCES. C’est compréhensible. C’est un homme. Prions seulement que Dieu lui pardonne cet égarement passager.

    • “RELISEZ CE QUE DISAIENT KASSIM, BKAMAN, ET BIEN D”AUTRES ET TOUTES LES MISES EN GARDE QU’ILS AVAIENT ADRESSÉES A DIONCOUNDA TRAORE. “

      KASSIN a été contraire un fervent défenseur de l’arrivée de la France,il faisait l’éloge des drones,des avions et la technologie français,je me rappelle très bien de nos longues discussions,il a été défié à l’épreuve du temps et il a eu tort.Sur ce coup Kassin s’est très bien planté comme les autorités maliennes..

    • Qui contrôle les réseaux sociaux ? personne et n’importe qui le bon coté c’est la rapidité de l’information mais les mauvais cotés ça c’est très grave aucun secret militaire politique au médical c’est incroyable ce qui se passe sur les réseaux la nudité le proxénétisme les injures grossières .Vous avez intérêt d’écouter le Dr Dicko avant que ça soit trop tard car il est plus qu’un Baobab .Seigneur Allah garde le cheik encore longtemps parmi nous.S’il ne parle vous dites qu’il a disparu et quand il parle vous critiquez choisissez

  7. Where psychological slavery exist among Negroid Africans even among highly educated plus wealthy nations have collapsed but due to being mislead by Negroid leaders serving tenet of their foreign masters citizens do not timely perceive they are falling deeper into genocide. That is condition of Mali as we make growing stronger effort to save Mali with assistance of young adults who realize no one will save us but us. More we pry chains of psychological slavery servitude to foreigners loose more we see all in it’s proper light plus come to realize we are not in good position but good position is within reach but we will not reach that good position if elderly lead. Elderly reasoning not in young Negroid Africans best interest instead it is in servitude of their foreign masters best interest. As their masters holy books proclaim they are unable to serve two masters. They have proven they do not serve us therefore they should not lead us. This is no time for us to be stupid!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  8. Merci Yacouba et Lynx22, vos analyses sont tres claires et tres objectives, votre demarche est de rendre justice la ou elle doit etre rendue et de dire a ceux qui ont mis le Mali dans le gouffre de se souvenir de leur role historique dans la descente aux enfers de cette Nation et de plonger dans la grande pauvrete tout le peuple Malien.

  9. Ce comportement actuel des maliens est dû à qui? A vous religieux, les cadres et élites de ce pays, qui ont déçu le peuple depuis très longtemps et qui continuent leurs sales besognes. Aujourd’hui qu’on le veule ou pas notre pays a besoin de nettoyage, extirpé des commandes du pays, les malfrats et les corrompus, sinon rien n’ira.
    Vous avez raison en disant que «Le pays où on ne s’écoute pas, où on ne se soutient pas, est destiné à s’effondrer », le Mali actuel doit être effondré pour le bonheur de la continuité de l’équilibre du pays. Comment les dirigeants de ce pays ne peuvent pas comprendre qu’il faut absolument nettoyer les instances de ce pays? Est-ce sont des hommes et femmes tarés? Nous croyons qu’il s’agit de la folie qui s’empare des dirigeants dans l’exercice du pouvoir, cette folie se focalise sur la cherche constante des intérêts personnels, rien que des intérêts et cela les rend aveugles et insensibles à la raison, à la bonne vision et à la bonne logique de évènements, cela est regrettable pour notre cher Mali.

  10. Sourate 13:Verset 11.

    “Il [l’homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allah. En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n’ont en dehors de lui aucun protecteur.”

    Il faut une prise de conscience personnelle pour arriver à une prise de conscience collective.
    Personnellement la notion de “ personnalités respectables ” reste très vague et les notabilités du Mali ont toujours accompagné les pouvoirs de ce pays,ça se saurait s’il y avait le moindre résult positif donc pour une fois laissez cette transition travailler.😕

Comments are closed.