Mahmoud Dicko aux militaires putschistes : « Le peuple vous observe dans ce combat pour le Mali »

2

A l’occasion du meeting de remerciement du M5-RFP, l’imam Dicko prévient la junte militaire que le peuple a un œil vigilant pour les observer dans ‘’ ce combat ô combien important pour le Mali’’. C’était le vendredi 21 août 2020, à la Place de l’indépendance.

Des milliers de personnes sont sorties ce vendredi pour répondre à l’appel du comité stratégique du M5-RFP afin de manifester la joie du balayage du régime d’IBK.  Même si ‘’le Très respecté et éclairé’’ imam Mahmoud Dicko dit qu’il retourne dans la mosquée après la démission du président IBK et son régime, il ne semble pas qu’il ait totalement rengainé. La sentinelle restera aux aguets pour signaler tout dérapage. L’autorité morale du M5-RFP a martelé, dans son intervention, que le peuple observe ces militaires qui ont parachevé l’œuvre qui a fragilisé le pouvoir d’IBK. Il les a remerciés d’avoir été aux côtés du peuple malien pour remporter ‘’ce combat historique’’. «  Je leur dis aussi que le peuple les observe dans ce combat ô combien important pour le Mali. Merci pour le parachèvement de notre combat commun », a prévenu l’imam Dicko, solennel dans son boubou bleu et le turban blanc enroulé autour de sa tête.

Cet objectif étant atteint, l’imam Dicko se projette dans l’avenir pour la construction du pays. Pour cela, il a lancé un vibrant appel à l’endroit de plusieurs responsables religieux  en les invitant à la culture de la paix et la cohésion sociale. Il a cité, entre autres,  Chérif Ousmane Madani Haïdara, le président du Haut conseil islamique du Mali, le Chérif de Nioro, Cheichnè Ould dit Bouyé Haïdara, le cardinal Jean Zerbo etc.

En revanche, le véridique Dicko qui n’a jamais eu la langue dans la poche n’a pas caressé les destructeurs de biens publics et privés lors des manifestations. « Je suis imam et je reste imam.  Je dois dire certaines choses ici. Ce que je vous demande, je l’ai dit et je le répète. Il y a eu des choses qui se sont passées que je n’ai pas aimées. Les saccages des maisons et des biens publics et privés ne sont pas une bonne chose. Ce n’est pas une question de vengeance. Il ne faut pas qu’on paye le mal par le mal. Ce que je souhaite, il faut qu’on arrête la vengeance », a martelé Mahmoud Dicko. En outre, il a sollicité l’adhésion de tous à l’union sacrée autour des défis actuels. Pour vaincre ces dédis, l’imam appelle les uns et les autres à se donner la main pour construire la seule famille qui est le Mali.

Pour l’imam, les Maliens doivent s’unir pour combattre l’injustice, l’insécurité, la guerre contre le Mali. Il se préoccupe aussi du conflit intercommunautaire. C’est pour cela qu’il a demandé à tous les peuls et dogons de laisser les armes pour construire le Mali. S’adressant à la CMA et la plateforme, il les a rassurés que l’accord d’Alger est  celui de tous les Maliens. Tous, dit-il, doivent se retrouver pour l’application correcte de l’accord.

En réaction aux dénonciations proférées contre la France, l’imam Dicko a été on ne peut plus clair. Il dénonce le comportement des jeunes du M5-RFP à l’égard de l’étranger. L’imam ne veut plus voir ce qu’il a  lu sur les pancartes contre certains pays étrangers. «Je ne veux plus que vous mettiez ce que j’ai vu sur vos pancartes. Je suis contre cette pratique. Donc je demande à mes enfants d’arrêter ces pratiques qui ne nous grandissent pas », a-t-il conseillé.

Par ailleurs, l’autorité morale du M5-RFP a sollicité de la part du peuple malien le pardon pour IBK qu’il appelle “son grand- frère’’.

Pour rappel, la présence des militaires parmi la foule a sérieusement été acclamée par les manifestants.

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Il est trop cupide , pour l’atteindre il suffit de s’attaquer à son portefeuille,

    Juste lui faire payer des taxes 😂😂😂

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here