Mali : Deux organisations féminines en conclave autour des réformes politiques et institutionnelles

0

Avec le soutien du programme ‘’Emerge’’ de ‘’ The national democratic institute’’, consacré  au processus électoral au Mali, le réseau des femmes  ministres et parlementaires et le Réseau des jeunes femmes  des partis politiques ont organisé du 16 au 17 février 2020  un atelier sur les réformes politiques et institutionnelles.

L’objectif  de cette rencontre de deux jours est d’impliquer ces organisations féminines engagées pour la promotion  dans les réformes entamées par les autorités de la transition. Il s’agit, selon la vice-présidente du REFAMP, Mme Maïga Sina Damba,  de la révision de la constitution de février 1992, la loi organique  portant l’élection des députés à l’Assemblée nationale, la relecture de la  charte des partis Politiques, la loi électorale,  du découpage territorial, les réformes de la justice, les réformes de la sécurité, la décentralisation, etc.
D’après Mme Maïga, ce sont  trois commissions issues  des organisations  qui  ont travaillé d’arrache pied sur les textes susmentionnés. «  Les analyses faites ont porté  sous l’angle du genre afin de dégager les forces et faiblesses et proposer des amendements en vue de les améliorer », explique la vice- président du RFAMP.

Poursuivant que les périodes de transition sont  les meilleures  occasions de remise en question et de changements profonds pour un pays.  Ainsi, elle a exhorté les femmes à saisir cette opportunité qu’offre la transition  pour constituer une force de changement et de persuasion.   Ces deux organisations féminines voudraient  peser afin de réussir l’application effective  « de la loi 052 promouvant le genre dans les fonctions nominatives et électives et d’instruments juridiques régionaux et internationaux signés et ratifiés par le Mali donnant force et légitimité aux femmes »
Présent à cette cérémonie, le coordinateur pays NDI, Badjié Hima, a rappelé l’objectif du  programme ‘’Emerge’’ qui vise , selon lui, à accompagner les acteurs politiques dans les questions de réforme et de gouvernance.

Il faut noter que les deux journées de travaux ont été sanctionnée par la validation des propositions des organisations féminines sur les reformes en cours.

 

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here