Mali : Le général Amadou Aya Sanogo appelle au « pardon » et à « l’union de l’armée »

5

Debout au pupitre et entouré par des centaines de fans et l’un de ses avocats, le général 4 étoiles, Amadou Aya Sanogo, a tenu un discours à l’allure politique lors de sa première sortie à Ségou.

maliweb.net – Après huit ans de marathon de procès dans l’affaire dite « l’assassinat des 21 bérets rouges », puis une libération obtenue grâce à une loi d’entente nationale amnistiant les auteurs des crimes de sang en 2012, Amadou Aya Sanogo peut profiter de la vie.  Et c’est ce qu’il l’a poussé à  entamer ce week-end en se rendant à Ségou sous une forte protection sécuritaire.  Les hommes armés avec les Kalachnikovs  ont accompagné l’ex-bourreau des bérets rouges  qui était invité dans sa ville natale par un club de soutien. Occasion indiquée par lui de rendre hommage à la justice malienne et à ses avocats. « Il existe dans notre pays des bons avocats qui ne sont pas attirés par l’appât du gain. Il faut faire confiance à la justice, car il  existe dans notre pays des bons magistrats », a déclaré Amadou Aya Sanogo, en indexant son avocat debout à côté de lui.

Et de l’homme fort du 22 mars 2012 d’exhorter ses partisans à pardonner ses détracteurs. « Aujourd’hui, mes détracteurs ont tort ou raison ne m’ont pas empêché d’être debout devant vous à cet instant.  C’est pourquoi je pardonne à tout le monde à cause de Dieu. Je n’ai point de rancœur  contre quelqu’un », a lancé ce général quatre étoiles de l’armée malienne en activité. Lors de cette sortie, il a appelé à l’union au sein de l’armée qui était profondément divisée au lendemain du  coup d’Etat du 22 mars 2012 à cause du conflit opposant les bérets rouge  d’un côté et les bérets verts de l’autre.

Ainsi, en tirant des leçons de l’immixtion des politiques des affaires militaires ayant conduit à son arrestation, le général a mis en garde les détracteurs des corps habillés. « Que les hommes politiques sachent qu’il ne parviendront pas à apaiser  le Mali en divisant l’armée. L’armée doit rester unie pour faire face à la crise sans précédent qui sévit dans notre pays. Que les cultivateurs et les politiques sachent qu’ils ne peuvent s’occuper convenablement de leurs occupations sans  le soutien de l’armée », a prévenu le général Sanogo, qui se vante d’avoir consacré plus de 30 ans à servir le Mali au sein de l’armée et partout sur le territoire national.

«Demain matin, vous allez entendre les mauvaises langues raconter que Amadou Aya Sanogo a commencé la campagne. Je l’ai rétorque que je suis général 4 étoiles, fils du Mali », a conclu l’orateur qui annonce que les rencontres de ce genre vont se dérouler dans d’autres villes du Mali pour exprimer sa reconnaissance à ses partisans.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Le Capitaine assassin Sanogo un vaurien de l’Armée qui a tué ses propres camarades à kati ( cas du colonel youssouf traore dépièce comme un animal) Mais ce Capitaine assassin de ses camarade n’A jamais casse le bras d’un seul rebelle ou terroriste , il se rend à ségou pour faire un meeting C’EST PAS LUI C’EST PLUTOT LES I D I O TS AFFAME QUI SONT ALLER L’ECOUTE ,CERTAINEMENT POUR AVOIR 1000f CFA Comme prix de condiment , SINON QUELQU’UN de CONSCIENCE NE PEUT GATE SON TEMPS POUR aller écoute UN TEL CRIMINEL (Capitaine sanogo)

  2. La Justice divine s’abattra sur lui. Après avoir massacré 21 berets rouges, il est libéré sans autre forme de procès. Il ne peut y avoir de pardon sans justice. Sa place est sur le champ de bataille s’il pense qu’il est Général. Il doit avoir honte de dire qu’il est Général. Général sans mérite.

  3. Général 4 étoiles dont le pays est submergé de soldats étrangers sans que lui même n’ait jamais été au front mais qui parvient à faire des tournées dans les parties du pays non encore sous occupation pour soi-disant “exprimer sa reconnaissance à ses partisans”. On a l’impression de lire un livre de fiction.
    MALIKERA DJOUGOUW SAGOYE!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here