Mendicité au Mali : Les petits mendiants entre études et délinquance

1

Des enfants à très bas âge confiés à des maîtres coraniques dans le but d’apprendre les bonnes pratiques de la religion musulmane sont laissés à eux-mêmes dans les rues de Bamako. Devenus de moyens d’enrichissement pour leurs éducateurs, ces enfants ne bénéficient d’aucune éducation acceptable et finissent par tomber, le plus souvent, dans la délinquance.

 

Mahmoud Diallo a 10 ans et malgré son jeune âge, il se réveille tôt le matin pour se mettre à la quête d’argent pour son maître coranique à qui ses parents l’ont confié. Assis juste à côté d’une station service à guarantiguibougou nèrècoro,  avec en main une boite dans laquelle il met ce que les gens lui donne, il déclare « On ne doit jamais rentrer à la maison les mains vides sinon le maître nous frappe. Je mange les restes de nourriture que des personnes de bonne volonté. Et les pièces qu’on amasse sont pour notre maître», confie-t-il.

La pression des maîtres coraniques pousse les « talibés » à la délinquance juvénile. Une connaissance d’Aminata Doumbia, ménagère à Lafiabougou, en a fait les frais.  « Certains mendiants sont sans pitié. Récemment au marché, il y’en a un qui a arraché le sac à main de mon amie qui voulait lui donner de quoi s’acheter à manger ».

Aboubacar Kinta, imam à la mosquée de nèrècoro, est formel. Ces enfants « de la rue » ne doivent pas être laissés à eux même. Ils doivent recevoir une bonne éducation coranique sans pourtant être laissés dans la rue. « Je n’encadre pas de mendiants, mais c’est la responsabilité des éducateurs de loger et de nourrir ces enfants. Ils peuvent entretenir plus d’une vingtaine d’enfants en plus de leurs propres enfants ». L’imam insiste sur le fait que c’est un devoir pour la société entière d’aider et d’éduquer ces enfants. « C’est trop de dépenses pour une seule personne et rares sont les fois ou les maîtres coraniques bénéficient d’une aide financière ou matérielle ».

Aissata Diakité, stagiaire

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. CES PETITS MENDIANTS SONT PROBABLEMENT DE FUTURS POSEURS DE BOMBES SI LE GOUVERNEMENT NE PRENDS PAS DES MESURES POUR LES ENCADRER.
    IL FAUT TOUT FAIRE POUR RÉHABILITER L’ÉCOLE MALIENNE.
    METTRE EN PRISON TOUS CES MAITRES CORANIQUES CRÉER DES CENTRES POUR PRENDRE EN CHARGE CES ENFANTS POUR POUVOIR LES ENCADRER.

Comments are closed.