Moussa Mara : Un cri de cœur pour le Mali

0

Mémorial Modibo Keita a servi de cadre pour le lancement de l’ouvrage intitulé « Pour un Mali Meilleur », réédité par “Figuira Edition” de l’ancien Premier ministre Moussa Mara, le samedi dernier. Une cérémonie qui a rassemblé des personnalités du pays en plus des hommes de médias et de lettres.

« Le livre aborde des thématiques qui me semblent importantes et 16 ans après qui sont toujours d’actualité. Je dirai malheureusement que ces thématiques restent d’actualité. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes dit qu’il est important de faire une piqûre de rappel en disant que nous sommes dans une période où on parle beaucoup de refondation, de nouvelles routes à prendre pour le pays », exprime Moussa Mara.

Mais, a-t-il poursuivi, ces nouvelles routes, si on doit les prendre elles doivent être fondées sur des éléments substantiels. La question institutionnelle, la question de l’alimentation, la lutte contre la corruption, de la promotion de la bonne gouvernance, la question de la décentralisation, de la productivité, l’implication des Maliens …

« Ce livre de 389 pages, réparties en 9 chapitres, est une contribution au débat et personne n’a la prétention d’avoir la solution à tous les problèmes. D’autres contributions sont sans doute nécessaires. Si nous avons la patience de nous écouter, de discuter de fonds, je pense que nous avons la chance de nous sortir des problèmes dans lesquels nous nous sortions de ces difficultés », a expliqué Moussa Mara.

Pour la réédition, on a tenu à actualiser le livre en évoquant ce qui a changé dans le pays ces 16 dernières années. Il y a eu des évolutions et on a essayé d’actualiser un, a souligné monsieur M. Mara.

D’après la Directrice de ‘’Figuira Editions’’, Mme Niaré Fatoumata Keita, cet ouvrage « Pour un Mali Meilleur » de Moussa Mara est à la fois bien écrit, avec un style clair et précis. C’est un essai de 389 pages. Qui est structuré en 3 parties. La première s’intitulant « le cadre », commence de la page 51 à 192, articulée en 4 chapitres. La deuxième avec comme titre « la substance » allant des pages 193 à 271, comprend 2 chapitres et la troisième, « opportunités et menaces » va de la page 272 à 389 avec 3 chapitres.

Elle poursuit en mentionnant que « le livre fait l’état des lieux, donne la définition des concepts, émet des hypothèses, analyse les résultats, les causes et conséquences, donne aux problèmes des solutions, fait des bilans et dresse les perspectives ».

Cet ouvrage « Pour un Mali Meilleur », au vu de son importance capitale, « devrait être, pour tout Malien convaincu de son idéal patriotique et citoyen, un bréviaire, un viatique, un précieux sésame, un antidote efficace pour les plaies du Mali », précise Mme Niaré.

 

Aminata Agaly Yattara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here