Mouton Madou – Ba.

0

Les enfants trouvent que notre mouton n’est  ‘’ pas chaud  ‘’, il ne gambade pas et il n’agresse personne, il broute et broute nonchalamment .Un vétérinaire nous a été conseillé, il est venu voire la bête. Même avec une patte cassée (haram), le  ruminant vaut ce qu’il vaut : tonton Berthé n’en revient pas ,la consultation d’un animal coute autant que celle d’un humain .Et il faut lui acheter des ‘’bagan-fura’’ .Pour tonton un animal (Waouw-waouw °!par exemple) c’est juste bon pour la marmite , pas donc étonnant qu’il ait transpiré a petitesgouttes quand le soignant a estimé le cout de son service et des médicaments .Lui qui cache a la famille le non- règlement de la dernière facture d’électricité , lui qui  n’a pu retirer son pipao° chez le tailleur, lui qui devra renégocier avec leboutiquier ‘’koroboro’’° pour pouvoir offrir du couscous a ses rejetons (ce serait du luxe que d’y ajouter du raisin), lui qui s’évanouira a cout sur si  ce mouton trépasse , il lui a tellement couté !!! . Lui qui ne sait plus à quel saint se vouer !!

CHEZ  LE VOISIN .

Exhibons  notre « trophée de guerre  »(haram). On est fiers de la trouvaille,  on l’attache tous les jours dans la rue. Les enfants ont surnommé le  bélier du voisin ‘’Madou-ba’’, il est bien gras et menace tout le monde (s’il n’était pas   aussi lourd on aurait dit qu’il snife du tramadol °).  Le vieux N’diaye lui-même ne l’approche jamais, seul son fils ainé Brin joue au dur devant les cornes (depuis son renvoi de l’armée en 2012  ,Brin traine quotidiennement dans le lit) .Seul le jeune hommepeut tenir l’animal en laisse  « tu serviras au moins à ça !» lui lance souvent Mayni sa grand-mère. Pour le détacher, pour  lui donner a brouter, pour le laver ‘’Brin traine les pattes’’ reproche pourtant la vieille.

Vendredi d’avant fête, le mouton  fait deux victimes .Deux types a moto qui passaient trop près de l’animal .Le quatre-pattes à cornes a eu un geste brusque, le deux -roues a plongé.Un peu de frayeur et beaucoup d’égratignures  pour les motocyclistes. Mayni n’en rit pas ;     « ’’Madou-ba’’ aussi veut faire des sacrifiés ? », ironise la grande -mère qui ajoute « envoyez leur le ‘’bagan –fura’’ des Berthé »  .

Bamoussa Ag  Karim /Maliweb.net

 Waouw- waouw °: le chien

Pipao : modèle de boubou​

Koroboro : commerçant songhay

Tramadol  : substance médicale pouvant servir de drogue

Bagan-fura : produits pharmaceutiques vétérinaires.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here