Politique : Des volontaires mobilisés pour soutenir la transition

0

Face à la situation critique du pays, des Maliens, issus de tous bords politiques, sociaux et confessions religieuses, ont lancé un vaste mouvement de soutien à la transition. Dénommé Coalition des volontaires pour la réussite de la transition (CVRT-Mali), le regroupement veut mobiliser le peuple malien, mais aussi les ressources nécessaires pour aider la transition dans la refondation du pays.

 

Depuis le début de la Transition, des actions sont engagées par Bah N’Daw et son équipe pour bâtir un Mali nouveau, plus fort et mieux organisé capable de faire face aux défis de l’heure : lutte contre le terrorisme, développement économique, renforcement de la démocratie, etc. « Pour atteindre les objectifs fixés, tous les fils du pays doivent se retrouver. Cette 4e et dernière transition de notre nouvelle ère démocratique, entamée en 1991, ne saurait échouée. Nous sommes condamnés à réussir ensemble, à une union de cœur, d’esprit et d’intelligence», explique le président de la Coalition, Manssa Kassoum Coulibaly. Et d’ajouter : « notre engagement patriotique et citoyen vise simplement un objectif simple et clair : Que les Maliens, de Kayes à Kidal et ceux de la diaspora, soient tous habités par la certitude d’appartenir effectivement au même pays et d’être traités de la même manière par les gouvernants dans la justice et l’égalité dans une transition inclusive, apaisée et visionnaire ».

Pour réussir ce pari, la Coalition compte d’abord sur ses propres moyens, mais aussi les ressources dont elle dispose. Il s’agit de sa capacité de mobilisation des ressources internes et internationales pour soutenir la transition dans ses projets.

 

Une dizaine de projets en gestation

Pour l’atteinte de cette mission, la CVRT lancera bientôt quelques chantiers importants dont l’institutionnalisation d’une «Journée de Volontariat national pour la Réussite de la Transition (JNVRT) ou (Jamana Transition Baara Do’n)». Cette journée, selon le président, se déroulera chaque dernier dimanche du mois où toutes les volontaires et tous les volontaires donneront leurs temps pour une œuvre collective dans leur localité et échanger sur l’appui à la transition.

Il y a aussi la mise en place de 21 Centres régionaux d’appui à la réussite de la transition (CRAVT), de véritables laboratoires citoyens de réflexion et d’action de renforcement, l’Ecole des femmes pour la réussite de la transition (EFRT) pour l’éducation à la citoyenneté ainsi que la production régulière des notes d’analyses pour les autorités de la transition. A ces projets s’ajouteront la mobilisation d’un vaste réseau diplomatique et de communication internationale pour construire une image positive du Mali, le réarmement mental et technique de la jeunesse pour qu’elle comprenne dans les moindres détails les idées et les actions de la transition afin qu’elle s’implique davantage.

« Oui, c’est possible. Loin d’être des chimères, nous savons que les Maliens peuvent réussir et nous allons réussir », lance Mansa Kassoum Coulibaly. Déjà, la CVRT compte plusieurs milliers de membres basés au Mali et de la diaspora. Son président annonce qu’elle est ouverte à tous les Maliens.

A. K. K.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here