Pour ramener la paix au centre : Un apôtre de la paix Babaly Bah s’implique

0

Après plus de  3O ans de carrière dans le monde de la haute finance, Babaly Bah a décidé de se consacrer au retour de la paix dans le centre du Mali. Pour cela, il a mis les pieds dans le plat. Il a pris son bâton de pèlerin pour accompagner le Premier ministre Boubou Cisse qui a fait le déplacement pour prendre langue avec les populations meurtries de la région de Mopti et constater de visu ce qui se passe sur le terrain.

Le natif de Diankabou est très influent au sein de la communauté peulh à ce titre, il peut contribuer en sa manière à la culture de la paix. Mieux, il est bien intégré au sein de la communauté dogon. Au cours d’un entretien avec nos confrères du journal le « Reporter », le banquier l’air optimiste a parlé en ces termes : « rien ne vaut la paix. Nous avons été sollicités par le Premier ministre qui nous a demandé de venir parler à nos frères. C’est pourquoi je suis là. Nous sommes obligés de faire la paix, d’aller vers la stabilisation parce que le monde est fatigué ». Babaly Bah est un homme bon, il est l’incarnation des communautés peulhs et dogons.    Babaly Bah est le contraire de ce que pensent  ses détracteurs. Après chaque récolte il expédie  dans la plus grande discrétion des tonnes de céréales vers sa localité. Le précieux sésame est partagé  entre toutes les communautés sans distinction. Dès le début de la crise, il a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue au nom des liens séculaires et sacro-saints qui ont toujours prévalu entre toutes les ethnies de la région de Mopti. L’homme ne traine pas de casserole.  C’est à cause de sa haute probité morale  et de sa neutralité qu’il a été désigné pour faire partie des personnes ressources de la mission. Au cours du déplacement, ils ont tenu deux rencontres de haut niveau à huis clos. Celle qui a eu lieu dans la nuit du samedi 6 juillet au dimanche 7 juillet a pris une décision qui va tout changer. Avant de rappeler que toute discutions pour fumer le calumet de la paix ne doit pas rester dans les catacombes : « Il ne faut pas qu’après cette visite, nous restions inactifs. Nous sommes obligés de faire des actions ensemble. Mais surtout permettre à nos populations de nous voir ensemble. Nous allons travailler ensemble pour aller au désarmement », a indiqué l’illustre banquier. Pour lui, le  processus de dialogue ne peut réussir que si l’on prend le mal à la racine  c’est-à-dire qu’on commence le travail à partir des hameaux pour apporter la bonne nouvelle, le retour de la paix. Aussi, a-t-il martelé désormais nous avons la lourde et exaltante mission de faire chemin ensemble. C’est pour manifester  cette volonté, que l’apôtre de la paix a décidé de  s’associer à son frère Seydou Nantoume. Ce rapprochement était nécessaire. Nous avons été choisis pour mener à bien le dialogue, car la paix n’a pas de prix a fait savoir Babaly Bah. Durant toute la mission les deux messagers de la paix étaient ensemble comme de véritables complices avec un seul objectif recoudre le tissu social, pour que le Mali redevienne un havre de paix.

Oumou Cisse  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here