Pour soutenir les autorités de la transition : Un grand meeting le vendredi prochain à Bamako

5

Sur initiative du mouvement Yèrèwolo, Débout sur les remparts, un grand meeting se tiendra, ce vendredi 29 octobre 2021 au Monument de l’indépendance. Deux points phares sont au menu de ce rassemblement qui regroupe plusieurs associations, mouvements, associations religieuses, politiques, etc. D’abord, il s’agit de clamer haut et fort leur détermination à défendre la patrie contre l’ingérence extérieure dans la gestion du Mali. Ensuite, il s’agit, pour les manifestants, de clamer leur soutien indéfectible aux autorités de la transition.

L’information a été donnée lors d’une conférence de presse animée, hier, mardi 26 octobre 2021, à la bourse du travail par les initiateurs du meeting. Etaient présents à ladite conférence de presse, Adama Diarra dit Ben le Cerveau de Yèrèwolo Débout sur les remparts, Issa Dougnon de Dana Amassago, le M5-RFP à travers OMT, Clément Dembélé du PCC, Nouhoum Sarr du parti FAD, Mohamed Salia Touré de Grin, Aboubacar Sidiki Fomba du Collectif pour la refondation du Mali, Souleymane Dembélé de l’Alternative Citoyenne, Mohamed Ousmane du Mouvement des Inclusivités, Abdoulaye Ballo de l’association libre des consommateurs (Alcom), Mariam Bagayoko, représentante du collectif des femmes pour la réussite de la transition, le représentant du Chérif de Nioro du Sahel, Salif Sympara, représentant des commerçants détaillants du Mali, Dr. Allaye Bocoum de la CPM (coalition pour le Mali), l’honorable Moussa Diara, ancien député de la Commune IV de Bamako, etc.

C’est suite à l’appel patriotique du Mouvement Yèrèwolo Débout sur les remparts, à l’endroit du peuple malien de l’intérieur et de l’extérieur, des confessions religieuses, des différentes ethnies, des différents bords politiques, des regroupements, d’associations, des mouvements, des coalitions, ont indiqué les différents intervenants, que nous avons répondu présent. Nous avons répondu présent, ont-ils poursuivi, parce qu’on parle de la défense de la patrie, de notre pays. « Nous sommes venus répondre à l’appel de Yèrèwolo Débout sur les remparts, pour faire bloc contre l’intervention extérieure, la gestion extérieure dans notre pays. Nous sommes venus pour mettre fin à l’ingérence d’autres pays dans nos affaires, pour dire que désormais ce sont les Maliens qui décideront de comment, quand leur pays sera géré et dans quelle direction il ira. Nous sommes déterminés, résolus à défendre, au prix de notre sang, notre pays. Nous sommes aussi là pour dire à la communauté internationale que le peuple malien est derrière les autorités actuelles de la transition, qu’elles travaillent conformément à la volonté exprimée par le peuple malien», ont-ils successivement insisté à l’endroit de l’assistance. Tous ont successivement lancé un appel à leurs militants de Bamako, de l’intérieur et de la diaspora, de sortir pour montrer au monde entier que les Maliens sont déterminés plus que jamais à prendre leur destin en main.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. LE TEMPS DE LA FRANCE EN AFRIQUE FINIT!
    NOUS ACCEPTERONS TOUT SAUF LA CONTINUATION DE LA DOMINATION FRANCAISE, CA SUFFIT!….

    🙂 KAFRI, FILS DES FARO, FARAHOUNA DEN’W, FARAFIN DEN’W NE SONT PAS ADAMA DEN’W 🙂

  2. Ce ne sont pas ces agitations stupides qui vont faire sortir de l’ornière , il faut travailler dur , demain les gens vont abandonner les bureaux pour suivre ces alimentaires pseudo politiciens qui cherchent à améliorer leur pitance.

  3. SIDI LAMINE DIARRA, on voit que tu n’est pas un bon malien. Tu peux demander la nationalité française et aller s’installer là-bas. On comprend aussi que tes frais de condiments et tes petites dépenses étaient prises en charge par le régime vaurien, rapace, loud, incompétent, corrompu, malhonnête, apatride d’IBK et son clic.
    Dieu les a punis avec une gifle.

  4. Aucun Malien Bon sens ne soutient cette Transition dont les actions sont dictée par la haine ,le mensonge ,la tromperie ,cette Transition incapable d’améliorer la sécurité des Maliens se cache derrière les accusations et la haine des autres pays et organisations communautaire pour se sauver la face , ces autorités se base la haine et la méchanceté des 80% des maliens pour se saulage

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here