Processus de la refondation du Mali : Le rôle et la place de la femme en débat

3

Pour définir le rôle et la place de la femme dans le processus de la refondation du Mali, le Consortium des Femmes a organisé un atelier du 5 au 6 août 2022, au Conseil National du Patronat du Mali, présidé par le représentant du ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Sidi Oumar Cissé. Cette rencontre a enregistré la participation du département de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille ainsi qu’ONU-Femmes.

Cet atelier de deux jours du Consortium des Femmes entre dans le cadre du plan de travail du Programme conjoint d’appui à la coordination des femmes dans la Transition sociopolitique au Mali. Sous la houlette de la présidente du Consortium des Femmes, DOUMBIA Mama Koïté, les femmes leaders ont échangé sur les étapes du processus de la refondation dans une démarche qui construit de la base vers le sommet, les raisons du vivre ensemble, les valeurs fondatrices du Mali et les perspectives pour son avenir.

Il s’agissait pour les femmes du Consortium de débattre et définir les volets de la refondation dont, la gouvernance, la nation, les services sociaux, politique-paix- sécurité, la sécurité, l’économie, l’aide internationale et la refondation du débat public ; de donner les étapes clés de la refondation d’une nation impliquant toutes les communautés de base et tous les groupes socio-professionnels du Mali ; de définir aussi le rôle et la place des femmes dans le processus et de faire des recommandations.

Selon la présidente du Consortium des Femmes, DOUMBIA Mama Koïté, les femmes leaders du Mali s’appuient sur la feuille de route de la transition dont les priorités s’articulent autour de certaines réformes institutionnelles majeures qui ont pris en compte le besoin des renforcements de capacités des femmes pour leur participation citoyenne à l’élaboration des instruments fondamentaux de la vie de la nation.

Pour le représentant du ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Sidi Oumar Cissé, cette initiative des femmes qui cadre parfaitement avec le processus de la refondation intervient à un moment où le Mali est engagé dans la mise en œuvre des recommandations des Assises Nationales de la Refondation qui ont mobilisé les maliens de toutes les contrées pour parler, dialoguer, échanger, mais aussi proposer les bases du renouveau dans le seul but d’améliorer notre système de gouvernance. A en croire Sidi Oumar Cissé, les autorités de la Transition veulent faire des 517 résolutions issues des assises, une boussole pour la conduite du processus de refondation de notre pays. C’est dans cette logique qu’un cadre stratégique de la refondation de l’Etat a été élaboré pour traduire en actions, les recommandations des assises.

Pour la réussite du combat et des engagements des femmes, le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ainsi qu’ONU-Femmes ont affirmé être toujours aux côtés du Consortium des Femmes.

Drissa Togola

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. 😎SORTONS NOTRE PEUPLE DE LA GUEULE DE L ISLAM ,CE SERA PLUS DIFFICILE QUE SE DEBARRASSER DES FRANÇAIS! LES ARABES SONT ENTRÉS DANS NOS PANTALONS, NOS ASSIETTES, NOS MAISONS, NOS TÊTES, DANS NOTRE NAISSANCE ET NOTRE MORT, MÊME NOTRE APRES MORT! M E R D E !!!!😎

    • Y en a marre en effet. Il faut garder l’islam dans les mosquées et la christianisme dans les églises et laisser notre société, notre politique, notre science traditionnelle et moderne et notre développement en paix!

  2. 😎IL FAUT DESISLAMISER NOS FILLES SOEURS FEMMES MERES ET GRANDMERES! LA SOCIETÉE ENTIERE! STOPER L HYPOCRISIE RELIGIEUSE!
    LA SOCIETÉE SERAIT BIEN FOCALISÉE AU RÉEL ET SUR LES PROBLEMES À RESOUDRE! LA FEMME EST CENTRALE! ELLE DOKT SE LIBERER LA PENSÉE , SEA ENFANTS ET SON MARI DE L ISLAM! CE SERAIT UNE GRANDE CONTRIBUTION À LA REFONDATION DU MALI!😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here