Que faut- t-il attendre de ces Assises ?

1

 Les assises nationales de la refondation nationale  dont la face locale  a débuté ce samedi 11 décembre plancheront sur les aspects  de la vie de nation. Elles ont pour objectifs de trouver des solutions à la crise multidimensionnelle  qui ébranle depuis  2012 les fondements de la Nation elle-même A la dégradation progressive de la situation sécuritaire, conséquence de la déliquescence accrue de l’État pendant plusieurs décennies, s’est ajoutée aux dysfonctionnements des institutions étatiques, au délitement du lien social et à l’effritement de la cohésion sociale.

Tous les thèmes abordés.

Les ANR plancheront sur treize (thématiques) dont entre autres : Défense et Sécurité – Souveraineté – Lutte contre le terrorisme – Question géostratégiques et géopolitiques ; Justice et Droits de l’Homme – Gouvernance – Transition numérique – Médias ; Politique étrangère – Coopération internationale – Maliens établis à l’Extérieur –Intégration africaine ; Dialogue social : enjeux, défis et perspectives – Reformes sociales – Fonction publique – Formation – Emploi des jeunes – Entreprenariat ; Planification Développement économique et industriel – Développement rural – Questions économiques et financières – Fiscalités dépenses publiques ; Santé et Affaires sociales – Questions humanitaires – Réfugiés et déplacés internes ;: Administration du territoire – Réorganisation territoriale/Détermination des Circonscriptions électorales – Décentralisation – Accès aux services sociaux de base – Questions foncières ;: Paix, Réconciliation et Cohésion Sociale – Appropriation Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger-Démobilisation – Désarmement – Réinsertion …

Une participation inclusive

S’agissant de la participation, les assises nationales concerneront routes les couches de la société ainsi que toutes les Régions du pays et de diaspora. Aussi, Il est attendu 150 participants par Assises au niveau régional (20 régions), 300 participants pour les Assises du District de Bamako et 1000 participants pour les Assises au niveau national.

En outre, les Assises Nationales de la Refondation auront un caractère décentralisé sur toute l’étendue du territoire et dans les pays de résidence des Maliens établis à l’Extérieur, et se tiendront sur la période indicative de 9 à 15 semaines, allant de la semaine du 20 au 26 septembre à la semaine du 20 au 26 décembre 2021. Elles se dérouleront en séances plénières et en groupes de travail, conformément au Règlement intérieur et au calendrier qui seront adoptés par le Panel des Hautes Personnalités

Au niveau national, les travaux seront présidés par le Panel des Hautes Personnalités. Et rassembleront à Bamako :- les représentants des Institutions de la République ; – les représentants du Conseil National de Transition ;- les représentants des départements ministériels ;- les anciens présidents d’Institutions et les anciens Premier ministres ; – les représentants des forces armées et de sécurité ;- les représentants des Autorités administratives indépendantes ; – les délégués de la diaspora (Maliens établis à l’extérieur) ; les délégués des régions et du district de Bamako ;- les représentants des partis et organisations politiques ; – les représentants des mouvements signataires et non signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger ;- les représentants des autorités traditionnelles ; – les représentants des confessions religieuses ;- les représentants de la coordination des associations et organisations de femmes;- les représentants du conseil national des jeunes ;- les représentants des ordres professionnels et des chambres consulaires ;- les représentants des organisations socio-professionnelles et des centrales syndicales ;- les représentants des communicateurs traditionnels et des griots ;- les représentants des faitières des organisations de la société civile ;les représentants des Universités ;- les représentants des chasseurs traditionnels ;- les représentants des personnes vivant avec un handicap ;- les représentants des organisations communautaires ;- les représentantes de la Coordination des Femmes des Partis politiques ;- les représentantes du Réseau des Femmes Anciennes Ministres et Parlementaires ;- les représentants des cercles de réflexion ;- les représentants des organisations de la presse ;- les personnes ressources.

 

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce qui reste certain la plupart des partis politiques de ce pays ont été impliqués à un moment ou un autre à des actions sales peu honorables, avec ça comment eux pourraient accepter une assise qui posera les jalons de leurs futures arrestations? Impossible, ils préfèrent qu’on commence avec un autre régime bandit pour la mise sur rails d’une autre société corrompue avec des grands malfrats de ce pays. Ce qui est vrai, c’est que ce pays a besoin d’un grand nettoyage, ce sans quoi rien ne pourrait marcher encore, nous avons atteint un seuil de médiocrité qui nécessite un vrai nettoyage sinon aucune société ne pourrait être bâtie sur ce terreau pourri et totalement pollué d’hommes et de femmes qu’il faut absolument extirper des différents domaines de la cité. De toutes les façons toutes les bêtises de cette vie ici bas ont une fin et le cas du Mali tend vers sa fin.
    Les maliens ont préféré se taire et accepté le déshonneur et voici ce que pense cet grand homme anglais de son état disait « Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. » Fin de citation. Winston Churchill.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here