Ras Bath ‘’Il y a bel et bien usurpation de pouvoir ‘’

2

Dans son émission hebdomadaire du mercredi, 26 août dans la soirée, le guide du CDR,  Youssouf Aly Bathily, alias Ras Bath, a évoqué sa vision sur la situation actuelle du pays.

Pour lui, les militaires, lors de l’entretien avec les membres du M5 ont fait un aveu en affirmant clairement qu’ils ont fait le 4ème coup d’Etat et qu’ils prient Dieu pour que ça soit le dernier coup. Donc c’est un coup d’Etat consommé, affirme Ras Bath. Le lendemain de la démission du Président IBK, le porte parole avait laissé entendre que ce n’était pas un coup d’Etat mais quelques jours après il avoue publiquement que c’est le quatrième coup d’Etat après celui 1968, 1991 et 2012.

‘’Après avoir forcé le président à dissoudre l’Assemblée nationale, le Gouvernement et à démissionner, quel titre leur permet de décréter le couvre feu, de fermer les frontières de participer à des rencontres internationales, si ce n’est le coup de force. C’est à partir de ces faits qu’il y a des personnes qui ont usurpé le pouvoir sans fondement juridique. Si ce n’est pas le coup d’Etat pourquoi faire vernir IBK à Kati dans un camp militaire entouré des hommes armés pour qu’il démissionne ? Alors c’est un coup d’Etat’’, affirme Ras Bath.

Ce qui a plu à Ras Bath dans tout ça, c’est que les militaires ont reconnu leur crime et prié pour que ça soit le dernier coup au Mali. ‘’Ce sont les seuls putschistes dans l’histoire des coups d’Etat à dire qu’on fait le coup et nous vous demandons de ne plus accepter un autre coup d’Etat. L’honnêteté intellectuelle, l’honnêteté morale oblige un homme digne de reconnaître ses faits. Le CNSP a fait preuve de courage, le CNSP a fait preuve de dignité, le CNSP a fait preuve de responsabilité’’, a conclu le guide du CDR.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. RAS BATH refuse de reconnaître qu’il a abandonné le peuple malien dans sa lutte de se débarrasser du clan présidentiel dont il a magnifié dans le slogan BOUA KA BLA en se réfugiant dans une sorte de republicanisme qui consiste à dénoncer toute forme de prise de pouvoir par la force.
    CE QUI S’EST PASSÉ LE 18 AOÛT 2020 EST DANS L’ABSOLU UN COUP D’ÉTAT, SI ON REFUSE DE TENIR COMPTE DU CONTEXTE DE CONTESTATION POPULAIRE.
    Si des militaires décident d’arrêter un homme politique investi des prérogatives du président de la république,c’est indéniablement un coup d’État.
    Un homme politique qui viole constamment lois fondamentales de son pays est il digne de conduire ce pays?
    Que les faits de ces violations soient prouvés, que les institutions chargées de rappeler à l’homme politique de rester dans le cadre des POUVOIRS DÉFINIS par la LOI FONDAMENTALE,de provoquer sa démission le cas échéant,si c’est prévu soient inactives,le peuple, GÉNITEUR DE LA LOI FONDAMENTALE, n’a t’il pas le droit de manifester pour la démission de l’homme politique qui pense être au dessus de la LOI FONDAMENTALE?
    Qu’il décide de se servir des moyens de l’État pour faire empêcher toute manifestation en ôtant des vies humaines, que des militaires décident d’arrêter le fautif, il y a t’il aide à personnes en danger ou incursion dans le domaine politique?
    En 1991,ATT A SIGNIFIÉ QUE S’IL N’Y AVAIT PAS SOULÈVEMENT POPULAIRE ACCOMPAGNÉ DES TUERIES, LUI ET SES CAMARADES NE SERAIENT JAMAIS INTERVENUS.
    Il en est de même en août 2020.
    En tenant compte du contexte,pour tout ESPRIT IMPARTIAL, il n’y a pas coup d’État,le Mali en a connu que deux en 1968 et 2012 puisque ce n’était pas précédé de soulèvement populaire.
    Le colonel major WAGUE parle de coup d’État puisque DANS L’ABSOLU c’est en un.
    Pour se défendre RAS BATH et autres qui ont fait le choix d’accompagner un régime mafieux en abandonnant le peuple, pensent qu’ils peuvent se redonner une virginité politique en dénonçant le coup d’État crime imprescriptible
    Le vrai crime, c’est d’abandonner le peuple à son sort pendant qu’il avait urgemment besoin de ton talent pour se protéger contre des personnes mafieuses accrochées au pouvoir.
    MAHMOUD DICKO, qui avait aussi abandonné l’opposition politique, pour suivre IBK après la démission de SBM, a compris, après le constat des actes mafieux, qu’il faut agir dans le sens d’aider les plus démunis qui sont très majoritaires dans un pays très pauvre.
    Malgré ces faits mafieux connus par RAS BATH et ses CAMARADES TIEBILE DRAME ET AUTRES,on n’a pas jugé nécessaire de rejoindre le peuple.
    Le constat est sans équivoque:les INTÉRÊTS PERSONNELS ONT DOMINÉ LA VOLONTÉ LOUABLE DE SE RANGER DU CÔTÉ DES PLUS DOMINÉS QUI SOUFFRENT DE LA MAUVAISE GESTION D’UN CLAN MAFIEUX.
    Un vrai RAS assume son erreur, si s’en est une.
    On n’est pas RAS quand on insiste sur des erreurs impardonnables en essayant d’accuser ceux qui ont fait le choix de se ranger du côté de peuple meurtri de criminel puisque le coup d’État est un crime.
    Ils ne sont pas des criminels puisque les jeunes officiers supérieurs qui sont intervenus ont plutôt sauvé des personnes meurtries de la mauvaise gestion d’IBK des crimes abominables déjà commis le 10,11 et 12 juillet.
    Les criminels sont ceux qui ont accompagné le régime mafieux d’IBK jusqu’à sa chute.
    RAS BATH en fait partie.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue

    • Mon ami c’est la mafia commencée depuis le 19 novembre 1968 qui a continué et continue jusqu’aujourd’hui. Depuis cette, le mérite est mis de côté et tout se vend et s’achète. Depuis cette date c’est l’argent qui est roi et on n’épargne rien pour l’avoir, y compris les comportement les plus bas, le mensonge, les abus de pouvoir, les trafics d’influence etc. Il y a bien eu quatre coup d’état. En 1991 comme en 2020 les manifestations, à elles seules, ne pouvaient pas venir à bout des régimes. Elles les ont affaiblis pour faciliter les coup d’état. Il faut également noter qu’aucun des trois précédents coups d’état n’a apporté de la vertu dans la gestion de l’état. Cette fois-ci nul ne sait.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here