La révélation de feu l’imam Daoud Oumar Haidara enfin réalisé !

0

Quand la volonté de Dieu s’accomplit à travers l’avancement de  la construction d’une grande mosquée flambant neuf à Lafiabougou, c’est le rêve de nos pieux défunts, vieux de plus de trois décennies, qui vient d’être réalisé pour le bonheur de leurs progénitures!

En effet, selon des témoignages dignes de foi, de leur vivant, feux l’imam Daoud Oumar HAIDARA et l’entrepreneur Tiémoko DEMBELE, avaient tous deux, nourris le vœu de voir un jour, une nouvelle mosquée moderne, en lieu et place de l’ancienne, pour permettre aux nombreux fidèles musulmans de Lafiabougou et environs de se réunir en toute commodité pour prier et louer ensemble l’éternel ! Comme dit l’adage « l’intention faut l’action ! »

Aux dires de Bazouma Diarra, chef chantier de la mosquée que nous avons approché, ce samedi 9 mars dernier lors du bétonnage de l’intérieur de ladite mosquée, avec cet avenement,, c’est le rêve et la révélation qu’avaient en son temps fait feu le grand imam Daoud Oumar Haïdara,, qui vient de se réaliser, au grand bonheur de tous les fidèles musulmans du quartier !

En effet, selon notre interlocuteur, après plusieurs années de tentatives non fructueuses, l’imam Daoud avait prédit qu’il viendra un de ses jours, un envoyer de Dieu, qui à lui seul, financerait la construction de cet édifice religieux et spirituel !

Et voila que seulement un an après son départ pour l’au-delà, ou il repose désormais en paix que survint de nulle part l’enfant prodige de quartier du nom de Siaka Dembélé alias Chapé pour les intimes.

Comme sur les trace de feu son père, Tiémoko Dembélé, affectueusement surnommé Koko, le Self made man de Lafiabougou, n’a pas lésiné sur ses propres moyens , pour que, le rêve tant nourris par les fidèles de son quartier se matérialise enfin !

C’est pourquoi pour manifester leur satisfaction totale que comme un seul homme les populations de Lafiabougou et environs s’invitent chaque dimanche pour apporter leur petite pierre à l’édifice.

Après avoir recueillis quelques impressions et  témoignages enthousiastes  de plusieurs riverains de Lafiabougou au sujet de cet édifice religieux, nous avons pu rencontrer le successeur, de feu l’imam Daoud Oumar Haïdara, en la personne de l’imam Hamidou Oumar Haîdara, pour en savoir davantage. Avant de se prononcer, notre homme de Dieu, a tout d’abord fait des prières comme pour  exorciser  les mauvais sorts !

« Je voudrais rendre grâce au Tout Puissant  ALLAH, le Clément et le Miséricordieux,  de nous avoir  permis de voir ce grand jour ! J’implore Allah, afin qu’il accorde son repos éternel, à tous ceux qui nous ont précédé à l’au-delà ! Laissez-moi vous reprendre ce passage d’un article de presse parut ,d’il y a deux mois, concernant cette mosquée et celui par qui, son financement intégral a été possible et je cite : « Celui qui fait construire un lieu de culte est plus proche de Dieu que cet autre qui remplit la terre d’ores !!! » J’estime pour ma part que, son auteur, n’a dit dit que vrai / Car, nos livres saints nous en ont révélé ainsi / ».

En effet, notre fils Siaka Dembélé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est loin d’être un millionnaire, comparé à certaines personnes qui en pocédent des milliards/ Cependant, il a eu l’idée de concrétiser le rêve, que nourrissaient ces pères et je nomme, feux Tiémoko Dembélé, son père géniteur et l’imam Daoud Oumar Haidara, mon frère ainé qui m’a légué cet héritage, de diriger la prière dans la mosquée de notre quartier », Toujours dans ses propos, notre homme de Dieu dira ceci :

« Ce qui ne nous surprend guerre, c’est de savoir que, feu son père Tiémoko Dembélé n’avait d’autres raisons de vivre que de multiplier des œuvressocioi –humanitaires, en faveurs des nécessiteux. S de vivres par là, construction de mosquées par ci et que sais-je encore, car, la liste n’est pas exhaustive/. Au delà de l’acte, c’est tout un message interpellatif que le bon dieu vient de  nous envoyer en nous envoyant cet ange. Selon des témoignages concordants, le jeune Siaka, du haut de ses 24 ans, reste très humble, courtois et accessible à tous. Pour la petite histoire, je vous apprends qu’en tant que imam , je n’ai jamais vu de mes yeux ce jeune venir se montrer, car, modeste et effacé, il ne souhaite pas qu’on en fasse une publicité autour de sa personne. Je pense , ce genre d’acte et de comportement, mérites d’êtres capitalisés dans cette société qui semble avoir perdue certaines de nos valeurs sociétales qui jadi faisaient la force et la fierté de notre pays !».

Le successeur de l’imam Daoud Oumar Haidara, dit se féliciter, de ce que, cette mosquée fait l’unanimité au sein des fidèles musulmans de Lafiabougou, enfants, jeunes et vieux. Car, il suffit d’y jeter un coup d’œil chaque dimanche, pour constater l’engouement, l’affluence et la mobilisation de tout le quartier, chacun voulant être un des ouvriers volontaires, pour apporter sa pierre, aux travaux de leur mosquée presque inédite dans l’histoire de notre pays !

« J’avoue au nom de Dieu, , cette œuvre réligieuse et spirituelle que vient de financer à hauteur de souhait , le jeune Siaka, mérite reconnaissance ! Au regard du cout total de sa construction et vu la modestie et l’effacement avec lesquels il s’investit, nous pouvons dire qu’il est un méssi voir un messager de Dieu ! Nous ne pouvons qu’alors du fond du cœur, prier afin qu’ALLAH l’élève davantage et puisse le protéger contre le mal d’où qu’il vienne ! Car, il est en train de donner du bomme au cœur de toute une jeunesse en perdiction. Siaka, à mon sens, n’est que la continuité, voir, la suite logique de feu son père, en termes de bonté, de générosité et d’ouverture ! Il faut retenir qu’en dehors du financement de cette mosquée, il s’avère qu’il est en train de faire construire des forages d’eaux, des centres de santés et des écoles dans des zones enclavées» s’est longuement prononcé notre interlocuteur.

Au rythme où vont les choses, au moment où nous prenions congés des lieux, l’on peut  sans aucun doute, espérer que, les fidèles musulmans du quartier de Lafiabougou et environs, pourront passer le mois bénit de Ramadan, dans leur nouvelle mosquée, flambant neuf, grâce au don de soi de Chapé et l’engagement de tous ceux qui de  nuitss comme de jours, ne ménagent aucun effort pour apporter leur cout de main aux travaux !

Tchouma Adama Konaté

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here