Maouloud 2015 : « Face à l’insécurité il faut accepter de dénoncer toutes choses étrangères dans nos entourages », dixit l’Imam Abdoul Moumini Mallé de Niamakoro.

0

La communauté musulmane de Niamakoro koko est sortie la nuit du mardi 29 décembre 2015 pour commémorer le baptême de la naissance du Prophète Mahomet Paix et salut sur lui. Pendant des heures, les grands prêcheurs sous la houlette de l’Imam de Zawiya de Cheick Mounir Haidara de Niamakoro, Abdoul Moumini Mallé, ont successivement prêché sur l’importance de la commémoration la date marquant l’avènement de dernier Messager d’Allah sur la terre. En effet, cette assise de prêche a marqué aussi la présence de Kalifa El Hadji Bamoye Kamiya, le Président de l’Association musulmane pour la solidarité, le prêche et les études coraniques (Ams-pec) Karamoko Koné, et les fidèles musulmans sortis massivement pour la circonstance.

Le ton de cette assise de prêche organisée par l’Association musulmane pour la solidarité, de prêche et les études coraniques (Amp-pec) a été donné par le grand chanteur des louages de Dieu et son Prophète Mahomet (Psl), Cheick El Hadji Racine Sall, qui est connu pour  sa mélodie religieuse. Après lui, les grands prêcheurs invités n’ont pas manqué de temps pour parler sur l’importance de la commémoration de Maouloud. Par la suite, l’Imam Abdoul Moumini Mallé a mis l’accent sur le thème central de Maouloud 2015 à savoir la paix et la cohésion sociale.

Il dira d’entrée de jeu, que « Nous sommes très fiers d’être parmi la communauté du Prophète Mahomet. Nous sommes fiers également d’être parmi les musulmans. Parmi eux ceux qui commémorent cette grande date de l’Islam car c’est la naissance d’un homme qui est mieux que tous  les êtres humains sur la terre ». Il professera qu’aimer le prophète Mahomet est un droit et un devoir pour tout  bon musulman. Il fera savoir que le Prophète Mahomet est un grand fleuve intarissable. Célébrer le Maouloud, dit-il, est un devoir inhérent de l’Islam donc il sera impossible de ne le pas fêter. « Nos aïeux ont été tués à cause de leur amour pour Prophète Mahomet et nous, nous emboîterons  leur pas dans l’amour du Prophète dans nos cœurs », a laissé entendre Imam Mallé.

Concernant le décret du gouvernement sur l’état d’urgence à la veille de la célébration de Maouloud 2015, l’Imam Abdoul Moumini Mallé, a martelé que  Cheick Mounirou Mahi Haidara de Ségou et le Groupement des leaders spirituels musulmans (Glm) se sont debout pour avoir un compromis sur la situation. « L’image de l’islam est ternie par les fauteurs des actes barbaries et odieux au nom de l’islam par les individus malintentionnés. Alors il est temps que les uns et les autres comprennent que la religion musulmane est celle de tolérance, de pardon, d’entraide entre ses semblables. Pour cette raison le dernier Messagier Prophète Mahomet a été envoyé pour éclairer le chemin droit afin d’être récompensé par le Paradis au-delà » a-t-il déclaré.

Pour faire face à cette menace terroriste l’Imam Mallé a demandé au peuple malin d’être toujours vigilant et collaboré avec les forces de l’ordre « Face à l’insécurité il faut que nous acceptons de dénoncer tout chose étrangers dans nos entourages. C’est-à-dire un individu ou un comportement étrange d’un individu il faut le dénoncer à qui le droit. Parce qu’un bon musulman doit impérativement se préoccuper avec la sécurité et le problème de ses concitoyens » a-t-il précisé.

En outre, il a expliqué aussi le Tarquiat Tidianiya, lequel a été donné à Cheick Amadou Tidiani par le Prophète Mahomet lui même. Le Tarquiat ”c’est-à-dire le chemin” a comme principe et  particularité des récitations de nom de Dieu et aussi de Prophète (Psl).

La prêche a prit par la remise des Corans aux Chefs de quartier, Drissa Diarra,  la Présidente des femmes, Mme Touré et aussi des bénédictions ont été faites à l’endroit des participants ainsi que tout le peuple malien. Vivement le Maouloud prochain.

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER