Situation socio-politique du Mali : l’imam Dicko rompt le silence et se dit « inquiet »

3

Après plusieurs mois, l’imam Mahmoud Dicko rompt le silence. Dans un manifeste rendu public ce vendredi 05 février 2021, l’imam Dicko leader de la contestation contre l’ancien régime d’Ibrahim Boubacar Kéita se dit « inquiet de la situation actuelle du pays ». Mahmoud Dicko recommande la refondation d’un Mali nouveau. Il prône également le dialogue et la restauration de la confiance entre les communautés.

C’est un manifeste aux relents de méa-culpa et d’appel à l’union pour « sauver le pays ». L’imam Mahmoud Dicko dit s’être trompé une nouvelle fois. « J’ai cru, comme en 2013, qu’une participation forte à un projet électoral pourrait, à elle seule, porter l’espoir de résolution de nos problèmes de gouvernance politique et sociale. Je me suis trompé », regrette l’imam Dicko.

Mahmoud Dicko justifie la rédaction de cette déclaration comme une redevabilité au peuple pour sa sortie massive lors des manifestations contre le régime IBK en 2020. C’est « ma foi et ma légitimité qui m’oblige à tenir ce discours », ajoute-t-il. Au même moment, il invite les autorités à s’inscrire dans la lutte contre l’impunité et l’injustice.

L’imam Mahmoud Dicko, figure de proue de la contestation contre le régime déchu d’Ibrahim Boubacar Keita, indique dans le document qu’il n’a ni agenda caché, ni ambition personnelle ou intérêt partisan. Il affirme être juste inquiet du « feu » qui embrase des villes et campagnes du pays. Selon lui, cela pourrait nuire au climat de vivre ensemble » au Mali. Ainsi il s’engage à favoriser le dialogue entre tous les Maliens pour la réconciliation.

Pour certains observateurs, cette déclaration de l’imam Dicko est une lueur d’espoir pour la refondation du Mali. Selon eux les autorités doivent s’en servir comme piste de solution pour décrisper le climat socio-politique. Ils invitent également la population à se ressaisir.

SourceStudio Tamani

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. La perte de notre identité, de nos valeurs fait de nous des je ne sais quoi ?. Pas de refondation possible sans ces valeurs, dont nous nous sommes éloignés depuis plus d’un demi siècle.

  2. kinguiranke’, une lecture rapide de l’histoire du regime Modibo Keita vous fera comprendre que le defunt president Modibo Keita n’etait pas oppose’ aux religieux. Il a meme defini le role du religieux au Mali. Il declarait un 6 mars 1963 devant l’audience venue pour l’inauguration du college secondaire Prosper Camara: “…. Egalement comme vous, avec mes amis, nous nous attachons a’ sauver l’Homme malien…. Nous suivons des voies differentes, mais l’objectif est le meme…. Nous nous rencontrons sur l’Homme malien, sur l’Homme africain. Pendant que l’un travaillera pour lui assurer le mieux-etre, l’autre faconnera son esprit.”
    Contrairement a’ Sekou Toure’ qui declara la guerre aux notables musulmans guineens, Modibo Keita avait plutot prefere’ instrumentaliser les chefs religieux et les notables du Mali. Vous me direz: Pourquoi alors son regime a execute’ Fily Dabo Sissoko qui etait un chef de canton? Reponse: F.D. Sissoko etait oppose’ a’ la politique de Modibo Keita!!!!
    Kinguiranke’, mon defunt pere aussi pensait que Modibo etait un dieu. Je vais vous donner les faits suivants et je vous laisse arriver a’ vos propres conclusions:
    A ma date de naissance en 1962, l’ US-RDA de Modibo Keita comptait 42 sections, 226 sous-sections et 9758 comite’s de villages, fractions et quartiers soit un total de 1 500 000 militants.
    – Pour les elections, il y avait une liste unique forme’e par le president Modibo Keita qui etait soumise aux electeurs.
    – L’ US-RDA etait l’organisation politique du peuple malien…. le guide et l’organisateur du peuple
    – Le gouvernement malien etait compose’ essentiellement des membres du bureau politique National de l’US-RDA.

  3. Dicko, nous sommes tous tres inquiets car nous savons que la refondation de la societe Malienne pronee par le President Modibo Keita sur l’egalite, l’amour et le soutien mutuels, le merite et le devoir citoyen a ete abandonnee depuis 1968, et depuis nous sommes redevenus une societe Castee, Ethnocentrique, Communautariste, excelusive, et Individualiste ou la citoyennete a disparu, et ou le vol du denier public et la corruption sont devenus les maitres! Une societe qui n’a pas peur de Dieu ou d’Allah et qui a perdu toute sa vertu et toutes ses valeurs humaines d’entreaide et de solidarite!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here